Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Saga Gildan: les membres du CA démissionnent et le PDG quitte

|23 mai 2024

Saga Gildan: les membres du CA démissionnent et le PDG quitte

Gildan a annoncé à la fin de l’année dernière que Glenn Chamandy, PDG de longue date, était remplacé, et plusieurs investisseurs, dont Browning West, mènent maintenant une bataille en faveur de sa réintégration.(Photo: La Presse Canadienne)

Les membres du conseil d’administration de Vêtements de Sport Gildan (TSE: GIL, 48,81$) ont démissionné en bloc et le président et chef de la direction de l’entreprise, Vince Tyra, a décidé de quitter ses fonctions. 

Le fabricant de vêtements montréalais en a fait l’annonce jeudi en fin de journée dans un bref communiqué dans lequel il évoque aussi la fin du processus de vente. 

Gildan a indiqué que le conseil sortant a nommé les candidats de la firme américaine d’investissement Browning West au conseil d’administration avec prise d’effet à compter de jeudi. Le départ de M. Tyra prenait effet aussi au même moment. 

À l’approche de l’assemblée annuelle de Gildan prévue le 28 mai, «les actionnaires ont clairement exprimé leur position», peut-on lire dans le communiqué. 

«Les administrateurs sortants estiment qu’il était dans l’intérêt de toutes les parties prenantes de Gildan qu’ils démissionnent et ne sollicitent pas le renouvellement de leur mandat à la prochaine assemblée annuelle afin de permettre au nouveau conseil d’entrer en fonction et de superviser ainsi les activités de la société de la manière la plus ordonnée et efficace possible», a déclaré Gildan. 

Elle conclut en affirmant que les «administrateurs sortants souhaitent bon succès aux nouveaux administrateurs, à l’équipe de direction, aux 45 000 employés de Gildan et à ses actionnaires». 

La semaine dernière, l’agence Institutional Shareholder Services (ISS), un important service consultatif, avait recommandé aux actionnaires de voter pour huit candidats proposés par Browning West et de s’abstenir de voter sur une autre liste présentée par la direction actuelle. 

L’entreprise est secouée par une guerre d’actionnaires depuis qu’elle a évincé du poste de chef de la direction son fondateur, Glenn Chamandy, pour le remplacer par M. Tyra, l’an dernier. 

À l’époque, la société avait déclaré avoir procédé à ce changement parce que M. Chamandy n’avait pas de stratégie crédible à long terme pour l’entreprise et avait perdu la confiance du conseil d’administration. 

Browning West a cherché depuis à réintégrer Glenn Chamandy au poste de chef de la direction de l’entreprise. Pour y parvenir, l’actionnaire dissident souhaitait remplacer huit des 12 membres du conseil d’administration de Gildan par ses propres candidats, dont M. Chamandy. 

Par ailleurs, Gildan a annoncé jeudi que «le conseil sortant a mis fin aux discussions entourant le processus de vente annoncé précédemment». 

En mars dernier, le fabricant a déclaré qu’il avait formé un comité spécial d’administrateurs indépendants pour examiner une «indication d’intérêt non contraignante» d’un acheteur potentiel qu’elle n’avait pas nommé et contacté d’autres soumissionnaires potentiels.

 

À (re) lire, par Les Affaires:

Gildan, une saga qui mérite l’attention de nos leaders politiques et économiques

Bourse: ce que les investisseurs doivent retenir du conflit qui secoue Gildan

Crise de gouvernance chez Gildan: les actionnaires doivent se prononcer

Gildan obtient un financement de 200M$ auprès de la CDPQ