10 clés géopolitiques pour comprendre la Chine de Xi Jinping

Publié le 04/09/2019 à 14:00

10 clés géopolitiques pour comprendre la Chine de Xi Jinping

Publié le 04/09/2019 à 14:00

Par lesaffaires.com

(Photo: Getty images)

LIVRE BLANC. Pour une entreprise ou un investisseur, un risque géopolitique est une tendance, un événement ou une décision qui peut avoir, à terme, un impact économique et financier sur sa rentabilité ou le rendement de ses investissements. Les risques sont nombreux, particulièrement dans le contexte actuel, entre la montée du populisme, la croissance des inégalités, le terrorisme et l’instabilité politique.

Contrairement aux risques économiques (un ralentissement économique en Chine) ou financiers (la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis) qui sont quantifiables, les risques géopolitiques sont par nature qualitatifs, donc difficile à mesurer.

Or, la Chine est encore trop méconnue au Canada et en Occident, à commencer par son histoire millénaire.

Par exemple, nous n’assistons pas à l’émergence de la Chine, mais plutôt à sa renaissance, car l’Empire du Milieu était la première économie de la planète à la fin du 18e siècle. Bref, la Chine ne fait que reprendre graduellement sa place au sommet. Il va sans dire que ce phénomène provoque des ondes de choc planétaires, à commencer par le Made in China 2025, une politique qui vise à faire de la Chine la première puissance manufacturière en termes de qualité en 2049.

Cette stratégie touchera le Canada en raison de la nouvelle concurrence chinoise dans plusieurs secteurs comme l’aérospatiale, les technologies de l’information ou les équipements médicaux.

Pour guider vos décisions d’affaires, voici donc 10 analyses géopolitiques pour mieux comprendre la Chine de Xi Jinping dans un livre blanc à télécharger gratuitement en remplissant le formulaire suivant:

 

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Google Stadia: créer le jeu vidéo de demain, aujourd’hui (et à Montréal!)

Il y a 7 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. «On ne crée pas un studio ni une telle plateforme pour tout abandonner dans deux ans.»

Titres en action: Boeing, Google, Fiat Chrysler...

Il y a 11 minutes | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

ACEUM: Inquiet pour l'aluminium, Legault appuie tout de même l'entente

Il y a 21 minutes | La Presse Canadienne

«Ça me déçoit de voir qu'on a réussi à faire un gain avec l'acier, mais pas avec l'aluminium.»