La Caisse de dépôt investit dans les énergies renouvelables au Japon

Publié le 24/10/2022 à 11:54

La Caisse de dépôt investit dans les énergies renouvelables au Japon

Publié le 24/10/2022 à 11:54

Par La Presse Canadienne

L’institution québécoise aura également un siège au conseil d’administration de Shizen Energy. (Photo: La Presse Canadienne)

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) fait un premier investissement direct en infrastructures au Japon. 

Le bas de laine des Québécois va investir l’équivalent de 650 millions de dollars (M$) (70 milliards de yens) en partenariat avec Shizen Energy, une entreprise spécialisée dans l’énergie renouvelable au Japon.  

Cet investissement, que la Caisse a annoncé lundi par communiqué, permettrait à Shizen Energy d’accélérer ses activités de développement de centrales d’énergie renouvelable, ses initiatives d’amélioration opérationnelle dans la numérisation du secteur de l’énergie, et l’expansion de son personnel dans des marchés jugés clés. 

L’entente comprend un investissement de 20 milliards de yens (180 M$) dans Shizen Energy. La Caisse s’est également engagée à réaliser des co-investissements avec Shizen, jusqu’à 50 milliards de yens (460 M$).

Pour Emmanuel Jaclot, premier vice−président et chef des Infrastructures à la CDPQ, cette transaction au Japon marque «une étape importante» dans la stratégie à long terme de la Caisse en matière d’infrastructures en Asie-Pacifique. «Le Japon a un rôle crucial à jouer dans la décarbonation de l’Asie et, en tant qu’investisseurs dotés d’une vaste expérience des énergies renouvelables, nous sommes ravis de travailler avec l’équipe de Shizen pour réaliser son ambitieux plan de transition énergétique», a commenté le dirigeant dans un communiqué. 

L’institution québécoise aura également un siège au conseil d’administration de Shizen Energy. 

Outre ses activités au Japon, Shizen poursuivra la conclusion d’accords d’achat d’énergie en Asie du Sud−Est et au Brésil.

 

À la une

Yoshua Bengio: TIME100 honore un pionnier de l'IA

11:01 | Les Affaires

Le professeur titulaire à l'Université de Montréal est l'un des chercheurs en IA les plus cités au monde.

Hausse de 15 % en deux ans des cas de fraude au Québec

Il y a 24 minutes | La Presse Canadienne

Montréal, la Montérégie et la Capitale-Nationale sont les régions où les fraudeurs ont fait le plus de victimes.

Est-ce une bonne idée d'offrir un REEE à ses petits-enfants?

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Que se passe-t-il si cet enfant ne poursuit pas d’études post secondaire?