Karl Blackburn, un «Bleuet» jusqu'au bout des doigts

Publié le 08/11/2023 à 11:35

Karl Blackburn, un «Bleuet» jusqu'au bout des doigts

Publié le 08/11/2023 à 11:35

Par Trium Médias

Le président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec, Karl Blackburn (Photo: courtoisie)

Natif de la région, Karl Blackburn, le président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec (CPQ) croit que le Saguenay—Lac-Saint-Jean est bien positionné pour relever les défis économiques, grâce notamment à son dynamisme et à son esprit d’innovation. 

«Il y a des avantages indéniables dans la région. L’immensité de son territoire, ses ressources en énergie, ses nombreuses richesses naturelles, ses infrastructures, ses technologies, l’excellence de ses établissements d’enseignement collégial, les chaires de recherches de l’UQAC, etc. La région a les outils nécessaires pour créer de la richesse et de la prospérité», estime le président du CPQ.

Puis comme d'autres régions, le Saguenay—Lac-Saint-Jean est aussi en déficit d’entrepreneurs. «Déficit d’entrepreneurs signifie déficit de "repreneurs". Il faut passer le flambeau au "repreneuriat"», propose-t-il dans une formule imagée.

Pour cela, il est nécessaire de valoriser le travail, l’économie, le développement durable, poursuit-il. «On est encore mal à l’aise au Québec avec notre rapport à l’argent. On est timide aussi à faire connaître le succès de nos entreprises. C’est essentiel si on veut partager cet héritage et encourager la relève. Il faut accompagner les plus jeunes, faciliter la reprise familiale et le transfert d’entreprises. C’est ce qui va assurer la continuité entrepreneuriale et la santé économique.»

 

«L’eau du Lac coule dans mes veines»

Karl Blackburn, dont la famille demeure toujours dans le comté Roberval, ne le cache pas: il reste un Bleuet jusqu’au bout des doigts.

«L’eau du Lac coule dans mes veines. Je suis profondément attaché à ma région et j’y reviens toujours. Comme président du Conseil du patronat, j’ai à me déplacer dans toutes les régions du Québec. Chaque fois que j’ai une tribune, j’ai ce besoin de partager avec les autres cet amour pour ma région et pour les gens qui l’habitent.»

Cet ambassadeur pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean affirme également avoir l’immense privilège, par ses fonctions, de rencontrer des hommes et des femmes d’exception qui ont à cœur la santé économique des régions.

 

Par Denis Hudon, Initiative de journalisme local

Sur le même sujet

Travailleurs de 60 ans et plus: le CPQ lance son projet, avec l'aide de Québec

Mis à jour le 26/02/2024 | La Presse Canadienne

Le gouvernement octroie une somme de 987 289$ à ce projet implanté par le Conseil du patronat du Québec.

Patronat: accompagnement et stratégies pour retenir les travailleurs de 60 à 69 ans

Les travailleurs de 60 à 69 ans font partie des catégories ciblées pour atténuer le problème de manque de main−d’œuvre.

À la une

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.

Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Mis à jour le 26/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé en baisse.