PME: attention danger!

Publié le 27/02/2024 à 12:15

PME: attention danger!

Publié le 27/02/2024 à 12:15

Par Nicolas Duvernois

«Telle une chaîne, il ne suffit que d’un maillon qui brise pour que la chaîne tout entière perde de son efficacité.» (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Nous vivons dans un pays où les très petites, petites et moyennes entreprises sont essentielles à notre économie ; elles en sont la colonne vertébrale. Au Québec comme dans les autres provinces et territoires, ces entreprises permettent à nos communautés de se développer.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Sur les 1,2 million d’entreprises au Canada ayant au moins 1 employé, l’écrasante majorité d’entre elles (97,8%) emploient entre 1 et 99 employés, selon des données du gouvernement fédéral datant de décembre 2022. Plus intéressant encore: toujours sur ce 1,2 million d’entreprises, plus de la moitié (55,3%) ont un maximum de 5 employés et le trois-quarts (73,8%) d’entre elles, emploient moins de 9 employés.

Je trouvais important de rappeler le poids de ces entreprises dans notre économie afin de mettre l’emphase sur les dangers qui les guettent si par malheur, les défis continuaient à s’accumuler sur leur chemin.

En 2024, il est impossible de parler de PME sans parler de défis. Croyez-moi, je suis bien placé pour en parler étant non seulement à la tête d’une PME depuis plusieurs années, mais aussi impliqué dans plusieurs autres.

Les quatre dernières années n’ont pas été de tout repos, en raison d’une pandémie et surtout de ses multiples contrecoups. Depuis, des centaines de milliers d’entreprises, aux quatre coins du pays, évoluent dans un monde des affaires fragile, incertain et en profonde transformation.

Il serait faux de prétendre que le monde des affaires prépandémique ne comportait pas son lot de défis, mais disons que le sac à problèmes était beaucoup moins rempli qu’aujourd’hui. Non seulement nous avons artificiellement pelleté nos anciens problèmes vers l’avant, avec la panoplie d’aides gouvernementales pas toujours bénéfiques, mais on y a en plus ajouté de nouveaux défis qui, combinés, sont en bonne voie de faire déborder ce fameux sac pour de nombreuses PME.

Les dangers ne manquent pas. Concurrence féroce, fluctuation économique, pénurie de main-d’œuvre, financement, flux de trésorerie, dépendance envers certains clients ou fournisseurs, nouveaux modèles de gestion à définir, cybersécurité, lourdeur administrative, accumulation de législations et réglementations, mettent à risque la croissance voire la viabilité d’une importante majorité de PME.

Les entreprises se doivent d’agir avec courage et audace pour faire face à ce tsunami. Il est aujourd’hui essentiel d’ajuster son modèle d’affaires pour répondre rapidement aux changements du marché.

Que ce soit par la diversification des sources de revenus, par l’investissement dans l’innovation, la mise sur pause de projets non essentiels, la réduction des coûts, la rationalisation des processus ou la renégociation de contrats, plusieurs mesures existent afin de répondre aux besoins du moment.

De plus, il ne faudrait pas sous-estimer l’interdépendance entre les PME. En effet, lorsque l’une d’entre-elle traverse des moments plus difficiles, ce sont automatiquement plusieurs autour d’elle qui en ressentent aussi les symptômes. Telle une chaîne, il ne suffit que d’un maillon qui brise pour que la chaîne tout entière perde de son efficacité.

Je crois essentiel pour toute entreprise de se préparer à toute éventualité. Dans plusieurs cas, cette préparation leur permettra de traverser la tempête.

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Les implications économiques de l'attaque de l’Iran sur Israël

15/04/2024 | John Plassard

EXPERT INVITÉ. La participation de l’Iran au conflit entre Israël et le Hamas pourrait affecter les marchés.

Le pouvoir des savoirs inutiles

02/04/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «Très bien connaître l’univers dans lequel gravite mon entreprise n’est tout simplement pas suffisant.»

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé

Mis à jour à 18:12 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gagnants et les perdants du 18 avril

Mis à jour à 18:32 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique

Que faire avec les titres de Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.