Budget Québec: quels points les PME doivent-elles retenir?

Publié le 13/03/2024 à 15:00

Budget Québec: quels points les PME doivent-elles retenir?

Publié le 13/03/2024 à 15:00

Par WelcomeSpaces.io

(Photo: 123RF)

LE COURRIER DE SÉRAFIN est une rubrique qui présente deux fois par semaine la question en finances personnelles d’un utilisateur, suivie de la réponse de Sérafin, intelligence artificielle spécialisée en finances personnelles québécoises. Le tout est accompagné d'un commentaire de validation ou un complément par un professionnel financier.

«Bonjour Sérafin, je suis entrepreneur et j'aimerais connaître les points les plus importants touchant les PME québécoises dans le nouveau budget provincial 2024.»

Les réponses de Sérafin

Les points suivants constituent une série de mesures et d'investissements annoncés dans le budget du 12 mars 2024 afin d'optimiser l'environnement fiscal et entrepreneurial des PME québécoises, dans divers secteurs clés de notre économie. Veuillez noter toutefois que je suis encore en apprentissage par rapport à toutes les informations qui sont ressorties du budget hier.

1. Information sur les crédits d'impôt

En quoi ça consiste? Une grande partie des PME ne profite pas des crédits d'impôt par manque d'information. Revenu Québec entend combler ce déficit d'information.

Spécifique pour les PME: sensibiliser et informer plus de 50 000 entreprises sur les crédits d’impôt disponibles à l’horizon 2026-2027 pour encourager leur développement.

 

2. Soutien de l'entrepreneuriat et du repreneuriat

En quoi ça consiste? Le gouvernement a mis en place le Plan québécois en entrepreneuriat 2022-2025 qui vise à valoriser l'entrepreneuriat, offrir des services-conseils de qualité, et créer un environnement d'affaires propice à la croissance des entreprises.

Spécifique pour les PME: 9 millions de dollars (M$) sont alloués pour aider à la transmission d'entreprises et assurer la relève entrepreneuriale. Ceci est crucial pour la continuité des PME et leur adaptation aux nouveaux défis du marché.

 

3. Augmentation de la main-d’œuvre et de la productivité dans le secteur de la construction

En quoi ça consiste? Des initiatives de 126 millions sont mises en place pour améliorer la disponibilité de main-d'œuvre qualifiée et encourager l'innovation.

Spécifique pour les PME: cela inclut le financement de formations et le soutien à l'innovation compatible avec les besoins des PME dans le secteur de la construction.

 

4. Investissements agricoles durables

En quoi ça consiste? Le gouvernement planifie de soutenir les pratiques agricoles durables, la relève agricole, et les producteurs de boissons alcooliques.

Spécifique pour les PME: ces mesures aideront les PME agricoles à adopter des pratiques durables, accéder à des terres agricoles et stimuler la production locale de boissons alcooliques.

 

5. Relance du secteur touristique

En quoi ça consiste? Un financement supplémentaire de 488M$ sur quatre ans est prévu pour soutenir le tourisme.

Spécifique pour les PME: cela comprend l'appui aux investissements touristiques, le maintien de l’attractivité de régions clés comme la Capitale-Nationale, et l'accessibilité des établissements touristiques.

 

6. Révision des aides fiscales aux entreprises

En quoi ça consiste? Le gouvernement prévoit de revisiter les aides fiscales, en tenant compte du marché du travail actuel, pour mieux soutenir les emplois à forte valeur ajoutée.

Spécifique pour les PME: moderniser et équilibrer les aides fiscales pour qu'elles correspondent mieux aux réalités des PME, promouvant ainsi une croissance plus équitable et durable.

 

7. Abolition de crédits d’impôt inefficaces

En quoi ça consiste? L'abolition de crédits d'impôt jugés inefficaces, comme celui pour le maintien en emploi des travailleurs d'expérience.

Spécifique pour les PME: cela permet de réallouer les ressources vers des mesures plus efficaces pour les PME, en se basant sur l'efficacité réelle des aides disponibles.

 

Note: le texte a été mis à jour à la suite de sa publication


Les réponses de Samuel Côté, CPA et fiscaliste

Le gouvernement provincial va être à la recherche de nouveaux moyens de financement pour les prochaines années, afin de venir combler le déficit structurel qui a été créé. 

On peut en apercevoir les balbutiements cette année avec entre autres l’abolition du crédit d’impôt remboursable pour entreprise favorisant le maintien en emploi des travailleurs d’expérience, une mesure qui permettait à l’entreprise de recevoir un crédit d’impôt lorsqu’il embauchait des travailleurs de plus de 60 ans. Comme l’indique Sérafin au point 8, Québec prétend que ce crédit d’impôt était inefficace pour maintenir en emploi les gens de plus de 60 ans, car les entreprises n’auront pas le choix de vouloir garder ces employés pour être compétitives et pouvoir continuer à fonctionner avec le vieillissement de la population active. 

Le gouvernement fera le ménage dans les différents crédits d’impôt comme ceux-ci pour venir réallouer les ressources à des crédits qui ont des réelles répercussions sur la croissance économique. Il est possible que certains crédits que vous avez actuellement soient abolis dans les prochaines années. Il existe plus d’une quarantaine de crédits d’impôt différents seulement pour les entreprises, donc je prévois que le gouvernement va les scruter à la lettre pour s’assurer de leur incidence concrète. 

Il sera important dans les prochaines années de bien analyser les crédits et/ou les programmes disponibles avant de se lancer dans un nouveau projet, car le gouvernement va favoriser les secteurs de pointe et vous pourriez être admissible à un programme spécifique à votre domaine. 

 

Vous avez d'autres questions de finances personnelles? Allez les poser à Sérafin et, qui sait, vos interrogations seront peut-être publiées ici!

Sur le même sujet

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: nouveau record pour le Nasdaq

Mis à jour il y a 13 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX a repris l'essentiel des pertes subies jeudi.