Les exportations canadiennes de charbon thermique ont encore augmenté de 7%

Publié le 29/03/2024 à 14:47

Les exportations canadiennes de charbon thermique ont encore augmenté de 7%

Publié le 29/03/2024 à 14:47

Par La Presse Canadienne

L’essor des exportations du type de charbon brûlé pour produire de l’électricité survient alors que le Canada est à la tête d’une campagne visant à mettre fin à l’utilisation du charbon comme source d’énergie dans le monde entier. (Photo: La Presse Canadienne)

Les exportations canadiennes de charbon thermique ont encore augmenté de 7% l’an dernier, atteignant le niveau le plus élevé depuis près d’une décennie.

L’essor des exportations du type de charbon brûlé pour produire de l’électricité survient alors que le Canada est à la tête d’une campagne visant à mettre fin à l’utilisation du charbon comme source d’énergie dans le monde entier.

Les libéraux ont également promis il y a trois ans que toutes les exportations de charbon thermique du Canada cesseraient d’ici 2030, mais les exportations ont augmenté de près de 20% depuis que cette promesse a été faite.

Les statistiques publiées ce mois−ci par les ports de Vancouver et de Prince Rupert montrent que 19,5 millions de tonnes de charbon thermique ont été exportées via leurs terminaux l’année dernière.

Cela représente une hausse par rapport à un peu plus de 18 millions de tonnes en 2022 et représente près du double de la quantité exportée par le Canada en 2015, lorsque les libéraux ont pris le pouvoir.

Fraser Thomson, avocat chez Ecojustice, estime que certaines entreprises savent que leurs jours d’expédition de charbon thermique sont comptés et essaient d’en sortir autant qu’elles le peuvent avant d’être interrompues.

Le charbon est considéré comme le combustible le plus sale pour produire de l’électricité en termes d’émissions de gaz à effet de serre et de pollution atmosphérique. Lorsqu’il est brûlé, il produit presque deux fois plus de dioxyde de carbone que le gaz naturel pour produire la même quantité d’énergie.

La consommation mondiale de charbon a augmenté en 2022, en partie à cause de l’invasion russe de l’Ukraine qui a entraîné une flambée des prix du gaz. L’Agence internationale de l’énergie a déclaré dans ses prévisions les plus récentes qu’elle pensait que la demande de charbon thermique pourrait avoir culminé en 2023.

La Chine représente plus de la moitié de la consommation mondiale de charbon thermique, et l’Inde près de 15%.

Le ministre de l’Environnement, Steven Guilbeault, a déclaré le mois dernier qu’il prévoyait annoncer un plan visant à éliminer progressivement les exportations de charbon plus tard cette année.

La députée néo−démocrate Laurel Collins, fatiguée d’attendre que le ministre Guilbeault agisse, a présenté en février un projet de loi d’initiative parlementaire visant à forcer la fin des exportations de charbon. Le projet de loi n’a pas encore été débattu.

Le Canada et le Royaume−Uni ont également lancé il y a sept ans l’Alliance: Énergiser au−delà du charbon pour encourager tous les pays à réduire l’utilisation du charbon comme source d’énergie.

La consommation intérieure d’énergie au charbon au Canada a chuté de façon spectaculaire, aidée par la décision de l’Ontario de fermer toutes ses centrales électriques au charbon. La dernière dans cette province a fermé ses portes en 2014.

Les deux dernières centrales au charbon de l’Alberta passeront cette année au gaz naturel.

La Saskatchewan, le Nouveau−Brunswick et la Nouvelle−Écosse sont les seules autres provinces qui dépendent fortement du charbon, mais la réglementation les oblige à les fermer, à les faire passer au gaz ou à les équiper d’une technologie de captage des émissions d’ici 2030.

Malgré tout cela, M. Thomson a déclaré que le Canada continue d’expédier du charbon à l’étranger.

«Quand les libéraux ont interdit la combustion du charbon au pays, l’idée était que les mines de charbon qui approvisionnaient ces centrales seraient fermées et que cette industrie finirait par faire une transition», a-t-il indiqué.

«Ce que nous avons vu depuis lors, c’est que la production nationale de charbon a triplé, et le gouvernement ne semble rien faire pour y remédier malgré les promesses de s’y attaquer.»

Presque tout le charbon thermique produit au Canada provient de mines de charbon de l’Alberta et est exporté, principalement vers l’Asie, à partir des ports de la Colombie−Britannique.

Mia Rabson, La Presse Canadienne

 

 

Sur le même sujet

IA: le Canada est un leader, mais loin derrière les États-Unis

Édition du 22 Mai 2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Ottawa prévoit présenter un projet de loi sur les gains en capital avant l’été

Mis à jour le 21/05/2024 | La Presse Canadienne

Le budget fédéral présenté en avril propose de rendre imposables les deux tiers des gains en capital.

À la une

TotalEnergies étudie une cotation en actions à New York

Il y a 51 minutes | AFP

Mais pas une «cotation principale», selon le PDG du groupe pétrolier français Patrick Pouyanné.

Les bonnes (et moins bonnes) raisons de démissionner

EXPERTE INVITÉE. Avant de démissionner, il est recommandé d’en parler avec les bonnes personnes

Malade, vaut-il mieux rester chez soi ou aller au bureau?

MAUDITE JOB! «L'autre jour, j'étais malade comme un chien. Je suis quand même allé au bureau. Ai-je eu raison ou tort?»