Négoce agricole: le géant américain Bunge absorbe son concurrent Viterra

Publié le 13/06/2023 à 11:53, mis à jour le 13/06/2023 à 18:55

Négoce agricole: le géant américain Bunge absorbe son concurrent Viterra

Publié le 13/06/2023 à 11:53, mis à jour le 13/06/2023 à 18:55

Par AFP

Photo : Bloomberg

La fusion de 8,2 milliards de dollars (G$) US annoncée entre l'américaine Bunge et Viterra créera un géant mondial de l'agriculture dans une industrie qui a déjà connu une importante consolidation au cours des dernières années.

L'accord a été annoncé mardi par les deux entreprises. Bunge, établie au Missouri, est la plus grande entreprise de transformation des oléagineux au monde, exploitant 300 installations dans plus de 40 pays à travers le monde, tandis que Viterra appartient au géant suisse des matières premières Glencore, à l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) et à B.C. Investment Management Corporation.

En vertu des termes de l'accord, les actionnaires de Viterra recevront 65,6 millions d'actions de Bunge, évaluées à un total d'environ 6,2G$ US, et environ 2,0G$ US en espèces. Bunge assumera également la dette de 9,8G$ US de Viterra.

Les actionnaires de Viterra détiendront 30 % de la société fusionnée sur une base entièrement diluée à la clôture de l'opération, et environ 33 % après la réalisation d'un plan de rachat d'actions prévu de 2G$ US par Bunge.

Viterra, anciennement l'emblématique Saskatchewan Wheat Pool, est une entreprise de manutention de céréales qui compte plus de 80 installations à travers le pays et exporte dans plus de 70 pays.

Selon les entreprises, la fusion réunira les empreintes d'actifs complémentaires de Bunge et de Viterra, augmentant la capacité de manutention de céréales et de graines de Bunge et aidant à relier les plus grandes régions agricoles du globe aux consommateurs du monde entier.

«La combinaison de Bunge et de Viterra accélère considérablement la stratégie de Bunge, en s'appuyant sur notre objectif fondamental de connecter les agriculteurs aux consommateurs pour fournir des aliments, des aliments pour animaux et du carburant essentiels au monde», a affirmé dans un communiqué le chef de la direction de Bunge, Greg Heckman.

La fusion offrira aux agriculteurs un meilleur accès au marché pour leurs produits, ont ajouté les entreprises.

«Cela nous permet en outre d'offrir des solutions innovantes et d'ouvrir des voies supplémentaires pour joindre nos clients», a ajouté le chef de la direction de Viterra, David Mattiske.

Cependant, la fusion s'inscrit également dans le cadre d'une vague continue de consolidation dans le secteur agricole ces dernières années. Parmi les fusions notables se trouvent notamment l'accord de 66G$ US de la société allemande Bayer en 2018 pour acquérir Monsanto, ainsi que la fusion de 2018 entre Agrium et PotashCorp, qui a créé Nutrien, le plus grand producteur de potasse au monde.

Viterra elle-même a été acquise par Glencore en 2012 pour 6,1G$. Glencore a par la suite vendu une participation de 40 % dans la société à Investissements RPC et une participation de près de 10 % à B.C. Investment Management Corporation en 2016.

Mardi, le Bureau de la concurrence du Canada a confirmé qu'il examinerait le projet de fusion Viterra-Bunge conformément à la Loi sur la concurrence fédérale.

«Le Bureau a pour mandat d'examiner les fusions afin de déterminer si elles sont susceptibles d'entraîner une diminution ou un empêchement substantiel de la concurrence», a affirmé dans un courriel le porte-parole Jayme Albert.

«Si nous déterminons que la transaction proposée est susceptible de nuire à la concurrence, nous prendrons les mesures appropriées.»

Investissement RPC a indiqué mardi qu'elle s'attendait à recevoir une participation d'environ 12 % dans la société fusionnée et 800 millions $ US en espèces en échange de sa participation dans Viterra.

La fusion devrait être finalisée au milieu de 2024, sous réserve des conditions de clôture habituelles, y compris les approbations réglementaires et celle des actionnaires de Bunge.

La société fusionnée sera dirigée par M. Heckman et le directeur financier de Bunge, John Neppl, tandis que M. Mattiske deviendra cochef de l'exploitation.

Le conseil d'administration de la nouvelle entité devrait comprendre huit administrateurs nommés par Bunge et quatre nommés par les actionnaires de Viterra après la conclusion de la transaction.

À la une

Les nouvelles du marché du jeudi 23 mai

Mis à jour il y a 6 minutes | Refinitiv

Amazon et la startup Hugging Face s’associent pour employer les puces d’Amazon.

Malade, vaut-il mieux rester chez soi ou aller au bureau?

MAUDITE JOB! «L'autre jour, j'étais malade comme un chien. Je suis quand même allé au bureau. Ai-je eu raison ou tort?»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 23 mai

Mis à jour il y a 56 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Nvidia lance la tech, peu d'élan ailleurs.