Agropur regarde devant

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Novembre 2021

Agropur regarde devant

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Novembre 2021

Dominique Benoit, VP principal aux affaires institutionnelles et aux communications, Agropur (Photo: courtoisie)

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. Les nouvelles n’ont pas toujours été bonnes pour Agropur depuis deux ans. L’entreprise a opéré un délestage en règle afin de réduire son endettement et de sortir de certaines activités qu’elle jugeait moins porteuses. Elle a vendu sa division de yogourts à Lactalis en 2020, avant de sacrifier l’année suivante ses activités de transport de lait en vrac au Québec et en NouvelleÉcosse et de fermer son usine de lait de consommation de Winnipeg.


Votre chaîne d’approvisionnement a-t-elle été chamboulée par la crise sanitaire? Découvrez la recette de la présidente et fondatrice des Collations JustBite, Mélanie Grenier, pour s'adapter, et mettez en pratique les conseils du directeur de laboratoire de science analytique en agroalimentaire à l’Université Dalhousie à Halifax, Sylvain Charlebois, pour mieux prévenir les prochaines grandes perturbations.

 

Sortie de ces turbulences, la direction de la coopérative qui transforme la moitié du lait québécois se montre optimiste. «Ça va bien chez Agropur, rassure Dominique Benoit, vice-président principal aux affaires institutionnelles et aux communications. Les décisions difficiles ont été prises et nous regardons désormais vers l’avenir.»

L’entreprise lancera en 2022, au Canada, son lait enrichi en protéines Natrel Plus, offert au Québec depuis deux ans. «Au Canada, où les occasions de croissance restent plus limitées, nous nous concentrons davantage sur des produits de niche et des innovations, confie Dominique Benoit. Aux États-Unis, nous avons d’importants projets de croissance dans le marché du fromage et des ingrédients de lactosérum.» En octobre, Agropur annonçait d’ailleurs l’expansion de son usine de fromages et d’ingrédients laitiers de Little Chute, au Wisconsin.

La coopérative devra tout de même naviguer dans un contexte compliqué par la rareté de la main-d’oeuvre, le retour de l’inflation sur plusieurs de ses intrants — notamment l’énergie — et les effets des accords internationaux, qui ouvrent le marché canadien des produits laitiers aux importations.

 

Sur le même sujet

Ottawa va verser 1,7G$ aux producteurs agricoles affectés par l'ACÉUM

Les producteurs de lait, de volaille et d’œufs soumis au système de gestion de l’offre au Canada seront indemnisés.

À l’échelle nationale, la production de blé devrait croître en 2022

Mis à jour le 14/09/2022 | La Presse Canadienne

Les agriculteurs canadiens sont sur la bonne voie pour produire une meilleure récolte cette année.

À la une

Bourse: Wall Street a le souffle coupé par la Chine et la Fed

Mis à jour le 28/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice phare de la Bourse de Toronto clôture en baisse de 150 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 28/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Apple, Calian et Groupe TMX

28/11/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Apple, Calian et Groupe TMX ? Voici quelques recommandations d’analystes.