La valeur des permis de bâtir a grimpé de 2,3% en octobre, selon Statistique Canada

Publié le 07/12/2023 à 11:53

La valeur des permis de bâtir a grimpé de 2,3% en octobre, selon Statistique Canada

Publié le 07/12/2023 à 11:53

Par La Presse Canadienne

La valeur des permis commerciaux continue de son côté de baisser, après avoir atteint un sommet de 2,9 G$ en mars. Elle s’est chiffrée à 1,8 G$, soit 10,5% de moins qu’en septembre. (Photo: La Presse Canadienne)

La valeur mensuelle totale des permis de bâtir au Canada a augmenté de 2,3% en octobre, principalement en raison des augmentations dans le secteur non résidentiel, indique jeudi Statistique Canada.

La valeur totale des permis de bâtir a atteint 11,2 milliards de dollars (G$) en octobre, contre 11,0 G$ en septembre.

Dans le secteur non résidentiel, ce montant se chiffre à 4,1 G$, soit une hausse de 5,3%. Cette augmentation est concentrée en Ontario, où le secteur institutionnel a contribué, un important permis ayant été délivré pour la construction d’une nouvelle aile d’hôpital à Toronto.

De manière générale, la composante institutionnelle a vu une hausse de 29,2% des permis de bâtir pour s’établir à 1,4 milliard $, tandis que celle industrielle a grimpé de 11,9% en octobre pour atteindre 973,8 millions de dollars (M$).

La valeur des permis commerciaux continue de son côté de baisser, après avoir atteint un sommet de 2,9 G$ en mars. Elle s’est chiffrée à 1,8 G$, soit 10,5% de moins qu’en septembre.

Dans le secteur résidentiel, la valeur mensuelle totale demeure presque inchangée, soit de 7,1 G$ en septembre et en octobre. Statistique Canada note une légère augmentation de 0,6%.

La construction de 18 100 nouvelles unités de logement dans des immeubles à logements multiples et de 4600 nouveaux logements unifamiliaux a été autorisée au Canada.

Les augmentations sont particulièrement marquées en Ontario (7,4%), en Alberta (14,8%) et au Québec dans le domaine résidentiel.

Au Québec, la valeur mensuelle totale des permis résidentiels a grimpé de 7,0% pour s’établir à 1,4 G$ en octobre. Dans le secteur non résidentiel, ce montant se chiffre à 931 M$, soit une hausse de 15,7% par rapport à septembre.

Dans les Maritimes, la valeur mensuelle totale des permis de bâtir a chuté, notamment en Nouvelle−Écosse, où elle a perdu 28% d’un mois par rapport à l’autre. Au Nouveau−Brunswick, le recul de 1,4% est principalement dû au secteur résidentiel, le non résidentiel enregistrant une hausse de 31,0%.

 

À la une

Plus de polyvalence pour plus de productivité dans la construction

Édition du 21 Février 2024 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. L’industrie de la construction du Québec subit un écart de productivité de 10% avec celle de l’Ontario.

Pourquoi cette aversion pour l’assurance vie?

EXPERT INVITÉ. Parce que la mort est inévitable, il faut parler d'assurance vie.

Northvolt: les Québécois veulent d'abord un BAPE, selon un nouveau sondage

Mis à jour à 14:22 | Dominique Talbot

53% des répondants sont favorables au projet, mais 68% veulent une étude.