Employés actifs: moins de ressources, tout autant de possibilités

Publié le 24/03/2021 à 07:00

Employés actifs: moins de ressources, tout autant de possibilités

Publié le 24/03/2021 à 07:00

Par Catherine Charron

(Photo: Element 5 Digital pour Unsplash)

BALADO. Dans le troisième épisode de la série Recherchées: entreprises actives, on démontre comment les plus petites entreprises peuvent elles aussi facilement briser les cycles de sédentarité et ce, malgré leurs ressources parfois plus limitées.

(Ré)écoutez le deuxième épisode, Employés actifs: voici pourquoi ça doit devenir une priorité.

Le professeur adjoint de l'École de kinésiologie et des sciences de l'activité physique à l'Université de Montréal, Ahmed Jérôme Romain, illustre comment et avec quels outils une petite entreprise peut encourager ses employés à être plus actifs même sur leurs heures de travail. Forte de son expérience à la tête de la petite entreprise Coboom, Catherine Dubé témoigne des bienfaits majeurs qu'elle a observés chez son équipe.

Pas le temps de l'écouter maintenant? Pas de souci, ajoutez l'épisode à votre liste de lecture sur Spotify ou Apple Podcast.

 

Sur le même sujet

Employés actifs: non, vous ne manquez pas d'argent

07/04/2021 | Catherine Charron

BALADO. Dans ce 5e épisode, voici comment encourager vos employés à bouger à prix modique.

Employés actifs: injecter une dose de motivation à son équipe

31/03/2021 | Catherine Charron

BALADO. Dans ce 4e épisode, voici comment pallier le manque de motivation, le vôtre comme celui de vos collègues.

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.