Comment protéger votre carte de crédit contre les fraudes

Publié le 20/11/2023 à 14:13

Comment protéger votre carte de crédit contre les fraudes

Publié le 20/11/2023 à 14:13

Si quelque chose vous semble anormal, contactez immédiatement votre institution financière. (Photo: 123RF)

Les cas de fraude de carte de crédit sont en augmentation. Selon une étude récente du Centre antifraude du Canada (CAFC), 2021 et 2022 ont été des années «historiques» pour le nombre de pertes déclarées dues à la fraude, les Canadiens ayant perdu respectivement 380 millions et 531 millions de dollars en raison de la compromission de la sécurité des cartes de crédit. Plus récemment, une étude réalisée par TransUnion en 2023 a révélé que 49% des Canadiens avaient été la cible récente d’un stratagème frauduleux dont les cartes de crédit volées et les frais frauduleux constituaient la plus grande partie.

Lorsqu’il s’agit de protéger votre carte de crédit et votre solvabilité, mieux vaut prévenir que guérir.

Voici quelques mesures de sécurité qui peuvent empêcher les titulaires de cartes d’être victimes d’activités frauduleuses privant les intéressés de leur argent et de leur tranquillité d’esprit, et les laisser potentiellement avec un score de crédit douteux.

 

Protégez vos renseignements personnels

Il est évident que vos données privées doivent être surveillées de près. Les criminels sont toujours à la recherche de reçus de cartes de crédit, de relevés sur papier et d’autres communications confidentielles négligemment jetées pour accéder à vos données financières. Ces documents constituent un trésor d’informations personnelles que les escrocs peuvent exploiter pour commettre des fraudes. Conservez tous vos documents en lieu sûr et veillez à les déchiqueter avant de vous en débarrasser.

En premier lieu, ne laissez jamais traîner de renseignements personnels sur votre lieu de travail, dans votre véhicule ou même à votre domicile.

Lorsque vous choisissez un numéro d’identification personnel (NIP), optez pour une combinaison difficile à deviner. Ne le sauvegardez jamais sur des appareils connectés à l’internet qui peuvent être piratés, et ne le communiquez à personne.

D’autres mesures de sécurité consistent à protéger le clavier lorsque vous composez votre code NIP dans un magasin ou à un distributeur automatique de billets, et à toujours veiller à récupérer les bordereaux de transactions et les reçus.

Signez rapidement le verso de votre nouvelle carte de crédit dès qu’elle est activée et veillez à détruire l’ancienne carte lorsque vous recevez une carte de remplacement. En règle générale, évitez de communiquer les informations relatives à votre carte de crédit par téléphone, sauf si vous êtes à l’origine de l’appel et que vous êtes certain que votre interlocuteur est digne de confiance.

Ne tenez pas compte des courriels qui vous demandent vos données personnelles ou celles de votre carte de crédit, en particulier ceux qui prétendent vous offrir un gain financier important en échange d’un petit paiement initial. Verrouillez votre boîte aux lettres et informez la société émettrice de votre carte de crédit lorsque vous voyagez, afin qu’elle puisse détecter et signaler toute activité suspecte pendant votre absence.

 

Effectuez des transactions en ligne en toute sécurité

N’effectuez des transactions en ligne avec votre carte de crédit que sur des sites web fiables et assurez-vous que la transaction est cryptée. Recherchez les sites dont l’URL commence par «https» ou qui affichent le symbole du cadenas sur la page. Cela signifie que les données saisies et transmises sur ces pages sont sécurisées. Ne créez pas de profil en ligne contenant votre carte de crédit ou vos coordonnées bancaires.

Méfiez-vous des réseaux Wi-Fi gratuits dans les centres commerciaux et les cafés. Bien que pratiques, ces réseaux non sécurisés ont le potentiel d’exposer vos données privées à des cybercriminels. Évitez de saisir des données bancaires ou de carte de crédit, d’envoyer des courriels confidentiels ou de partager des données sensibles lorsque vous êtes connecté à un réseau Wi-Fi public, en particulier sur des sites non sécurisés.

