Une entente permet au fédéral de recouvrer plusieurs millions et de relancer Medicago

Publié le 08/12/2023 à 12:20

Une entente permet au fédéral de recouvrer plusieurs millions et de relancer Medicago

Publié le 08/12/2023 à 12:20

Par La Presse Canadienne

Medicago, qui avait mis au point un vaccin à base de plantes contre la COVID−19, a été dissoute par Mitsubishi, car la société japonaise jugeait qu’il n’était plus viable de poursuivre la commercialisation des produits développés par ses fabricants. (Photo: Medicago)

Medicago revient sur le devant de la scène. L’entreprise pharmaceutique est acquise par Aramis Biotechnologies, après avoir été lâchée par sa société mère, Mitsubishi Chemical, en février. 

Aramis est une nouvelle entreprise, dont le siège social est à Québec, qui a été fondée par d’anciens employés de Medicago, a annoncé le ministère fédéral de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie dans un communiqué, vendredi.

Le gouvernement du Canada a conclu une entente avec Mitsubishi, qui «versera 40 millions $ et effectuera le transfert d’actifs clés de recherche et développement, y compris de la propriété intellectuelle et de l’équipement, de Medicago à Aramis», peut−on lire.

Medicago, qui avait mis au point un vaccin à base de plantes contre la COVID−19, a été dissoute par Mitsubishi, car la société japonaise jugeait qu’il n’était plus viable de poursuivre la commercialisation des produits développés par ses fabricants.

Or, les gouvernements du Québec et du Canada ne voulaient pas perdre l’expertise de l’entreprise pharmaceutique, sans compter que les deux paliers gouvernementaux avaient investi dans la construction de l’usine de biofabrication de Medicago.

Le gouvernement fédéral avait injecté 173 millions de dollars (M$) en 2020 pour soutenir le développement du vaccin et aider Medicago à s’agrandir.

En 2015, Québec et Ottawa avaient déjà annoncé des prêts de respectivement 60 M$ et de 8 M$ pour la construction d’un complexe dans la région de Québec pour abriter les activités de Medicago — une usine qui n’a finalement jamais été complétée.

Avec l’entente annoncée vendredi, le fédéral récupérerait environ 20% des aides financières octroyées à la société mère japonaise.

Le vaccin mis au point par Medicago, nommé Covifenz, avait été approuvé par Santé Canada en février 2022, mais l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait par la suite refusé son approbation pour l’usage mondial parce que le cigarettier Philip Morris comptait parmi ses actionnaires.

Dans la foulée de la décision de l’OMS, Mitsubishi avait annoncé en février avoir mis un terme à la commercialisation du produit.

 

 

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour il y a 59 minutes | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici des recommandations d’analystes.