Une action collective contre la Fonderie Horne et le gouvernement

Publié le 23/10/2023 à 10:22

Une action collective contre la Fonderie Horne et le gouvernement

Publié le 23/10/2023 à 10:22

Par La Presse Canadienne

Les demandeurs reprochent à la Fonderie Horne «d’avoir émis dans l’environnement un cocktail de contaminants toxiques et cancérigènes.» (Photo: La Presse Canadienne)

Un cabinet d’avocats déposera lundi en Cour supérieure une demande d’action collective contre la multinationale Glencore, propriétaire de la Fonderie Horne et le gouvernement du Québec.

Les demandeurs reprochent à la Fonderie Horne «d’avoir émis dans l’environnement un cocktail de contaminants toxiques et cancérigènes qui dépassaient et dépassent toujours largement les normes de qualité d’air en vigueur au Québec, portant ainsi atteinte à leurs droits fondamentaux». 

Les initiateurs du recours, Julie Fortier et Miguel Charlebois, sont deux résidants de Rouyn−Noranda.

Sur le même sujet

Avenir incertain: la Fonderie Horne a des cibles à atteindre, rappelle la CAQ

Mis à jour le 14/02/2024 | La Presse Canadienne

Selon QS, l’avenir de la Fonderie Horne à Rouyn−Noranda est «beaucoup plus une question de vouloir que de pouvoir».

Fonderie Horne: la contamination pourrait aller au-delà de la zone d’expropriation

Des citoyens de Rouyn−Noranda ont collecté de la neige accumulée dans les quartiers autour de la Fonderie Horne.

À la une

Négociations à TVA: un lock-out n'est pas à exclure, dit PKP

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.

Télécom: «Ça devient encore plus concurrentiel», note le patron de Québecor

Québecor a dévoilé jeudi des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Hausses de bénéfices pour Québecor, au 4T de 2023 et pour l'exercice

Le conseil d’administration a déclaré mercredi un dividende trimestriel de 0,325 $ par action.