 

Ne vous laissez pas piéger par l’hameçonnage (le «phishing»)

L’hameçonnage est une forme de cybercriminalité dans laquelle les escrocs utilisent le courrier électronique comme appât pour inciter des personnes à divulguer des informations sensibles telles que des mots de passe et des données financières. Ces courriels imitent souvent des sites et des entreprises légitimes et demandent des informations sensibles comme des numéros de carte de crédit, des coordonnées bancaires et des mots de passe, qui sont ensuite utilisés pour des activités frauduleuses.

Dans le paysage numérique actuel, les escroqueries par hameçonnage ont évolué et incluent désormais des tactiques telles que l’hameçonnage dans les réseaux sociaux et les messageries. Grâce à l’IA générative comme ChatGPT et Bard les cybercriminels ont acquis l’habileté de faire ressembler leurs courriels d’hameçonnage à des courriels authentiques, ce qui permet aux individus d’être facilement incités à ouvrir, cliquer ou partager des liens douteux.

 

Quelques conseils pour se protéger de ces attaques d’hameçonnage avancées :

Reconnaissez les signes: soyez attentif aux salutations ou tonalités inhabituelles, aux messages non sollicités, aux fautes de grammaire et d’orthographe, au sentiment d’urgence, aux offres incroyables, aux liens ou pièces jointes suspects, aux demandes d’informations personnelles, aux incohérences dans les adresses électroniques, aux liens, etc.

Ne répondez jamais : en cas de doute, évitez de répondre. En répondant à un message suspect dans votre boîte de réception, vous indiquez à l’escroc qu’il a affaire à une adresse électronique active.

Signalez les messages suspects: si vous remarquez un message suspect dans votre boîte de réception, n’oubliez pas de le signaler à votre fournisseur de services de messagerie ou à l’assistance technique de votre lieu de travail.

Sécurisez votre ordinateur à l’aide d’un logiciel antivirus : ce logiciel peut vous aider à identifier de manière proactive les attaques par hameçonnage et vous fournir des techniques d’atténuation en cas d’attaques réussies.

Si quelque chose vous semble anormal, contactez immédiatement votre institution financière. Le Centre antifraude du Canada, centre national d’appels antifraude et dépositaire central des données sur la fraude, recommande vivement de signaler tout courriel suspect à la fois au Centre antifraude et à l’institution financière dont le courriel est censé provenir.

 

La meilleure protection est une action rapide

Malgré tous les efforts déployés par les titulaires de cartes, les cartes de crédit peuvent parfois être perdues ou volées. Dans ce cas, il est essentiel de signaler immédiatement l’incident à l’émetteur de la carte.

Les banques s’engagent à assurer la sécurité financière de leurs clients. Elles ont mis en place des mesures de sécurité exhaustives et des systèmes de prévention de la fraude pour éviter que les titulaires de cartes ne soient victimes de fraudes et n’aient à faire face à des transactions non autorisées.

En cas d’incident lié à votre sécurité, il est conseillé de conserver une trace écrite. Documentez le moment où vous avez remarqué l’activité frauduleuse et les mesures que vous avez prises pour y répondre, y compris les noms des personnes avec lesquelles vous vous êtes entretenu et les dates de ces interactions. Il est également recommandé de déposer un rapport auprès de l’organisme local chargé de l’application de la loi.

Pendant que vous y êtes, informez les deux agences d’évaluation du crédit du Canada, TransUnion et Equifax. Demandez-leur de placer une alerte à la fraude dans votre dossier. De plus, contactez le Centre antifraude du Canada par courriel ou par téléphone.

Sur le même sujet

L'Intelligence artificielle: les deux côtés de la médaille

13/05/2024 | Martin Berthiaume

OPINION. Il est essentiel pour tout dirigeant de bien comprendre les risques avant de se lancer dans l’IA.

Les régimes de retraite face aux cyberrisques

08/05/2024 | Jean-François Venne

ASSURANCES COLLECTIVES. Les régimes de retraite recueillent une grande quantité de données personnelles...

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour le 21/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.