Les mousquetaires du recrutement


Édition du 25 Octobre 2023

Les mousquetaires du recrutement


Édition du 25 Octobre 2023

Assurez-vous de trouver dès aujourd’hui ces mousquetaires qui seront vos meilleurs alliés pour vous démarquer et remporter la guerre des talents. (Photo: 123RF)

 

Les mousquetaires du recrutement
Nathalie Francisci
Si vous voulez déployer une stratégie de recrutement internationale ou locale gagnante, vous avez besoin de vos meilleurs mousquetaires : le recruteur, l’accélérateur (formateur développeur), l’avocat et le communicateur.
Selon le rapport Workplace Learning Report de 2023, de LinkedIn, 81 % des recruteurs en interne mentionnent qu’ils doivent désormais travailler en étroite collaboration avec leurs collègues spécialisés en développement du leadership. Les silos de ces expertises RH se brisent enfin pour faire place à une nouvelle équipe gagnante. Selon l’étude, 62 % des professionnels en attraction de talents affirment collaborer déjà avec leurs collègues en formation et en développement du leadership. C’est le début d’une nouvelle ère pour répertorier les écarts de compétences, l’évaluation des talents émergents et pour soutenir la croissance des entreprises. Ces deux protagonistes ont toutefois besoin de renfort, d’où l’importance de leur adjoindre l’avocat et le communicateur.
Si votre organisation est en expansion internationale, elle doit sûrement faire face à des défis, comme l’externalisation des emplois (« outsourcing ») ou le télétravail local et mondial. Elle doit aussi avoir recours à une communication efficace et ciblée des stratégies pour attirer et retenir vos employés, peu importe où ils se trouvent.
Vous avez aussi sûrement besoin de main-d’œuvre étrangère pour augmenter votre productivité et diversifier vos talents, mais aussi potentiellement pour réduire les coûts en immobiliers et en avantages sociaux. De nombreux employés externalisés sont des entrepreneurs indépendants, car ils sont régis par des contrats de travail différents de vos employés réguliers. 
Notez ici qu’il y a des endroits privilégiés à considérer pour l’impartition, notamment Singapour, l’Irlande, le Royaume-Uni et l’Inde. Toutefois, le Canada figure aussi sur cette liste. Je vous laisse donc imaginer à quel point nos talents ici sont prisés, et encore davantage chez nos cousins américains. Sachant que notre taux de chômage est à 4,5 % au Québec. Nous sommes donc en concurrence avec le monde entier pour la recherche désespérée d’employés talentueux. Et oui, votre employé qui travaille en mode hybride à Québec, Brossard, Laval ou Montréal est approché chaque semaine par une entreprise basée à l’étranger !
Pour gagner la bataille sur le terrain mondial de la guerre des talents, il faut développer votre capacité à engager des employés ayant des qualités qui répondent aux besoins actuels et futurs de votre entreprise. C’est aussi essentiel qu’offrir des occasions d’apprentissage pour sortir vos ressources actuelles de leur zone de confort (« upskilling ») et répondre aux attentes des jeunes générations. Bref, tout cela implique d’atteindre de nouveaux bassins de recherche. Ouvrir nos écoutilles, sortir des sentiers battus et des carcans administratifs.
 
Si les pros du développement du leadership se concentrent sur l’alignement de leurs programmes aux objectifs de l’entreprise, les recruteurs sont l’« arme de chasse » incontournable pour exécuter ces plans et ajouter de la valeur en cernant les compétences manquantes par leur connaissance des réseaux et des communautés.
Les conseilleurs juridiques, de leur côté, aident à trouver les moyens légaux pour accélérer les demandes de visas, incorporer de nouvelles entités juridiques à l’international, garantir que l’organisation sera à l’abri de conséquences fiscales et répondra aux normes de conformité en rédigeant des contrats adéquats ou en concluant des ententes avec des services de type PEO ou EOR (entité juridique qui obtient les visas et les permis de travail pour l’employé, fournit une entité juridiquement autorisée à payer des salaires locaux en conformité avec la législation du pays d’accueil, garantit le respect de toutes les lois du travail du pays d’accueil relatives aux contrats locaux et à la protection des travailleurs, agit dans le pays hôte comme l’interface entre l’employé et les autorités gouvernementales).
Notre dernier mousquetaire, et non le moindre, est le communicateur. Il va vous garantir que tous les autres mousquetaires auront les outils et les plateformes nécessaires pour démontrer que votre culture est authentique, que vous avez les valeurs à la bonne place (selon vos cibles), que votre stratégie repose sur des intentions vraies et sincères et que vous focaliserez sur votre objectif. Sans lui, point de salut ! Il saura vous guider et vous accompagner dans l’élaboration de vos messages clés pour atteindre vos cibles, de la description des d’emplois à la valorisation de vos programmes. Il saura présenter votre offre de manière constructive et « vendeuse ». C’est la sauce secrète de votre réussite.
Votre « dream team » pour attirer les talents en 2024 est composée de ces individus. Assurez-vous de trouver dès aujourd’hui ces mousquetaires qui seront vos meilleurs alliés pour vous démarquer et remporter la guerre des talents. Formez cette équipe gagnante maintenant et mettez-les en mission… et en action !

 

EXPERTE INVITÉE. Si vous voulez déployer une stratégie de recrutement internationale ou locale gagnante, vous avez besoin de vos meilleurs mousquetaires: le recruteur, l’accélérateur (formateur développeur), l’avocat et le communicateur.

