• Conférence
  • 2e édition

Développement économique

Créer des écosystèmes compétitifs pour attirer les investissements et les talents

25 avril 2019 de 8h15 à 16h15

Le Westin Montréal
,
Plan d'accès
Téléchargez le programme (PDF)

Comme acteur du développement économique, vous avez la responsabilité d’assurer la compétitivité et la vitalité des pôles industriels de votre territoire. 

 

Sur le terrain, vous devez également soutenir les entreprises dans leurs projets de croissance tout en attirant de nouveaux investissements.

 

La pénurie de main-d’oeuvre, la rareté des terrains disponibles et la transformation de l’économie rendent votre tâche plus complexe. De plus, vos leviers financiers sont restreints pour positionner votre territoire face à la concurrence.

 

Avec des responsabilités élargies et des moyens limités, vous devez absolument adopter des stratégies innovantes pour vous réinventer.

 

Soyez mieux outillé pour relever ces défis ! Le 25 avril prochain, venez valider vos pratiques et faire le plein d’initiatives inspirantes en développement économique.


Complétez votre expérience avec nos ateliers !

 

ATELIER A : Symbioses industrielles : repérer les occasions de synergies et faciliter les maillages d’entreprises

 

ATELIER B : La conservation des milieux humides : concilier les exigences de la Loi 132 et les défis de développement économique

5 bonnes raisonsde participer

 

  • Cernez les forces et les faiblesses de votre territoire pour repérer les occasions d’affaires 
  • Positionnez-vous face à la concurrence grâce au marketing territorial
  • Déployez des stratégies d’attraction innovantes localement et à l’international
  • Revitalisez vos espaces vieillissants pour répondre aux enjeux de l’industrie 4.0
  • Instaurez le maillage entre entreprises pour favoriser le partage de ressources

 

programme de la conférence Téléchargez le programme (pdf)

jeudi 25 avril
  • 8h15
    Accueil des participants
  • 8h45
    Mot d'ouverture
  • 9h00ALLOCUTION
    Stimuler la vitalité de l’écosystème économique montréalais

    La stratégie de développement économique Accélérer Montréal dévoilée en 2018 vise à saisir les nouvelles opportunités d’une économie en transformation afin d’accélérer le développement économique de la métropole de façon durable, inclusive et innovante. 

     

    Découvrez comment la Ville de Montréal compte répondre directement aux défis économiques actuels pour :

     

    • Miser sur le savoir et les talents ;
    • Stimuler l'entrepreneuriat et les pôles économiques ;
    • Propulser Montréal à l'international ;
    • Transformer ses pratiques d'affaires afin de soutenir un réseau performant. 

    Robert Beaudry

    Robert Beaudry

    Responsable du développement économique et commercial,
    de l’habitation ainsi que du design au comité exécutif VILLE DE MONTRÉAL

  • 9h30ALLOCUTION
    Pénurie de main-d’oeuvre : quels sont nos leviers pour agir ?

    Au Québec, plus de 100 000 postes sont vacants, dont 55 % sont situés à l’extérieur de la métropole. Cette pénurie de main-d’oeuvre affecte durement les entreprises et freine le développement économique dans toutes les régions. Que peuvent faire les municipalités, en tant que gouvernements de proximité, alors qu’elles disposent depuis quelques années de nouvelles responsabilités en matière de développement économique local et régional ?

  • 10h00ALLOCUTION
    Décision d'investir : L'impact du développement des technologies sur la main-d'oeuvre

    Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, l’automatisation et la robotisation dans le secteur manufacturier prennent une importance grandissante dans le choix des entreprises quant à leur lieu d’investissement. Découvrez quels sont les facteurs clés qui font pencher la balance des décideurs dans ce domaine.

  • 10h20
    Pause réseautage
  • 10h50ÉTUDE DE CAS
    Shawinigan 2.0 : les prochaines étapes de la revitalisation

    Il y a près de dix ans, Shawinigan a pris un virage majeur pour revitaliser un tissu industriel en déclin. Aujourd’hui, la municipalité est reconnue à l’échelle mondiale parmi les villes qui ont su se réinventer grâce à l’innovation. Ce succès repose notamment sur une communauté entrepreneuriale « tissée serrée », qui a su évoluer face aux enjeux de la transformation économique. Quels seront les prochains défis à relever ?

     

    • Trouver des solutions à la pénurie de main-d’oeuvre dans un contexte de start-up et d’essaimage ;
    • Promouvoir l’entrepreneuriat social pour inclure tous les acteurs de la communauté ;
    • Revaloriser les terrains contaminés pour répondre aux besoins d’espaces à aménager.

