États-Unis: Pfizer souhaite offrir une dose de rappel du vaccin aux 5-11 ans

Publié le 14/04/2022 à 09:50

États-Unis: Pfizer souhaite offrir une dose de rappel du vaccin aux 5-11 ans

Publié le 14/04/2022 à 09:50

Par AFP

Pfizer affirme maintenant que de nouvelles données indiquent que les enfants de 5 à 11 ans en bonne santé pourraient bénéficier d’un autre vaccin dosé pour un enfant. (Photo: 123RF)

La pharmaceutique Pfizer a déclaré jeudi qu’elle souhaitait offrir ses injections de rappel du vaccin contre la COVID-19 aux enfants en bonne santé d’âge primaire.

Les autorités sanitaires américaines exhortent déjà toutes les personnes de 12 ans et plus à obtenir une dose de rappel pour une meilleure protection contre les nouveaux variants ― et ont récemment offert la possibilité d’un deuxième rappel aux personnes de 50 ans et plus.

Pfizer affirme maintenant que de nouvelles données indiquent que les enfants de 5 à 11 ans en bonne santé pourraient bénéficier d’un autre vaccin dosé pour un enfant.

Dans une petite étude, 140 jeunes qui avaient déjà reçu deux injections ont reçu un rappel six mois plus tard, et les chercheurs ont découvert que cette dose supplémentaire augmentait généralement leur réponse immunitaire. Mais un examen plus approfondi de 30 des enfants a révélé une multiplication par 36 des anticorps antivirus, des niveaux suffisamment élevés pour combattre le variant hautement contagieux Omicron, ont déclaré Pfizer et son partenaire BioNTech dans un communiqué de presse.

Les données n’ont pas été publiées ou vérifiées par des experts indépendants.

Pfizer a testé la dose de rappel pour enfants au moment où Omicron était en plein essor cet hiver. Alors que les cas de COVID-19 sont désormais à des niveaux beaucoup plus bas aux États-Unis, ces dernières semaines, une version encore plus contagieuse d’Omicron, appelée BA.2, est devenue le type dominant localement et dans le monde.

Dans les prochains jours, les entreprises prévoient de demander à la Food and Drug Administration des États-Unis d’autoriser un rappel pour les enfants de 5 à 11 ans en bonne santé. Elles prévoient également de partager les données avec les régulateurs en Europe et ailleurs.

Les vaccins sont généralement moins efficaces contre le variant Omicron que les versions antérieures du coronavirus — mais elles offrent toujours une forte protection contre les formes graves de la maladie. Bien que la COVID-19 soit une plus grande menace pour les adultes, les jeunes peuvent tout de même tomber gravement malades. Mais les régulateurs devront décider si les enfants en bonne santé d’âge primaire ont vraiment besoin d’un rappel, et si oui, à quel moment.

Le vaccin de Pfizer est le seul disponible pour les enfants aux États-Unis. Les enfants âgés de 5 à 11 ans reçoivent le tiers de la dose administrée aux 12 ans et plus. Un peu plus du quart des jeunes ont reçu deux doses depuis que le vaccin leur a été rendu disponible, en novembre, peu de temps avant l’arrivée d’Omicron.

Les États-Unis n’ont pas encore autorisé la vaccination des enfants de moins de 5 ans. Mais certains enfants de 5 à 11 ans ― ceux dont le système immunitaire est gravement affaibli ― sont déjà censés recevoir trois doses, pour permettre la meilleure réponse immunitaire possible pour ce groupe à haut risque.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.