Les nouvelles du marché du jeudi 30 novembre

Publié le 30/11/2023 à 08:23, mis à jour le 30/11/2023 à 08:49

Les nouvelles du marché du jeudi 30 novembre

Publié le 30/11/2023 à 08:23, mis à jour le 30/11/2023 à 08:49

Par Refinitiv

(Illustration: Camille Charbonneau)

L’ESSENTIEL DE L’ACTUALITÉ

Le bénéfice de TD diminue au T4 avec la hausse des provisions. TD a annoncé une baisse de son bénéfice au quatrième trimestre, la deuxième plus grande banque du Canada ayant mis de côté davantage de provisions pour couvrir d’éventuels prêts douteux. 

Le bénéfice de la Banque Royale du Canada augmente grâce à la banque d’investissement. La Banque Royale du Canada a annoncé une hausse de son bénéfice au quatrième trimestre, une forte performance de son unité de banque d’affaires et d’investissement ayant compensé l’impact d’une augmentation des provisions

Le bénéfice de la CIBC progresse au T4 grâce à la vigueur des marchés financiers. La Banque canadienne impériale de commerce a annoncé un bond de son bénéfice au quatrième trimestre, la bonne performance de son unité dédiée aux marchés financiers ayant permis de compenser l’impact de la hausse des provisions.

Le DG de Capital Power ne prévoit pas de centrales au gaz en raison des réglementations. Capital Power ne prévoit pas de construire de nouvelles centrales électriques au gaz naturel au Canada, car les réglementations sur l’électricité proposées par le premier ministre Justin Trudeau pour lutter contre le changement climatique rendent les nouveaux investissements dans de telles installations non viables, a déclaré son directeur général Avik Dey.

Le directeur financier de First Quantum estime qu’il est trop tôt pour trouver un partenaire pour le projet de cuivre au Panama. La société canadienne First Quantum Minerals a déclaré mercredi qu’il était trop tôt et difficile d’intégrer un nouveau partenaire dans son projet de cuivre phare de Panama, car elle a déclaré un cas de force majeure sur la production de la mine.

 

TENDANCES AVANT L’OUVERTURE

Les futures sur les principaux indices boursiers canadiens sont en hausse, dans le sillage de Wall Street, alors que les investisseurs attendent l’indice américain des dépenses de consommation personnelle (PCE) plus tard dans la journée, qui devrait renforcer l’idée d’un ralentissement de l’inflation et de la fin du cycle de hausse des taux d’intérêt de la Fed. Entre-temps, les données sur le PIB au troisième trimestre sont également inscrites au calendrier économique. Les actions européennes sont jeudi à un plus haut de plus de deux mois, stimulées par les valeurs énergétiques et financières. Sur les marchés boursiers asiatiques, le Nikkei a clôturé en hausse pour enregistrer son meilleur mois depuis trois ans, tandis que les actions chinoises sont restées pratiquement stables en raison de la baisse des données manufacturières. Les prix du pétrole sont stables, les investisseurs attendant avec impatience les résultats d’une réunion de l’OPEP+ qui pourrait conduire à des réductions plus importantes de l’offre en 2024. Les prix de l’or reculent en raison du rebond du dollar américain.

 

(Re) lire toutes les nouvelles du marché

 

TITRES À SUIVRE

Résultats

Banque canadienne impériale de commerce: Le groupe a fait état d’un bond de son bénéfice au quatrième trimestre, la bonne performance de son unité de marchés financiers ayant permis de compenser l’impact de l’augmentation des provisions. La banque a porté sa provision pour pertes sur créances à 541 millions de dollars canadiens, contre 436 millions un an plus tôt. Cependant, l’activité des marchés financiers a été un point positif. Le revenu total de la division a bondi de 9% pour atteindre 1,29 milliard de dollars canadiens, grâce à la vigueur des activités sur les marchés mondiaux. La banque a déclaré un bénéfice net ajusté de 1,52 milliard de dollars canadiens, ou 1,57 dollar canadien par action, pour les trois mois terminés le 31 octobre, contre 1,31 milliard de dollars canadiens, ou 1,39 dollar canadien par action, un an plus tôt.

Banque Royale du Canada: La banque a fait état d’une augmentation de son bénéfice au quatrième trimestre, une forte performance de son unité de banque d’affaires et d’investissement ayant compensé l’impact de provisions plus importantes pour défaut de paiement. Une reprise des transactions a aidé l’unité des marchés de capitaux de la plus grande banque canadienne. Le bénéfice net de cette activité a bondi de 36% pour atteindre 987 millions de dollars canadiens, grâce à la vigueur de la banque de financement et d’investissement, a indiqué la banque. Elle a toutefois augmenté ses provisions pour pertes sur créances, l’assombrissement des perspectives économiques l’incitant à la prudence. La banque a déclaré un revenu net de 4,13 milliards de dollars canadiens, soit 2,90 dollars canadiens par action, pour les trois mois se terminant le 31 octobre, contre 3,88 milliards de dollars canadiens, soit 2,74 dollars canadiens par action, un an plus tôt.

