L'état d'urgence déclenché à Montréal

Publié le 21/12/2021 à 11:27

L'état d'urgence déclenché à Montréal

Publié le 21/12/2021 à 11:27

Valérie Plante (Photo: capture d'écran)

L’état d’urgence a été déclenché de nouveau pour l’agglomération de Montréal, a annoncé la mairesse Valérie Plante. «La situation est difficile, mais on sait qu'on peut passer au travers», a-t-elle dit en point de presse.
En vertu de la Loi sur la sécurité civile du Québec, le comité exécutif de la Ville de Montréal a renouvelé mardi l’état d’urgence pour une durée indéterminée.
L’état d’urgence local accorde à la Ville des pouvoirs exceptionnels pour faire face à la pandémie. Elle permet notamment à l’administration municipale de mobiliser les ressources matérielles et humaines requises à la lutte contre le variant Omicron.
L’agglomération de Montréal prend cette décision en collaboration avec ses experts du Centre de coordination des mesures d’urgence, la Direction régionale de santé publique et le réseau de la santé.
«On se prépare à accueillir les populations les plus vulnérables, comme on l'a fait pendant la première vague», a dit Valérie Plante en point de presse.
«Je vous demande de faire preuve d'énormément de prudence», a répété la mairesse, qui est confinée chez elle en raison du fait qu'elle est atteinte de la COVID-19.
Parmi les 21 hôpitaux de l'île de Montréal, huit salles d'urgence dépassaient leur capacité. Celles des hôpitaux Fleury et Sacré-Coeur étaient les plus achalandées.
Lundi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a affirmé qu'en raison de la transmission communautaire devenue fulgurante du virus de la COVID-19, il lui faut envisager de procéder à du délestage additionnel dans les hôpitaux.

L’état d’urgence a été déclenché de nouveau pour l’agglomération de Montréal, a annoncé la mairesse Valérie Plante. «La situation est difficile, mais on sait qu'on peut passer au travers», a-t-elle dit en point de presse.

En vertu de la Loi sur la sécurité civile du Québec, le comité exécutif de la Ville de Montréal a renouvelé mardi l’état d’urgence pour une durée indéterminée.

L’état d’urgence local accorde à la Ville des pouvoirs exceptionnels pour faire face à la pandémie. Elle permet notamment à l’administration municipale de mobiliser les ressources matérielles et humaines requises à la lutte contre le variant Omicron.

L’agglomération de Montréal prend cette décision en collaboration avec ses experts du Centre de coordination des mesures d’urgence, la Direction régionale de santé publique et le réseau de la santé.

«On se prépare à accueillir les populations les plus vulnérables, comme on l'a fait pendant la première vague», a dit Valérie Plante en point de presse.

«Je vous demande de faire preuve d'énormément de prudence», a répété la mairesse, qui est confinée chez elle en raison du fait qu'elle est atteinte de la COVID-19.

Parmi les 21 hôpitaux de l'île de Montréal, huit salles d'urgence dépassaient leur capacité. Celles des hôpitaux Fleury et Sacré-Coeur étaient les plus achalandées.

Lundi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a affirmé qu'en raison de la transmission communautaire devenue fulgurante du virus de la COVID-19, il lui faut envisager de procéder à du délestage additionnel dans les hôpitaux.

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.