Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

La Financière agricole du Québec doit changer, dit André Fortin

|10 mai 2024

La Financière agricole du Québec doit changer, dit André Fortin

La Financière agricole aujourd’hui «ne remplit pas son mandat», a affirmé vendredi M. Fortin en point de presse à l’Assemblée nationale. (Photo: La Presse Canadienne)

L’agriculture au Québec est «sur pause», estime le député libéral André Fortin, qui réclame des changements majeurs à la Financière agricole. 

Cet organisme offre notamment aux agriculteurs des services en matière de protection du revenu, d’assurance et de financement agricole.

Or, la Financière agricole aujourd’hui «ne remplit pas son mandat», a affirmé vendredi M. Fortin en point de presse à l’Assemblée nationale.

Les compensations qu’elle offre ne permettent pas aux agriculteurs qui ont perdu 100% de leur récolte de rebâtir leur entreprise, dit−il.

«Si ma maison passait au feu, que c’était une perte totale et je recevais 15% de compensation, ça ne me permettrait pas de rebâtir et c’est la même chose pour les agriculteurs», a illustré M. Fortin.

«Une compensation comme ça, ça vient les handicaper à long terme pour leurs investissements futurs, et ça vient mettre à très court terme une pression immense sur les finances de leur entreprise», a-t-il ajouté.

Le député libéral réclame qu’une commission parlementaire se penche sur la Financière agricole et fasse un examen complet de la situation, ce qui n’a pas été fait depuis 2011, selon lui.

Il rappelle que le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, a récemment refusé de céder la parole au président de la Financière agricole lors de l’étude des crédits budgétaires à l’Assemblée nationale.

Caroline Plante, La Presse Canadienne