Selon le rapport Workplace Learning Report de 2023, de LinkedIn, 81 % des recruteurs en interne mentionnent qu’ils doivent désormais travailler en étroite collaboration avec leurs collègues spécialisés en développement du leadership. Les silos de ces expertises RH se brisent enfin pour faire place à une nouvelle équipe gagnante. Selon l’étude, 62 % des professionnels en attraction de talents affirment collaborer déjà avec leurs collègues en formation et en développement du leadership. C’est le début d’une nouvelle ère pour répertorier les écarts de compétences, l’évaluation des talents émergents et pour soutenir la croissance des entreprises. Ces deux protagonistes ont toutefois besoin de renfort, d’où l’importance de leur adjoindre l’avocat et le communicateur.

Si votre organisation est en expansion internationale, elle doit sûrement faire face à des défis, comme l’externalisation des emplois (outsourcing) ou le télétravail local et mondial. Elle doit aussi avoir recours à une communication efficace et ciblée des stratégies pour attirer et retenir vos employés, peu importe où ils se trouvent.

Vous avez aussi sûrement besoin de main-d’œuvre étrangère pour augmenter votre productivité et diversifier vos talents, mais aussi potentiellement pour réduire les coûts en immobiliers et en avantages sociaux. De nombreux employés externalisés sont des entrepreneurs indépendants, car ils sont régis par des contrats de travail différents de vos employés réguliers. 

Notez ici qu’il y a des endroits privilégiés à considérer pour l’impartition, notamment Singapour, l’Irlande, le Royaume-Uni et l’Inde. Toutefois, le Canada figure aussi sur cette liste. Je vous laisse donc imaginer à quel point nos talents ici sont prisés, et encore davantage chez nos cousins américains. Sachant que notre taux de chômage est à 4,5 % au Québec. Nous sommes donc en concurrence avec le monde entier pour la recherche désespérée d’employés talentueux. Et oui, votre employé qui travaille en mode hybride à Québec, Brossard, Laval ou Montréal est approché chaque semaine par une entreprise basée à l’étranger!

Pour gagner la bataille sur le terrain mondial de la guerre des talents, il faut développer votre capacité à engager des employés ayant des qualités qui répondent aux besoins actuels et futurs de votre entreprise. C’est aussi essentiel qu’offrir des occasions d’apprentissage pour sortir vos ressources actuelles de leur zone de confort (upskilling) et répondre aux attentes des jeunes générations. Bref, tout cela implique d’atteindre de nouveaux bassins de recherche. Ouvrir nos écoutilles, sortir des sentiers battus et des carcans administratifs. 

Si les pros du développement du leadership se concentrent sur l’alignement de leurs programmes aux objectifs de l’entreprise, les recruteurs sont l’« arme de chasse » incontournable pour exécuter ces plans et ajouter de la valeur en cernant les compétences manquantes par leur connaissance des réseaux et des communautés.

Les conseilleurs juridiques, de leur côté, aident à trouver les moyens légaux pour accélérer les demandes de visas, incorporer de nouvelles entités juridiques à l’international, garantir que l’organisation sera à l’abri de conséquences fiscales et répondra aux normes de conformité en rédigeant des contrats adéquats ou en concluant des ententes avec des services de type PEO ou EOR (entité juridique qui obtient les visas et les permis de travail pour l’employé, fournit une entité juridiquement autorisée à payer des salaires locaux en conformité avec la législation du pays d’accueil, garantit le respect de toutes les lois du travail du pays d’accueil relatives aux contrats locaux et à la protection des travailleurs, agit dans le pays hôte comme l’interface entre l’employé et les autorités gouvernementales).

Notre dernier mousquetaire, et non le moindre, est le communicateur. Il va vous garantir que tous les autres mousquetaires auront les outils et les plateformes nécessaires pour démontrer que votre culture est authentique, que vous avez les valeurs à la bonne place (selon vos cibles), que votre stratégie repose sur des intentions vraies et sincères et que vous focaliserez sur votre objectif. Sans lui, point de salut ! Il saura vous guider et vous accompagner dans l’élaboration de vos messages clés pour atteindre vos cibles, de la description des d’emplois à la valorisation de vos programmes. Il saura présenter votre offre de manière constructive et « vendeuse ». C’est la sauce secrète de votre réussite.

Votre dream team pour attirer les talents en 2024 est composée de ces individus. Assurez-vous de trouver dès aujourd’hui ces mousquetaires qui seront vos meilleurs alliés pour vous démarquer et remporter la guerre des talents. Formez cette équipe gagnante maintenant et mettez-les en mission… et en action!

À propos de ce blogue

Nathalie Francisci est présidente exécutive pour le Québec chez Gallagher. Elle oeuvre en recrutement de cadres depuis 25 ans. Entrepreneure, experte en gestion des talents, elle est reconnue comme l’une des références au Québec. Femme d’affaires engagée, elle siège sur plusieurs CA. Conférencière et chroniqueuse, ses interventions font la différence par l’énergie et style direct qui s’en dégagent. Passionnée par nature, elle n’oublie jamais qu’elle travaille avec des gens, pour des gens. Elle partagera avec vous ses réflexions et expériences sur l’univers du recrutement et de la gestion des talents pour faire réfléchir autant les individus que les organisations. Nathalie Francisci a été Finaliste au Concours des Mercuriades en 2001, elle a reçu le Prix «Nouvelle Entrepreneure du Québec» en 2001 et «Entrepreneure – petite entreprise» en 2007 décerné par le RFAQ et elle a remporté le Prix Arista en 2008. Elle porte les titres de CRHA et de IAS.A.

Nathalie Francisci
Sujets liés

Stratégies

Sur le même sujet

Partez à la chasse au candidat heureux

Édition du 24 Janvier 2024 | Nathalie Francisci

EXPERTE INVITÉE. Assurez-vous d’évaluer son niveau d’aptitude sociale, sa résilience, etc.

Les compétences en intelligence artificielle sont prisées par les employeurs

Les entreprises en recrutement seront à la recherche de candidats compétents dans ce domaine stratégique.