Franchises et technologies: entre gestion et occasions

Publié le 22/04/2024 à 15:12

Franchises et technologies: entre gestion et occasions

Publié le 22/04/2024 à 15:12

Par Xavier Chambon

«Et si de nouveaux franchiseurs émergeaient: mythe ou réalité? Bien que parfois virtuelles, nous sommes bien dans la réalité.» (Photo: 123RF)

COURRIER DES LECTEURS. C’est l’année du 40e anniversaire du Conseil québécois de la franchise et en 1984, on comptait seulement 1000 ordinateurs connectés, c’était la révolution internet. En 2024, nous entrons dans une seconde révolution que nous avons du mal à appréhender. Ces progrès technologiques transforment en profondeur les entreprises: intelligence artificielle, nouveaux logiciels de gestion… Voilà de nouveaux outils qui peuvent entraîner des économies de temps et d’argent et révolutionner le mode de fonctionnement des réseaux de franchises qui ne vont pas échapper à l’évolution.

Le commerce à l’ère numérique, voilà que les nouvelles technologies dans le commerce et la franchise deviennent des défis stratégiques. Souvent considérées comme des entrepreneurs de «commerces traditionnels», les franchises ne sont pas pour autant absentes du secteur des nouvelles technologies. Nous vivons aujourd’hui dans un monde de communication instantanée où les frontières entre le physique et le numérique disparaissent. Devant des consommateurs zappeurs, l’attention et la génération de chiffres d’affaires deviennent des ressources rares. Les franchises, face aux nouvelles technologies, peuvent investir dans leur organisation ou créer de nouveaux modèles d’affaires.

 

1. Quand les nouvelles technologies ont déjà commencé à transformer le commerce, et notamment la franchise.

Certaines marques peuvent sembler bien loin des nouveautés de la haute technologie, et des innovations de nouveaux franchiseurs. Et pourtant, organisées en réseau de franchisés, les grandes bannières intègrent de plus en plus d’outils numériques, tant pour faciliter la communication au sein du réseau que pour valoriser les produits ou toucher les consommateurs.

La plupart des bannières restent discrètes, mais intègrent désormais des outils de gestion innovants, dans le «cloud», des outils collaboratifs et des partages de données. Mais ce n’est que le début: intelligence artificielle, drones, miroirs interactifs et autres objets communicants n’ont pas fini de nous surprendre.

Du terminal «point de vente» pour une gestion des stocks plus optimisée, des stratégies omnicanales à ChatGPT pour la création de contenus, les nouvelles technologies permettent toujours plus d’aide à la décision et une connaissance approfondie des comportements clients.

Également, dans un contexte de pénurie en repreneuriat au Québec, l’intelligence artificielle peut s’avérer utile pour faciliter les analyses et accompagner les cédants et les futurs repreneurs. En effet, l’analyse des données dans le cadre de vérifications diligentes ou encore dans la préparation des plans d’affaires, peut faire gagner un temps précieux et donc de l’argent pour des transactions de commerces et de franchises.

 

2. Quand les nouvelles technologies deviennent de nouveaux modèles d’affaires en franchise.

Et si de nouveaux franchiseurs émergeaient: mythe ou réalité? Bien que parfois virtuelles, nous sommes bien dans la réalité et voici quelques exemples de franchises pour nous en convaincre:

Franchise Groupe VIP 360, premier réseau de franchises en solutions de communication interactives, présent dans toute la France avec une expertise en visite virtuelle, réalité virtuelle et vidéo à 360° qui compte près de 25 franchisés.

Autre exemple avec l’impression 3D. Une technologie encore marginale et qui n’est pas accessible au grand public? Au contraire. C’est le pari réalisé par Twindom, enseigne proposant des services d’impression 3D! Outre les produits associés à cet univers.

L’énorme marché du divertissement ne fait pas exception à la règle et l’Amérique du Nord-Est souvent en amont des tendances. L’univers de la réalité virtuelle fait son entrée dans le modèle d’affaires de la franchise avec Paniqroom. Déjà 20 franchises avec un vrai contrat et un authentique manuel d’exploitation. Ou encore Sandbox, qui propose une expérience virtuelle digne des grands films du box-office, combinant la technologie de capture de mouvements de qualité cinématographique et la réalité virtuelle.

Enfin, dans l’univers de l’intérieur de la maison ave Cinhome tech, spécialisé dans les objets connectés dédiés à la maison. Devenir franchisé pour rendre l’habitat intelligent. Aération automatique, gestion centralisée des équipements, sécurisation de la maison…

Si la franchise impose qu’un concept soit déjà testé et validé via une un pilote et ensuite d’être répliqué via un réseau, de plus en plus de bannières misent sur des produits de hautes technologies et des concepts «futuristes». Entre le lancement de l’offre et le passage au développement en franchise, les délais sont parfois très courts, et permettent donc de proposer un service totalement nouveau pour les consommateurs.

Nous le voyons, les nouvelles technologies sont déjà bien intégrées dans les modèles de franchises et c’est sans doute un commencement. Comment allons-nous devoir accompagner ces changements dans les franchises? Comment les franchiseurs devront adapter leurs modèles de développement? Comment allons-nous former les employés devant ces défis? Autant de sujets passionnants que le Conseil québécois de la franchise et ses nombreux experts, planchent actuellement avec les franchiseurs.

En attendant, il demeure des sujets bien plus pragmatiques que l’intelligence artificielle ne peut pas encore résoudre, c’est de pouvoir mettre la clé dans la porte pour ouvrir et tenir nos franchises au Québec!

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique :

PME et entrepreneuriat — Tous les mardis, mercredis et jeudis

Découvrez les innovations développées par les jeunes pousses et les PME d’ici, ainsi que les récits inspirants d’entrepreneurs.

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

28/05/2024 | François Normand

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour le 28/05/2024 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.