Ontario Power Generation achète l'ancien siège social de GM au Canada

Publié le 13/02/2023 à 16:01

Ontario Power Generation achète l'ancien siège social de GM au Canada

Publié le 13/02/2023 à 16:01

Par La Presse Canadienne

GM Canada a quitté le bâtiment depuis le début de la pandémie. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Ontario Power Generation (OPG) a indiqué lundi avoir signé une entente pour acheter l’ancien siège social de General Motors du Canada à Oshawa, en Ontario, et prévoit en faire son propre siège social.

Les conditions financières de l’accord n’étaient pas immédiatement disponibles.

OPG a précisé que le bâtiment serait modernisé avant qu’il n’y emménage, à la fin de 2024.

GM Canada a quitté le bâtiment depuis le début de la pandémie, lorsqu’il est passé au télétravail.

Le constructeur automobile a depuis déplacé son siège social plus près de son centre technique canadien, de sa piste d’essai et de l’usine d’assemblage d’Oshawa.

OPG a expliqué qu’elle avait prévu de construire un nouveau siège social à côté de son complexe énergétique de Darlington, mais qu’elle a changé d’idée lorsque l’option de réaffecter un bâtiment existant s’est présentée.

 

Sur le même sujet

General Motors confiant pour 2024 après des résultats meilleurs qu'anticipé

30/01/2024 | AFP

En 2023, GM a livré 6,2 millions de véhicules dans le monde — part de marché revendiquée de 8,8%, contre 9,1% en 2022.

GM Canada nomme un nouveau PDG

Kristian Aquilina remplace Marissa West, devenue présidente de GM Amérique du Nord au début du mois.

À la une

Yoshua Bengio: TIME100 honore un pionnier de l'IA

Il y a 29 minutes | Les Affaires

Le professeur titulaire à l'Université de Montréal est l'un des chercheurs en IA les plus cités au monde.

Est-ce une bonne idée d'offrir un REEE à ses petits-enfants?

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Que se passe-t-il si cet enfant ne poursuit pas d’études post secondaire?

Christian Kengne: «L'avenir du numérique appartient aux jeunes»

Mis à jour il y a 30 minutes | lesaffaires.com

GÉNÉRATION D'IMPACT. Voici les visages de la deuxième cohorte d’intrapreneurs.