Les revenus de Nuvei ont grimpé de plus de 50% au 3T

Publié le 08/11/2023 à 14:22, mis à jour le 08/11/2023 à 14:27

Les revenus de Nuvei ont grimpé de plus de 50% au 3T

Publié le 08/11/2023 à 14:22, mis à jour le 08/11/2023 à 14:27

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

L'action de Nuvei prenait plus de 20% mercredi, en début d'après-midi, après que la société a signalé que ses revenus avaient grimpé de plus de 50% au plus récent trimestre, en plus de revoir à la hausse ses prévisions financières.

La société montréalaise spécialisée dans la technologie de paiements a réalisé une perte de 18,1 millions de dollars américains (M$US), soit 14 cents US par action, pour son trimestre clos le 30 septembre, ce qui se comparait à un bénéfice net de 13,0M$US, ou 8 cents US par action, lors de la même période l'an dernier.

Les revenus de Nuvei ont totalisé 304,9M$USau plus récent trimestre, alors qu'ils s'étaient chiffrés à 197,1M$US un an plus tôt.

Sur une base ajustée, le bénéfice par action de Nuvei a atteint 39 cents, un résultat inférieur à celui de 43 cents du même trimestre l'an dernier.

Dans ses perspectives, Nuvei a indiqué s'attendre à ce que ses revenus pour l'ensemble de l'exercice 2023 s'établissent entre 1,18 et 1,20 milliard de dollars (G$US), alors que ses prévisions précédentes visaient un chiffre d'affaires entre 1,17G$US et 1,20G$US. Le bénéfice ajusté avant intérêt, impôts, dépréciation et amortissement pour l'exercice devrait s'établir entre 427M$US et 435M$US, plutôt qu'entre 417M$US et 432M$US.

L'action de Nuvei prenait, mercredi après-midi, 4,78$, soit 22%, pour se négocier à 26,47$ à la Bourse de Toronto.

Sur le même sujet

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Les premiers ministres canadiens sont «préoccupés» par le dernier budget fédéral

Les premiers ministres indiquent que le dernier budget fédéral aura des «répercussions directes» sur leur propre budget.

À la une

Monique Leroux: notre productivité reflète notre manque d’ambition

Édition du 10 Avril 2024 | François Normand

TÊTE-À-TÊTE. Entrevue avec Monique Leroux, ex-patronne de Desjardins et ex-présidente du CA d'Investissement Québec.

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.