Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Vol Sunwing: des amendes pour des passagers ayant fait la fête

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Vol Sunwing: des amendes pour des passagers ayant fait la fête

Sunwing a déclaré dans un courriel que des passagers — certains étaient des influenceurs établis au Québec — avaient enfreint les règlements de l’aviation et les règles de santé publique par un «comportement indiscipliné», ce qui a déclenché une enquête interne. (Photo: La Presse Canadienne)

Des passagers du vol de Sunwing qui avaient fait la fête à bord en pleine période de circulation du variant Omicron l’année dernière paieront des amendes salées.

Le ministère fédéral des Transports a annoncé mardi avoir infligé des amendes à six passagers.

Des vidéos du voyage nolisé de Montréal à Cancún, au Mexique, partagées sur les réseaux sociaux, montrent des passagers sans couvre-visage à proximité chantant et dansant dans l’allée et sur les sièges tandis que des bouteilles d’alcool changent de mains et que certains vapotent ou prennent des égoportraits.

Une demi-douzaine de passagers qui n’étaient pas complètement vaccinés lors de leur embarquement ont maintenant reçu des amendes pouvant atteindre un maximum de 5000 $ chacune, a indiqué Transports Canada. En vertu des règles liées à la COVID-19, tous les passagers devaient être entièrement vaccinés pour embarquer sur un vol au départ du pays.

«Certains des comportements rapportés en lien avec le vol du 30 décembre 2021 sont inacceptables et ne seront pas tolérés. Les règles d’aviation doivent être respectées par tous, pour la sécurité de tous», a déclaré le ministre des Transports, Omar Alghabra, dans un communiqué. 

«Transports Canada continuera de mener son enquête et d’émettre toutes les sanctions nécessaires», a-t-il ajouté.

Transports Canada a lancé une enquête le 4 janvier pour déterminer si les voyageurs avaient enfreint les lois ou les règlements sur la sûreté et la sécurité de l’aviation.

Sunwing a déclaré dans un courriel que des passagers — certains étaient des influenceurs établis au Québec — avaient enfreint les règlements de l’aviation et les règles de santé publique par un «comportement indiscipliné», ce qui a déclenché une enquête interne.

Le vol a décollé environ deux semaines après que le gouvernement fédéral a conseillé aux Canadiens d’éviter les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada.

L’organisateur du voyage controversé a déclaré fin janvier que Sunwing avait injustement abandonné son groupe au Mexique.

James William Awad a déclaré aux journalistes que la compagnie aérienne établie à Toronto ainsi qu’Air Canada et Air Transat devraient avoir «honte» d’avoir refusé de ramener les jeunes voyageurs au Canada en se basant sur des vidéos du vol qui ont circulé en ligne.

Les compagnies aériennes ont bloqué 154 Canadiens dans la péninsule du Yucatán sans savoir s’ils pouvaient se permettre de continuer à payer les hôtels et la nourriture, a-t-il déclaré.

Quelques semaines plus tôt, le premier ministre Justin Trudeau avait qualifié le groupe de «gang de sans-dessein qui décident de partir comme des Ostrogoths en vacances».