Moody's dégrade la note du promoteur surendetté Country Garden, avant un vote crucial

Publié le 31/08/2023 à 11:17

Moody's dégrade la note du promoteur surendetté Country Garden, avant un vote crucial

Publié le 31/08/2023 à 11:17

Par AFP

Cette mauvaise note intervient au lendemain de la publication de pertes semestrielles record pour Country Garden. (Photo: 123RF)

L’agence de notation Moody’s a de nouveau abaissé jeudi la note de solidité de Country Garden, désormais considéré en défaut de paiement, au moment où le promoteur chinois surendetté négocie avec ses créanciers le rééchelonnement d’un remboursement. 

Le groupe, qui a longtemps été réputé solide financièrement, a été incapable au début du mois de rembourser deux intérêts sur des emprunts, au moment où le secteur immobilier connaît une crise sans précédent en Chine.

Country Garden risque formellement un défaut de paiement s’il ne paie pas, passé un délai de grâce de 30 jours qui prendra fin début septembre.

Pour ajouter aux difficultés, il doit également s’acquitter du remboursement d’un emprunt obligataire d’un montant total de 3,9 milliards de yuans (environ 500 millions d’euros), qui arrive à maturité dans quelques jours.

Les créanciers ont jusqu’à 22 h pour se prononcer sur une proposition de repousser ce paiement, selon l’agence d’information financière Bloomberg.

Ce vote, initialement prévu vendredi dernier, avait été reporté à la dernière minute.

Country Garden «ne dispose pas de sources de trésorerie suffisantes pour faire face à l’échéance prochaine de ses obligations», estime Moody’s, qui a abaissé jeudi de trois crans la note de solidité du groupe.

Elle passe de «Caa1» à «Ca», synonyme de «en défaut, avec quelques espoirs de recouvrement».

Début août, Moody’s avait déjà diminué une première fois la note de Country Garden.

La décision est prise «compte tenu de la baisse [des ventes du groupe] et de l’importance de sa dette qui arrivera à échéance dans les 12 à 18 prochains mois», justifie Moody’s.

 

Résultats en rouge vif

Cette mauvaise note intervient au lendemain de la publication de pertes semestrielles record pour Country Garden.

Le groupe a perdu 6,1 milliards d’euros sur la période janvier-juin, contre un léger bénéfice un an plus tôt (77 millions d’euros actuels). 

Ses déboires sont porteurs de nervosité sur les marchés, car Country Garden avait fin 2022 une dette considérable estimée à 1,430 milliard de yuans (180 milliards d’euros).

Country Garden «a déjà fait de son mieux» pour s’acquitter de ses obligations et n’écarte pas «un défaut de paiement», a averti mercredi l’entreprise lors de la présentation de ses résultats.

Sa situation fait craindre une faillite aux conséquences incommensurables pour le système financier en Chine, deux ans après la descente aux enfers de son concurrent Evergrande.

Country Garden, qui était l’an dernier encore le plus gros promoteur de Chine, dispose de quatre fois plus de projets qu’Evergrande, dont la mise à l’arrêt de chantiers avait entraîné manifestations et grèves de mensualités l’an dernier.

Les déboires des deux géants de l’immobilier fragilisent un peu plus un secteur déjà échaudé par la crise sanitaire et le ralentissement économique en Chine.

Cette situation nourrit la défiance d’acheteurs potentiels, ce qui aggrave davantage la situation financière des promoteurs, y compris de groupes publics réputés solides.

La situation de Country Garden est d’autant plus précaire qu’environ 60% de ses projets sont situés dans des villes chinoises de petite taille, où les prix de l’immobilier ont le plus chuté et l’essentiel de ses clients a le pouvoir d’achat le plus limité.

 

 

Sur le même sujet

Pourquoi les prix du lithium s'effondrent-ils?

20/02/2024 | François Normand

Le Québec abrite la seule mine de lithium en Amérique du Nord, et compte six autres projets de mines.

Achats au Mexique: le Canada ne suit pas l'exemple américain

16/02/2024 | François Normand

ANALYSE. Depuis 15 ans, les importations canadiennes en Chine ont même augmenté plus vite qu'au Mexique.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie

Mis à jour le 20/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également terminé dans le rouge.

Bourse: les gagnants et les perdants du 20 février

Mis à jour le 20/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Nvidia, Manuvie et TC Énergie

20/02/2024 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Nvidia, Manuvie et TC Énergie? Voici des recommandations.