Landerz récolte 1,5 M$ de financement de démarrage

Publié le 22/03/2024 à 10:21, mis à jour le 22/03/2024 à 11:01

Landerz récolte 1,5 M$ de financement de démarrage

Publié le 22/03/2024 à 10:21, mis à jour le 22/03/2024 à 11:01

Par Charles Poulin

Les cofondateurs de Landerz, Simon Boyer et Nadine Fournier, visent à tripler la taille de l'entreprise cette année. (Photo: Marie Morlon Photographie)

Landerz vient de récolter 1,5 million de dollars (M$) de financement de démarrage qui lui permettra notamment de développer sa plateforme visant à accélérer les transactions de terrains.

Landerz, qui se spécialise en technologie immobilière, prévoit investir massivement dans la technologie, les données, l’acquisition de clients et le développement professionnel.

Parmi les partenaires qui ont participé au financement, on retrouve Accelia Capital et Investissement Québec.

«Landerz vise à tripler sa taille cette année, avec des objectifs ambitieux en matière de visibilité, de recrutement et d'acquisition de clients, note dans un communiqué le fondateur et PDG de l’entreprise, Simon Boyer. De plus en plus, les acheteurs et les vendeurs comptent sur notre plateforme, nos données et notre expertise pour prendre des décisions immobilières éclairées. Les agences immobilières classiques sous-investissent en technologie, ce qui affecte leur capacité à bien conseiller leurs clients. L’industrie est mûre pour une profonde transformation.»

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, France-Élaine Duranceau, estime que le soutien du gouvernement à Landerz peut aider «à amoindrir les conséquences de la crise» créée par la pénurie de logements.

«Dans un contexte de crise du logement, on doit utiliser tous les leviers à notre disposition pour augmenter l’offre dans les meilleurs délais», estime-t-elle.

«Nous sommes ravis d'investir dans Landerz, une plateforme révolutionnaire qui simplifie les transactions foncières, ajoute pour sa part Julien Letartre, vice-président investissement chez Accelia. En exploitant la technologie de pointe et les données, Landerz apporte une transparence, une simplicité et une efficacité sans précédent aux transactions foncières, au profit des courtiers, des acheteurs et des propriétaires de biens immobiliers.»

 

Sites à fort potentiel

Landerz table sur un aspect qui est souvent mentionné par les entrepreneurs pour expliquer le faible nombre de mises en chantier au Québec : la lenteur du processus. Avec sa plateforme, Landerz affirme qu’elle sera en mesure d’accélérer le volet acquisition de terrains.

Elle estime avoir la capacité de simplifier le processus d'acquisition de terrains en offrant aux acheteurs «l'accès à une variété de sites de développement à fort potentiel», notamment des opportunités exclusives hors marché, ainsi qu’un accès rapide à toutes les informations critiques à la prise de décision d’achat, tel que les données de marché, les transactions comparables, le zonage et les risques de développement.

À terme, Landerz soutient que sa plateforme permettra de réduire le temps d’analyse d’opportunité de plusieurs semaines à une vingtaine de minutes. Grâce à elle, les courtiers et les propriétaires vendeurs bénéficieront de «données immobilières structurées compilées à partir de plus d'une douzaine de sources, facilitant la prospection de sites, la commercialisation, l'évaluation et la modélisation du potentiel de développement».

L’entreprise définit un site à fort potentiel de développement comme étant «toute propriété, terrain ou immeuble, qui est sous-utilisé d'un point de vue résidentiel, commercial ou de conservation», explique le directeur marketing de Landerz, François Royer Mireault.

«Les exemples classiques sur lesquels nous travaillons constamment: un terrain vague en milieu résidentiel avec un zonage adéquat qui pourrait accueillir le développement de logement et/ou de commerces, un terrain commercial qui appartient à une entreprise qui n'exploite plus activement son site. Par exemple, un vieux garage ou un site industriel délaissé, qui pourrait être utilisé pour bâtir du logement abordable ou encore des terrains forestiers qui, combinés, pourraient permettre à une ville de construire des parcs ou d'aménager des espaces de conservation à disposition du public, comme des sentiers pédestres», précise-t-il.

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Bridge-Bonaventure: encore une fenêtre pour démarrer le projet en 2024

Mis à jour à 14:40 | Charles Poulin

Si c’est le cas, les premiers résidents pourraient y mettre les pieds à la fin de 2026 ou au début de 2027.

Eric Girard, ministre des Finances du Canada? «Je pourrais être intéressé»

Mis à jour le 17/04/2024 | La Presse Canadienne

«J'ai toujours dit que j'aimais le Canada et qu’un jour, je pourrais être intéressé d’être ministre des Finances.»

À la une

Bourse: Wall Street a rebondi

Mis à jour à 18:20 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a légèrement progressé lundi.

Bourse: les gagnants et les perdants du 22 avril

Mis à jour à 18:14 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy

Mis à jour à 10:07 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy ? Voici quelques recommandations d’analystes.