Laval: une destination affaires boostée par ses nouveautés


Édition du 12 Avril 2023

Laval: une destination affaires boostée par ses nouveautés


Édition du 12 Avril 2023

Par Claudine Hébert

Au cours des deux prochaines années, trois nouveaux hôtels feront leur entrée à Laval. (Photo: courtoisie)

TOURISME D'AFFAIRES ET D'AGRÉMENT. Avec un centre de congrès qui affiche maintenant près de 45 000 pieds carrés de superficie, trois nouveaux hôtels qui bonifient la ville de près de 450 chambres et suites et des plateaux sportifs d’envergure internationale qui poussent aux quatre coins du territoire, Laval est décidément équipée pour reconquérir le top 5 des destinations les plus courues de la province en matière de tourisme d’affaires.

« J’ai le goût de vous dire : bienvenue à Laval ! »

Lorsque le journaliste Alain Gravel a prononcé ces mots en ouverture du gala des Grands Prix du journalisme, présenté en mai 2022, au 12e étage du Grand Times Hôtel, l’audience a éclaté de rire. Tenir un événement journalistique à Laval marquait une symbolique, précisait d’un gentil ton moqueur l’animateur de la soirée, reconnu pour ses reportages d’enquêtes percutants sur le territoire lavallois.

Au-delà de ce clin d’œil, l’événement marquait aussi une grande première pour la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) : l’organisation présentait un rendez-vous de nature provinciale au cœur de l’île Jésus. Du jamais vu depuis la création de la Fédération en 1969.

Remarquez, la FPJQ n’est pas la seule entité qui, au cours des derniers mois, s’est laissé séduire par les nouveaux espaces congrès de la destination lavalloise. De nouveaux espaces, dont certains offrent un splendide panorama sur la partie nord de Montréal. Même Alain Gravel n’a pu s’empêcher d’en faire la remarque lors de son allocution d’ouverture.

 

Des nouveaux clients

Le Salon national de la pourvoirie chasse et pêche figure parmi ces clients événementiels qui viennent de découvrir, en janvier dernier, les nouveaux espaces congrès dont bénéficie le Sheraton Laval. De récents travaux, estimés à plus de 20 millions de dollars (M$), ont permis au complexe lavallois de passer de 34 000 à près de 45 000 pieds carrés, soit une augmentation de 30 % de la superficie des lieux. « Nos exposants ont tellement aimé l’endroit que nous sommes actuellement à négocier une entente afin de renouveler notre présence pour les cinq prochaines années », signale d’ailleurs le promoteur de l’événement, Gaétan Mondou.

Selon Annie-Ève Frigon, vice-présidente aux ventes et au marketing du groupe hôtelier Grand Château, propriétaire du complexe Sheraton Laval, pas moins d’une dizaine d’entreprises et d’organisations d’envergure, qui n’avaient jamais mis les pieds sous son toit, ont choisi ses installations pour leur rassemblement depuis l’automne dernier. « Et une autre bonne dizaine d’autres que l’on n’avait pas vues depuis fort longtemps chez nous demandent ces jours-ci des soumissions », affirme la gestionnaire des ventes de l’hôtel de 261 chambres et suites.

Cet engouement va certainement contribuer à augmenter le palmarès d’activités d’affaires de la destination lavalloise, espère la PDG de Tourisme Laval, Geneviève Roy. Juste avant la COVID-19, Laval avait franchi le cap des 200 événements de 40 nuitées et plus. Un record que devrait surpasser la destination au cours des deux prochaines années, notamment avec l’arrivée de trois nouveaux hôtels (Grand Times Hôtel, Courtyard et Residence Inn), estime la gestionnaire. Ces trois nouveaux établissements, qui représentent plus de 100 M$ d’investissement, ont permis, depuis deux ans, de bonifier le parc hôtelier lavallois de près de 450 nouvelles chambres modernes. Ce qui porte à près de 2000 le nombre de chambres d’un bout à l’autre de l’île.

 

Des plateaux sportifs d’envergure

Parallèlement à ces nouvelles unités d’hébergement, Laval a vu naître quelques plateaux sportifs d’envergure internationale depuis 2017. Grâce à la Place Bell et une nouvelle piste d’athlétisme aménagée dans le secteur d’Auteuil pour n’en nommer que quelques-uns, Laval a été l’hôte d’une cinquantaine de championnats sportifs provinciaux et nationaux de patinage de vitesse, de patinage artistique et de basketball, sans oublier les Jeux du Québec d’été, en 2022. À ce propos, près de 40 % des événements d’affaires ayant généré 40 nuitées et plus l’an dernier étaient de nature sportive. Et ce n’est pas fini. La destination, dit-elle, caresse de grandes ambitions avec la venue prochaine d’un complexe aquatique, promis depuis plus de cinq ans, qui permettra à Laval de courtiser les fédérations provinciales et nationales de natation, de plongeon, de waterpolo et de natation artistique dès 2024.

 

Un nouveau club d’ambassadeurs

Enfin, pour maximiser le rayonnement de toutes ses nouveautés et des produits congrès déjà en place, Tourisme Laval a récemment mis sur pied un réseau d’ambassadeurs sous l’appellation L2L (Leader à Leader). Avec l’aide de l’équipe économique de la ville, Tourisme Laval a mené une analyse approfondie de toutes les entreprises, organisations qui ont pignon sur rue sur son territoire. Une stratégie payante. Grâce à ce nouveau réseau, né l’automne dernier, Tourisme Laval a déjà reçu plus d’une quinzaine de soumissions de nouveaux événements n’ayant jamais eu lieu en ville pour les deux prochaines années. « Au moins cinq d’entre eux, renseigne la PDG, ont même déjà eu lieu ou ont été confirmés pour la prochaine année. »

 

////

Une expertise reconnue sur la scène provinciale

Depuis l’automne 2019, l’expertise de Tourisme Laval en tourisme d’affaires rayonne au-delà des deux rivières (des Prairies et Mille-Îles) qui bordent son territoire. Ce n’est pas un, mais deux mandats de gestion de fonds que lui a confiés le ministère du Tourisme du Québec afin de stimuler la relance du tourisme d’affaires. La gestion de la toute dernière enveloppe, estimée à 10 M$, lui a été accordée en février dernier afin de stimuler la tenue d’événements d’envergure internationale partout en province.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.