Le télétravail crée «un manque d'efficacité dans notre industrie»

Publié le 05/03/2024 à 12:00, mis à jour le 05/03/2024 à 14:17

Le télétravail crée «un manque d'efficacité dans notre industrie»

Publié le 05/03/2024 à 12:00, mis à jour le 05/03/2024 à 14:17

Par Katia Tobar

«Nous sommes un maillon d’une chaîne d’approvisionnement. Si notre maillon tombe, cela se répercute sur le reste de la chaîne.» (Photo: 123RF)

Dans la série hebdomadaire automnale POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL, Les Affaires met de l’avant les meilleures pratiques de l’un et l’autre des camps, afin de rallier à leur position leurs salariés et de faire prospérer l’organisation. Suivez le débat!

 

Qui: Edgar Belleau, président et cofondateur de l'entreprise créée il y a 34 ans

Entreprise: Instacable

Secteur: manufacturier (fabrication et distribution)

11 à 49 employés

 

Quelle formule a été adoptée?

Présentiel uniquement

Décrivez-nous où travaillent habituellement les employés:

Dans notre usine et nos bureaux, à Laval

 

Était-ce la formule appliquée avant février 2020?

Oui. Nous avons été identifiés par le gouvernement comme un service essentiel pendant la pandémie. Tout le matériel de travail était désinfecté et l’usine était entièrement désinfectée une fois par semaine.

 

Pourquoi avez-vous choisi cette formule?

Côté manufacture, nous sommes un maillon d’une chaîne d’approvisionnement. Si notre maillon tombe, cela se répercute sur le reste de la chaîne.

Côté distribution, nous devons répondre aux demandes d’installateurs et distribuer les produits dont ils ont besoin.

Avec la présence au bureau de tous les employés, même pour les services administratifs, on livre les produits à temps, on raccourcit les délais de réponse. On peut parler directement avec la production au besoin.

 

Quels sont les facteurs, les politiques et les dispositions qui font en sorte que cette formule fonctionne pour votre entreprise?

On a simplifié le travail des employés en investissant dans l’automatisation des processus fatigants ou répétitifs, et ce, sans supprimer d’emploi. Cela a amélioré l’efficacité et la motivation des employés et nous a permis de diminuer le temps supplémentaire. Avant, les employés pouvaient faire du temps supplémentaire les soirs ou le samedi. Aujourd’hui ils travaillent du lundi au vendredi, de 7h30 à 16h. Ils peuvent rentrer tôt à la maison, et garder une vie saine.

Avant, ils avaient une heure pour dîner, ils trouvaient que c’était trop long. On a raccourci la pause de dîner à 30 minutes. Il faut écouter les employés, les rendre heureux dans ce qu’ils font. La communication est très importante.

La rétention de nos employés est très bonne. La plupart sont là depuis au moins 15 ans, beaucoup depuis 25 ans.

Il faut aussi soutenir ses employés quand ils en ont besoin. On a accommodé une de nos employés qui devait s’occuper de son père malade. On lui envoyait le matin les pièces à assembler et un coursier les récupérait le soir. Ça a été des coûts pour l’entreprise, mais on l’a soutenue.

 

Au cours des prochains mois, l’organisation du travail changera-t-elle?

Non. 

 

Quelle est votre position à l’égard du télétravail, du présentiel et du mode de travail hybride?

Le télétravail crée en ce moment un problème d’efficacité dans notre industrie. Avant je travaillais avec des ingénieurs à l’externe, je les appelais, ils me répondaient. Maintenant, il faut prendre rendez-vous. J’ai besoin d’une information le lundi, que je pourrais avoir en 5 minutes, mais je dois prendre un rendez-vous d’une heure pour le vendredi suivant. Cela fait perdre en efficacité. Cela crée une surcharge de travail à attendre des réponses, ça devient stressant et là tu dois garder plein de notes, faire des suivis constants.

Tu ne peux pas être en télétravail s’il y a plein de gens qui dépendent de tes réponses pour travailler.

Notre marché n’a pas ralenti, mais tous les gens en télétravail viennent ralentir les tâches.

 

Partagez à votre tour votre opinion avec nos lecteurs en remplissant ce formulaire:


Sur le même sujet

Le télétravail permet une «résilience» face aux crises à venir

Mis à jour le 21/05/2024 | Katia Tobar

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Trouver un équilibre entre les limites de l’organisation et les besoins des employés.»

Travailler de la maison, ou du Maroc

Mis à jour le 14/05/2024 | Katia Tobar

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Les entreprises proposant du télétravail à 100% vont avoir un avantage concurrentiel.»

À la une

Trois stratégies pour rendre son commerce plus attrayant

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Voici trois commerces qui ont élaborer de nouvelles stratégies pour se démarquer.

La main-d'oeuvre reste un défi pour les détaillants

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Plus d'un poste vacant sur dix au Québec se trouve dans le secteur du commerce de détail.

Des clients avides de rabais

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants doivent s'ajuster aux nouvelles attentes des consommateurs.