     

  • 11h20ÉTUDE DE CAS
    Parc Alta : développer un parc industriel privé à grande échelle

    D’une superficie de 43 millions de pieds carrés, le parc privé Alta s’étend sur une des plus importantes réserves de terrains disponibles pour du développement industriel dans la région de Montréal. Quels sont les enjeux spécifiques liés à l’aménagement d’un parc de cette envergure?

     

    • Le dézonage des terres agricole ; 
    • La réglementation sur les milieux humides ;
    • Le positionnement face à la concurrence ;
    • La stratégie d’attraction de joueurs majeurs.

     

  • 11h50
    Dîner réseautage
  • 13h00ALLOCUTION INTERNATIONALE
    Comment relever les défis de la 4e révolution industrielle ?

    Une grave crise économique à la fin des années 60 a conduit Nantes à transformer son modèle de développement économique. Parmi les initiatives, Atlanpole, Hub territorial d’innovation du Grand Ouest français, structure un écosystème pluridisciplinaire en mouvement, au bénéfice du territoire, des entreprises et de la société. De même, l’État du Michigan a su construire une ambitieuse transformation de son économie après la crise de l’automobile en s’appuyant sur l’Université et son centre d’innovation, Ann Arbor SPARK. Regard sur des dynamiques des deux côtés de l’Atlantique, porteuses de stratégies d’innovation performantes en réponse aux enjeux de :

     

    • Transition énergétique ;
    • Mobilité durable ;
    • Industries du futur ;
    • Santé du futur ;
    • Attraction des talents.

     

  • 13h45ÉTUDE DE CAS
    Initiative en économie de partage 1 : symbioses industrielles

    En 2008, le premier projet de symbiose industrielle a vu le jour au Québec. La Société du parc industriel et portuaire de Bécancour (SPIPB) et dix entreprises majeures se sont associées au projet. Une quarantaine de synergies possibles ont alors été définies. Dix ans après le lancement du projet, quelles sont les leçons à retenir ?

  • 14h05ÉTUDE DE CAS
    Initiative en économie de partage 2 : prêt de main-d’oeuvre

    L’échange d’employés entre entreprises pour une période déterminée permet de pallier le manque de personnel lors des périodes plus achalandées et d’éviter les mises à pied dans les temps morts. À travers un exemple mis en place entre deux entreprises de l’Est de Montréal, voyez quels sont les défis et les résultats d’une telle initiative.

  • 14h30
    Pause réseautage
  • 15h00DISCUSSION
    Recrutement : Stratégies innovantes en attraction et rétention des talents

    Pour attirer les investissements et permettre aux entreprises établies de croître, le territoire doit posséder un bassin de main-d’oeuvre attractif. Or, dans un contexte de plein emploi, les moyens traditionnels de recrutement ne suffisent plus. Des exemples de solutions innovantes pour :

     

    • Recruter efficacement à l’international ;
    • Attirer la main-d’oeuvre qualifiée sur votre territoire ;
    • Faire des femmes la solution dans certains secteurs touchés durement par la pénurie de main-d’oeuvre ;
    • Relever les défis de l’intégration des travailleurs immigrants.

     



  • 15h45ALLOCUTION
    Une loi sur la conservation des milieux humides : en as-tu vraiment besoin ?

    La Loi 132 sur la conservation des milieux humides et hydriques est souvent perçue comme un obstacle de plus dans la course au développement économique, au même titre que la Commission de protection du territoire agricole, les schémas d’aménagement ou encore la loi sur la qualité de l’environnement. Dans cette séance participative, nous vous amènerons à réfléchir et à mieux comprendre le pourquoi de la Loi 132 sur la conservation des milieux humides et hydriques. Nous ferons ressortir ses grands enjeux et comment en tirer avantage dans nos propres développements économiques.

    Une loi sur la conservation des milieux humides : en as-tu vraiment besoin ?
    La Loi 132 sur la conservation des milieux humides et hydriques est souvent perçue comme un obstacle de plus dans la course au développement économique, au même titre que la Commission de protection du territoire agricole, les schémas d’aménagement ou encore la loi sur la qualité de l’environnement. Dans cette séance participative, nous vous amènerons à réfléchir et à mieux comprendre le pourquoi de la Loi 132 sur la conservation des milieux humides et hydriques. Nous ferons ressortir ses grands enjeux et comment en tirer avantage dans nos propres développements économiques.La Loi 132 sur la conservation des milieux humides et hydriques est souvent perçue comme un obstacle de plus dans la course au développement économique, au même titre que la Commission de protection du territoire agricole, les schémas d’aménagement ou encore la loi sur la qualité de l’environnement. Dans cette séance participative, nous vous amènerons à réfléchir et à mieux comprendre le pourquoi de la Loi 132 sur la conservation des milieux humides et hydriques. Nous ferons ressortir ses grands enjeux et comment en tirer avantage dans nos propres développements économiques.
  • 16h15
    Fin de la conférence
complétez votre expérience

Ces activités en petits groupes ont un taux de satisfaction très élevé ! Elles vous permettent d'approfondir vos connaissances sur un sujet plus pointu le lendemain de la conférence. Une excellente façon de tirer le maximum du contenu offert.