Banque Toronto-Dominion: Le groupe a fait état d’une baisse de son bénéfice au quatrième trimestre, la deuxième banque du Canada ayant mis de côté davantage de provisions pour faire face à d’éventuelles créances douteuses. La provision a atteint 878 millions de dollars canadiens au cours du trimestre, contre 617 millions de dollars canadiens un an plus tôt. Le revenu net d’intérêt de la TD - la différence entre ce que les banques gagnent sur les prêts et ce qu’elles versent sur les dépôts - a diminué de près de 1,8%, pour s’établir à 7,49 milliards de dollars canadiens. Le revenu net des activités personnelles et commerciales du prêteur a affiché une baisse de 1%, tandis que les activités de détail aux États-Unis ont connu une baisse de 17%. Le bénéfice net ajusté de la banque a reculé à 3,51 milliards de dollars canadiens (2,58 milliards de dollars), ou 1,83 dollar canadien par action, pour le trimestre terminé le 31 octobre, comparativement à 4,07 milliards de dollars canadiens, ou 2,18 dollars canadiens par action, un an plus tôt.

 

Autres

Brookfield Corp: Origin Energy a rejeté une offre de rachat «complexe» de 10,6 milliards de dollars faite par un consortium dirigé par Brookfield, mais a recommandé aux investisseurs d’accepter l’offre existante du groupe. Le consortium a proposé 6,59 dollars australiens et 1,86 dollar australien en espèces, ainsi qu’un dividende spécial de 0,39 dollar australien par action Origin. En tenant compte le change, l’offre vaut désormais 9,39 dollars australiens par action. La proposition révisée, révélée la semaine dernière, était au même prix, mais permettait aux investisseurs institutionnels de rester investis dans les activités d’Origin liées aux marchés de l’énergie, qui seraient détenues par Brookfield.

Capital Power Corp: La société basée dans l’Alberta ne prévoit pas de construire de nouvelles centrales électriques au gaz naturel au Canada, car les réglementations sur l’électricité proposées par le premier ministre Justin Trudeau pour lutter contre le changement climatique rendent les nouveaux investissements dans de telles installations non viables, a déclaré le PDG Avik Dey. La position de Capital Power sur les nouvelles centrales, qui n’avait pas été rapportée auparavant, souligne comment le projet de réglementation de l’électricité du gouvernement libéral de Trudeau risque de freiner les investissements dans un réseau qui, selon Ottawa, devrait faire face à une demande croissante à mesure que de plus en plus de Canadiens achèteront des voitures électriques. Capital ne prévoit pas de nouvelles centrales, mais elle ajoute actuellement des capacités de production au gaz à des installations existantes en Alberta et dans l’Ontario.

First Quantum Minerals Ltd: L’entreprise minière a déclaré mercredi qu’il était trop tôt et trop difficile d’amener un nouveau partenaire dans son projet de cuivre phare de Panama, la société canadienne ayant déclaré un cas de force majeure sur la production de la mine. Les commentaires ont été faits par Ryan MacWilliam, directeur financier de First Quantum Minerals, lors d’une conférence minière annuelle organisée par Scotiabank, selon une note préparée par la banque canadienne et examinée par Reuters. First Quantum a suspendu les emplois de 7 000 contractuels à la mine de cuivre de Cobre Panama pour cause de force majeure, selon une note interne distincte examinée par Reuters mercredi, citant les perturbations de son principal port par des manifestants comme la cause de l’arrêt des opérations. Ryan MacWilliam a déclaré lors de la conférence que, compte tenu des événements survenus au Panama, on ne savait pas quand Cobre Panama serait en mesure de reprendre ses activités.

Imperial Oil Ltd: Le raffineur a déclaré qu’une panne d’électricité partielle survenue mercredi après-midi a entraîné des émissions provenant de la cheminée de la chaudière de son usine de Sarnia, au Canada, selon une alerte communautaire. «Le personnel s’efforce de remettre le site en état de fonctionnement normal», a ajouté la société. Le groupe peut traiter environ 120 000 barils de pétrole brut par jour, indique Imperial Oil sur son site web.

 

Cliquez sur suivant pour découvrir les recommandations: 

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 28 février

Mis à jour il y a 12 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Conseils financiers: les robots n'envahissent pas

Mis à jour à 12:15 | Morningstar

Les robots-conseillers étaient censés envahir le monde de l'investissement. Il n'en a rien été.

OPINION Bourse: Wall Street termine en baisse
Mis à jour il y a 23 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché du mercredi 28 février
Mis à jour à 08:38 | Refinitiv
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 28 février
Mis à jour à 08:27 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour il y a 23 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse est en attente avant la publication d’un indicateur majeur d’inflation jeudi.

Bourse: les gagnants et les perdants du 28 février

Mis à jour il y a 12 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: BMO, Apple et Banque Scotia

Que faire avec les titres de BMO, Apple et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.