General Motors va choyer ses actionnaires après la grève

Publié le 29/11/2023 à 08:18

General Motors va choyer ses actionnaires après la grève

Publié le 29/11/2023 à 08:18

Par AFP

GM annonce lancer un programme de rachat d’actions accéléré de 10 G$US. (Photo: 123RF)

New York — Le constructeur américain General Motors va augmenter les dividendes et engager un plan de rachat d’actions massif, malgré une perte de 1,1 milliard de dollars américains (G$US) liée à une grève inédite, a-t-il annoncé mercredi.

Le mastodonte, qui avait retiré ses prévisions pour l’ensemble de l’année fin octobre en raison des incertitudes liées à cette grève de six semaines, a indiqué dans un communiqué tabler sur un bénéfice net compris entre 9,1 et 9,7 G$US en 2023, contre un bénéfice attendu initialement entre 9,3 et 10,7 G$US.

Les prévisions rétablies incluent un impact estimé à 1,1 G$US pour la grève menée à l’appel du syndicat UAW (United Auto Workers), principalement dû à la perte de production, précise-t-il.

Le bénéfice par action a également été revu légèrement à la baisse, puisque le groupe table sur une fourchette comprise entre 6,52 à 7,02 $US (contre 6,54 à 7,54 $US annoncés auparavant).

En dépit de l’impact de la grève, GM annonce lancer un programme de rachat d’actions accéléré de 10 G$US. Il indique aussi son intention d’augmenter le dividende de 33%.

Les nouvelles conventions collectives des trois grands constructeurs automobiles américains Ford, Stellantis et General Motors ont été approuvées le 20 novembre par les employés syndiqués auprès de l’UAW, après une grève historique.

De trois usines employant 12 700 syndiqués au lancement de la grève le 15 septembre, les débrayages ont pris de l’ampleur au fil des semaines jusqu’à mobiliser plus de 45 000 des 146 000 membres de l’UAW travaillant pour les «Big Three» de Détroit.

Les accords conclus chez GM prévoient une hausse du salaire de base de 25% sur les quatre ans de la convention collective, des mesures d’ajustement au coût de la vie ou encore des avantages sociaux.

 

Sur le même sujet

À la une

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour le 01/03/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a gagné plus de 150 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 1er mars

Mis à jour le 01/03/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.