  • vendredi 26 avril
    de 9h00 à 12h00
    ATELIER A
    Symbioses industrielles : repérer les occasions de synergies et faciliter les maillages d’entreprises

    Résidus des unes, matières premières pour les autres ? Oui, c’est possible. Ici, les matières résiduelles ne sont pas considérées comme des déchets, mais plutôt comme des ressources pouvant intégrer des procédés. L’idée : exploiter tout ce qui est sous-valorisé dans l’entreprise. 

    Lors de cet atelier, vous découvrirez quels sont les avantages de la symbiose industrielle pour les industries, les municipalités et les MRC. Notamment :

     

    • Identifier et mettre en oeuvre des synergies entre entreprises avec le soutien de relayeurs locaux ;
    • Accompagner les entreprises et les décideurs dans une meilleure gestion collaborative des ressources et des matières résiduelles ;
    • Réduire la pression sur les lieux d’enfouissement technique et augmenter le taux de récupération des matières résiduelles des industries, commerces et institutions (ICI) ;
    • Préserver les ressources naturelles pour l’ensemble de votre collectivité ;
    • Soutenir l’économie locale ; 
    • Améliorer l’image de marque de votre territoire. 

     

    Pourquoi participer ?

    Cet atelier vous proposera des solutions concrètes pouvant être adaptées à vos besoins locaux. Vous aurez l’occasion de réfléchir immédiatement à la mise en oeuvre de synergies et de challenger vos orientations territoriales. Il vous orientera vers des mesures qui participent à l’atteinte des objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles en vous informant sur les enjeux, le contexte et les actions possibles.

  • vendredi 26 avril
    de 12h00 à 13h00
    Dîner réseautage pour les participants inscrits à la journée complète
  • vendredi 26 avril
    de 13h00 à 16h00
    ATELIER B
    La conservation des milieux humides : concilier les exigences de la Loi 132 et les défis de développement économique

    La Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques (Loi 132), qui redéfinit de façon importante les responsabilités relatives à la présence de milieux humides et hydriques, est souvent perçue comme un irritant par les promoteurs de projets industriels. Les démarches et les compensations financières imposées par la réglementation adoptée en juin 2017 viennent ajouter une complexité supplémentaire aux défis de croissance des collectivités locales. Comment concilier développement économique et social et conservation des milieux humides et hydriques ? Pourrait-on même tirer parti de ce défi pour en faire une opportunité ? 

     

    Approfondissez vos connaissances sur : 

    • Les caractéristiques d’un milieu humide, les biens et services rendus ;
    • Les implications de la Loi 132 sur le développement des projets industriels ;
    • Les rôles et responsabilités des intervenants locaux ;
    • Les impacts et les enjeux transversaux découlant de la réglementation ;
    • Le pourquoi d'un plan régional développé par les MRC ;
    • Les atouts et potentiels d'un milieu humide.

     

    Pourquoi participer ?

    • Inspirez-vous de solutions originales mises en oeuvre dans des projets de développement publics et privés ;
    • Partagez vos défis et validez vos pratiques avec vos pairs.

     

Avec le soutien de

tarifs et offres promotionnelles

BESOIN D'AIDE ? NOUS SOMMES LÀ.
CONSULTEZ LA FOIRE AUX QUESTIONS
OU APPELEZ-NOUS : (514) 392 4298
Prix promotionnel avec votre code promo*
PRIX SECTEURS PRIVÉ ET PARAPUBLIC

régulierJusqu'au 28 févrierDu 1er mars au 28 mars
CONFÉRENCE 995$ 795$ 895$
Complétez votre expérience
ATELIER (ch.) +445$ +295$ +345$
 
Prix promotionnel avec votre code promo*
PRIX SECTEUR PUBLIC ET OBNLrégulierJusqu'au 28 février
Du 1er mars au 28 mars
CONFÉRENCE 695$ 495$ 595$
Complétez votre expérience
ATELIER (ch.) +345$ +245$ +245$
Ces activités en petits groupes ont un taux de satisfaction très élevé ! Elles vous permettent d'approfondir vos connaissances sur un sujet plus pointu le lendemain de la conférence. Une excellente façon de tirer le maximum du contenu offert.

S'inscrire maintenant

(514) 392-4298

Taxes en sus.
* Pour bénéficier des prix promotionnels, votre code promo est nécessaire.
Où le trouver ?
Cette conférence est reconnue en vertu de la loi du 1%".