Aux petits soins… à la maison

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Aux petits soins… à la maison

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Par Claudine Hébert

(Photo: Andre Ouellet pour Unsplash)

RÉSIDENCE POUR AÎNÉS. Les services et les soins à la maison favorisent le maintien à domicile. Dans certaines régions du ­Québec, cette solution relève d’un modèle coopératif. C’est le cas à ­Saint-Hyacinthe, où la coopérative de solidarité ­Aux p’tits soins dessert la population vieillissante des municipalités des ­MRC d’Acton et des ­Maskoutains depuis une vingtaine d’années.

« ­Ce sont plus de 1 300 clients qui recourent à nos services et à nos soins, qui peuvent varier d’une visite par année pour le lavage des fenêtres jusqu’à un horaire de 40 heures de soins par semaine », indique ­Bruno ­Decelle, directeur général de la coopérative. Il ajoute que « plus de la moitié de la clientèle requiert en moyenne deux heures de service par tranche de 14 jours ».

 

Réseau étendu

Actuellement, ­Aux p’tits soins compte une centaine d’employés âgés de 18 à 75 ans. Ils sont trois fois plus qu’il y a 15 ans, ­dit-il. « ­Si nous avions une vingtaine d’employés de plus, nous pourrions aisément doubler notre clientèle », assure le directeur général.

Depuis trois ans, l’organisme rend régulièrement visite à des personnes qui habitent dans les résidences privées pour aînés (RPA) situées sur son territoire. Même si ce n’est pas dans les plans immédiats, ­Bruno ­Decelle ne cache pas que la création de leur propre coopérative d’habitation fait souvent surface dans les discussions.

En attendant, le dirigeant de la coopérative estime que les divers soins et services offerts par son organisme permettent de prolonger d’au moins cinq ans le maintien de la population âgée à domicile. L’an dernier, ­Bruno ­Decelle calcule que la coopérative a offert 98 000 heures de soins et de services, allant de l’entretien ménager à l’aide pour le bain, en passant par la préparation des repas. « ­En raison de la pandémie, l’année 2020 se traduira par quelque 80 000 heures de soins, estime le directeur général. Mais nous souhaitons atteindre les 125 000 en 2021. »

À la une

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.