Espace Saint-Hyacinthe: des vaches, des moutons... et des dizaines d'expositions


Édition du 09 Février 2019

Espace Saint-Hyacinthe: des vaches, des moutons... et des dizaines d'expositions


Édition du 09 Février 2019

Par Claudine Hébert

Le prochain objectif du site de l’Expo agricole de ­Saint-Hyacinthe : attirer une dizaine d’autres salons et expositions d’une capacité de 3 000 à 10 000 visiteurs par année.

RÉUNIONS ET CONGRÈS — Pendant des années, le site de l'Expo agricole de Saint-Hyacinthe a servi exclusivement à la présentation de son événement annuel qui durait dix jours en période estivale. Depuis 2007, la situation a bien évolué. La Société d'agriculture de Saint-Hyacinthe, dirigée par François Brouillard, a décidé de rentabiliser l'ensemble des 6,4 hectares du site. Une décision qui n'a pas tardé à porter ses fruits. En 2018, le site de l'exposition a été occupé pendant plus de 300 jours. Une occupation qui a généré plus de 6,5 millions de dollars de revenus.

Espace Saint-Hyacinthe représente actuellement plus de 166 000 pieds carrés répartis en quatre pavillons, dont trois sont reliés par une passerelle. Cette superficie, assez vaste pour contenir plus de 760 kiosques de 100 pieds carrés, a reçu en 2018 plus d'une quarantaine d'événements. La moitié d'entre eux relevait d'expositions et de salons commerciaux. Les compétitions sportives et les soirées galas se sont partagé l'autre moitié.

«Ces activités se traduisent par plus de 450 000 visiteurs par année, dont 200 000 lors de l'Expo agricole présentée chaque été à la fin du mois de juillet», indique M. Brouillard. À propos, l'Expo agricole de Saint-Hyacinthe figure désormais comme le plus important événement du genre de l'ensemble de la province.

Au total, le facteur événementiel représente maintenant 75 % des revenus du site. «L'autre 25 % relève des locations de pavillons aux équipes sportives et de la location de bureaux. Des revenus d'appoint non négligeables pour l'organisation», précise M. Brouillard.

Des investissements qui rapportent

Cette volonté de rentabiliser le site a nécessité quelques investissements majeurs. Ce sont près de 18 M$ qui ont été injectés pour construire deux immenses bâtiments (Centre BMO et pavillon La Coop) ainsi que deux passages permanents qui permettent de relier trois des quatre bâtiments en saison froide. Notons que ces deux passages, aménagés au coût de 1 M$ en 2014, ont contribué à une augmentation substantielle du nombre d'événements, qui sont passés de 5 à plus 40 en moins de quatre ans.

Un investissement de 1 M$ a récemment été annoncé pour refaire l'accueil et le revêtement extérieur du pavillon Soleno en 2019. Aux organisateurs qui se poseraient la question, précisons que la Société d'agriculture de Saint-Hyacinthe a investi plus de 250 000 $ afin d'installer des surfaces de plancher qui ne retiennent aucune odeur du passage des animaux de la ferme en été, et ce, dans tous ses bâtiments.

Prochain objectif : attirer une dizaine d'autres salons et expositions d'une capacité de 3 000 à 10 000 visiteurs. Cette augmentation pourrait rapporter instantanément 50 % plus de revenus, avance M. Brouillard. L'organisation de ce dernier pourra d'ailleurs compter sur l'aide de l'équipe du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe pour parvenir à ses fins. L'équipe du nouveau complexe hôtel-centre de congrès a également le mandat de faire la promotion d'Espace Saint-Hyacinthe. «Ce nouveau partenariat a pour but de faciliter les démarches des organisateurs d'événements d'envergure qui pourra obtenir toute l'aide requise auprès d'un seul intervenant», explique Nancy Lambert, directrice, Tourisme et congrès à Saint-Hyacinthe Technopole. À ce propos, moins de dix minutes de marche séparent les deux infrastructures. Un axe piétonnier balisé doit d'ailleurs être aménagé dans un avenir rapproché.

À la une

Les nouvelles du marché du jeudi 23 mai

Mis à jour il y a 5 minutes | Refinitiv

Amazon et la startup Hugging Face s’associent pour employer les puces d’Amazon.

Malade, vaut-il mieux rester chez soi ou aller au bureau?

MAUDITE JOB! «L'autre jour, j'étais malade comme un chien. Je suis quand même allé au bureau. Ai-je eu raison ou tort?»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 23 mai

Mis à jour il y a 55 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Nvidia lance la tech, peu d'élan ailleurs.