Aide financière de 3,5M$ pour Céréales Normandin

Publié le 18/03/2024 à 14:18, mis à jour le 18/03/2024 à 14:18

Aide financière de 3,5M$ pour Céréales Normandin

Publié le 18/03/2024 à 14:18, mis à jour le 18/03/2024 à 14:18

Par Trium Médias

Le ministre délégué à l’Économie, Christopher Skette, et la députée Nancy Guillemette écoutent attentivement les explications d’un responsable de Céréales Normandin lors d’une visite des installations, le 15 mars 2024. (Photo: Denis Hudon)

Les gouvernements du Québec et du Canada ont annoncé la semaine dernière une aide financière de 3,5 millions de dollars (M$) à l'entreprise Céréales Normandin, pour soutenir la valorisation de l’intégralité des grains traités à son centre de grains conventionnels et biologiques. Le projet est évalué à près de 6M$.

Québec y va d’un prêt de 2,3M$, via le programme ESSOR d’Investissement Québec, tandis qu’Ottawa verse une contribution remboursable de 1,2M$ en vertu du programme Croissance économique régionale par l’Innovation (CERI) de Développement économique Canada (DEC).

Le projet réalisé a permis d’améliorer les installations de l’entreprise qui a pu acquérir aussi des équipements spécialisés et hautement modernes pour produire des farines et des semoules ainsi que pour traiter thermiquement des céréales et légumineuses. Les concentrés de protéines seront aussi ajoutés à la chaîne de transformation.

Plusieurs invités dont des leaders économiques du milieu et des élus, dont Christopher Skeete, ministre délégué à l’Économie, et la députée Nancy Guillemette, ont pu faire la visite des nouvelles installations en compagnie de dirigeants de Céréales Normandin, dont son fondateur et PDG, Jacquelin Drapeau.

Ce dernier a indiqué que cette modernisation va créer quatre à six nouveaux emplois, pour un total d’une douzaine de travailleurs.

 

Transformation en région

«C’est un gros avantage de fabriquer ici notre farine. C’est pour répondre à un manque de transformation régionale que Céréales Normandin peut valoriser les bonnes céréales en région par les producteurs, pour ensuite les transformer et les mettre dans les assiettes des consommateurs. C’est un bon exemple de la terre à la table», a dit Jacquelin Drapeau.

La députée Guillemette est particulièrement fière de soutenir ce projet innovateur en agriculture.

«Pour répondre aux besoins grandissants de l’industrie alimentaire, nos entreprises doivent diversifier leurs activités et miser sur la commercialisation de nouveaux produits. En plus de mettre en valeur nos ressources et nos expertises locales, cette initiative confère à Céréales Normandin une position stratégique dans notre paysage agroalimentaire.»

Sur le même sujet

Saputo annonce un plan de transition pour remplacer le PDG

Mis à jour le 14/05/2024 | La Presse Canadienne

Le transformateur laitier montréalais affirme que la transition prendra effet le 9 août, date de l'assemblée générale.

Frito Lay Canada procède au rappel de certaines variétés de Sunchips et de Munchies

Frito Lay dit que même si aucune salmonelle n’a été trouvée dans l’assaisonnement, le rappel a été lancé «par prudence».

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour à 18:49 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour à 18:51 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.