Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 23/10/2019 à 07:00

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 23/10/2019 à 07:00

(Photo: archives)

La Bourse de New York semble vouloir ouvrir en territoire négatif mercredi matin, rattrapée par les incertitudes sur le Brexit après un vote compromettant une sortie du Royaume-Uni de l'UE le 31 octobre et tandis que les investisseurs devaient digérer de nombreux résultats.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,33%, à 26 675 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, recule de 0,17% à 7845,50 points. Le S&P500, quant à lui, perd 0,21% à 2988,25 points.

Contexte

Outre le feuilleton du Brexit, les investisseurs auront fort à faire avec les publications d'entreprises, qui s'intensifient mercredi.

«Il semblerait qu'une nouvelle séance mitigée en matière de résultats (mardi)» rende les investisseurs «réticents à pousser fortement les marchés à la hausse, vers de nouveaux records», a indiqué pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Du côté géopolitique, «c'est bien le Brexit qui sera encore sur toutes les lèvres, même si l'impact de marché des derniers rebondissements devrait, une fois encore, être contenu. Le plus important est que le risque d'un no deal reste très faible dans l'immédiat», a relevé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

«L'UE va maintenant devoir dire si elle est prête à accepter un délai et si oui, pour quelle durée. Une question critique car la durée du report conditionnera la stratégie politique de Boris Johnson», a-t-il ajouté.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a recommandé aux Etats membres de l'UE d'accepter un troisième report du Brexit après un vote à double tranchant des députés britanniques, qui ont approuvé sur le principe le nouvel accord de divorce conclu par leur Premier ministre Boris Johnson et les dirigeants de l'UE, mais exigé plus de temps pour l'examiner.

Boris Johnson a alors annoncé qu'il suspendait l'examen de l'accord par le Parlement jusqu'à ce que l'UE prenne une décision sur un report de la date du divorce.

À l’étranger

Les principales Bourses asiatiques ont fini mercredi en ordre dispersé: Tokyo a fini en hausse, confiante avant le gros des résultats trimestriels d'entreprises nippones, tandis que les places chinoises se sont montrées plus pessimistes.

Fermée la veille en raison des cérémonies autour de la proclamation de l'intronisation de l'empereur Naruhito, la Bourse de Tokyo a été soutenue par l'espoir de bons résultats d'entreprises, tout en étant freinée par les tergiversations sur le Brexit. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini sur un petit gain mercredi (+0,34%), atteignant ainsi son plus haut niveau depuis un an.

À l'inverse, les Bourses chinoises ont cédé du terrain, alors que s'étiolaient les espoirs des investisseurs quant à de nouvelles mesures de soutien à l'économie du pays par Pékin.

Les investisseurs ont aussi été prudents en attendant les résultats trimestriels de grandes banques et compagnies pétrolières chinoises, selon une note de Guangzhou Wanlong Securities. L'indice composite de Shanghai a ainsi glissé de 0,43%, tandis que celui de Shenzhen a reculé de 0,79%.

À la Bourse de Hong Kong, le repli de l'indice Hang Seng a été encore plus marqué (-0,82%), après des informations du Financial Times selon lesquelles Pékin prévoirait de remplacer la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam, en difficulté après quatre mois de manifestations pro-démocratie dans cette ex-enclave britannique.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, l'agenda économique est plutôt calme, aujourd'hui.

À la une

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.

Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Mis à jour le 26/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé en baisse.