Métaux pour batteries: les constructeurs auto ne sont pas égaux, selon un rapport

Publié le 04/12/2023 à 12:52, mis à jour le 04/12/2023 à 12:58

Métaux pour batteries: les constructeurs auto ne sont pas égaux, selon un rapport

Publié le 04/12/2023 à 12:52, mis à jour le 04/12/2023 à 12:58

Par AFP

Les constructeurs automobiles présents sur le marché européen ont sécurisé seulement 16% des principaux métaux nécessaires à la fabrication de batteries dont ils auront besoin jusqu'en 2030, selon les calculs d'une ONG bruxelloise. (Photo: 123RF)

Les batteries de voitures électriques nécessitent de grandes quantités de lithium, cobalt et nickel et certains constructeurs automobiles européens n'ont pas suffisamment sécurisé leurs approvisionnements, selon une analyse publiée lundi par Transport & Environment (T&E).

Sur la base des contrats rendus publics, les constructeurs automobiles présents sur le marché européen ont sécurisé seulement 16% des principaux métaux nécessaires à la fabrication de batteries dont ils auront besoin jusqu'en 2030, selon les calculs de l'ONG bruxelloise.

Seuls les géants de la voiture électrique Tesla et BYD font «suffisamment d'efforts pour garantir leur approvisionnement [...] afin d'atteindre leurs objectifs de vente pour 2030», selon T&E. Ils utilisent par ailleurs des batteries sans nickel ou sans cobalt.

La plupart des constructeurs ont bien garanti leurs capacités de production de batteries, en multipliant les projets d'usines.

Mais la plupart «se rendent tout juste compte qu'il faut sécuriser les approvisionnements en métaux alors que la compétition mondiale est féroce», souligne l'auteur du rapport. 

Volkswagen, Ford, Stellantis ont également fait des efforts, tandis que Renault doit encore préciser ses engagements éthiques, selon T&E.

Jaguar Land-Rover, Mercedes, Volvo, Toyota, BMW, et Hyundai-Kia doivent renforcer leur stratégie d'approvisionnement, selon l'association.

Par ailleurs, les constructeurs européens devraient davantage soutenir localement l'industrie naissante des minéraux pour batteries, des start-ups de recherche aux raffineries, souligne T&E.

À la une

Un miroir du siècle économique

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.