Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 1er mars

Publié le 01/03/2024 à 07:57, mis à jour le 01/03/2024 à 08:07

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 1er mars

Publié le 01/03/2024 à 07:57, mis à jour le 01/03/2024 à 08:07

(Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses se maintiennent à leur sommet vendredi, les investisseurs préférant se satisfaire de la décrue de l'inflation dans la zone euro plutôt que de déplorer le rythme un peu moins rapide qu'anticipé.

 


Les indices boursiers à 8h00

Les contrats à terme du Dow Jones descendaient de -52,00 points (-0,13%) à 38 991,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 retraitaient de -1,75 point (-0,03%) à 5 102,00 points. Les contrats à terme du Nasdaq gagnaient +11,25 points (+0,06%) à 18 094,00 points.

À Londres, le FTSE 100 haussait de +51,75 points (+0,68%) à 7 681,77 points. À Paris, le CAC 40 avançait de +0,98 point (+0,01%) à 7 928,41 points. À Francfort, le DAX haussait de +91,43 points (+0,52%) à 17 769,62 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a haussé de +744,63 points (+1,90%) à 39 910,82 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a augmenté de +78,00 points (+0,47%) à 16 589,44 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain récoltait +1,39 $US (+1,78%) à 79,65 $US. Le baril de Brent de la mer du Nord montait de +0,02 $US (+0,02%) à 83,64 $US.

 

Le contexte

Les investisseurs ont pris connaissance de la dernière partie des données sur l’inflation : dans la zone euro, les prix ont augmenté de 2,6% en février par rapport à l’an passé, un chiffre inférieur à celui de janvier, mais supérieur aux prévisions des économistes.

«La tendance désinflationniste se poursuit, juste un peu plus lentement que prévu», juge Christophe Boucher, directeur des investissements à ABN Amro IS. Cette tendance «ne devrait pas précipiter la décision de la Banque centrale européenne» de commencer à abaisser ses taux directeurs prochainement selon lui. Les acteurs du marché se sont faits à l’idée que la réunion du 7 mars de la BCE ne changerait rien sur ce point de vue, après avoir longtemps espéré une baisse des taux directeurs à ce moment-là.

Les autres indicateurs sur l’activité économique, publiés dans la zone euro, n’ont pas changé les vues du marché, l’indice PMI pour l’industrie en février restant identique à la première estimation en zone euro, et légèrement meilleur en France et en Allemagne.

Peu après l’ouverture de Wall Street, des données similaires sont attendues pour les États-Unis.

 

Daimler Truck de dingue

Le constructeur allemand Daimler Truck bondissait de 16,30% à Francfort après avoir enregistré l’année dernière des résultats records en dépit de ventes n’atteignant pas leur objectif, selon un communiqué vendredi. Le dividende proposé à 1,90 euro par action est en hausse de 60 centimes sur un an et les perspectives sont bonnes pour l’année en cours. L’action est à son plus haut depuis le début de sa cotation, en décembre 2021.

 

Normalisation douloureuse pour Kuehne+Nagel

Le groupe suisse de logistique et de transports Kuehne+Nagel a vu son bénéfice divisé par près de moitié en 2023 en raison de la normalisation des chaînes d’approvisionnement après deux années exceptionnelles, faisant chuter l’action de plus de 13%. Son chiffre d’affaires s’est inscrit en deçà des prévisions.

 

Du côté du pétrole et des devises

Les prix du pétrole montaient vendredi, après la publication la veille d’une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes de baisse des taux américains, et donc d’affaiblissement du dollar.

Le baril de Brent prenait 1,51% à 83,15 dollars, tandis que celui de WTI gagnait 1,62% à 79,53 $US. Sur la semaine, le Brent gagne près de 2%, le WTI près de 4%.

L’euro gagnait 0,16% face au billet vert, à 1,0823 $US pour un euro, stable par rapport au précédent vendredi.

Le bitcoin montait pour atteindre 62 115 $US, soit un envol de plus de 20% sur la semaine qui lui a permis de se rapprocher un peu plus de son sommet de novembre 2021 (68 991 $US).

Sur le marché obligataire, les taux d’intérêt des États en Europe se tendaient légèrement après l’inflation en Europe, qui rend les investisseurs un peu plus pessimistes sur le calendrier des baisses de taux.

 

 

Sur le même sujet

La Bourse de Toronto en baisse en fin de matinée mardi

Mis à jour il y a 5 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a ouvert en ordre dispersé, aidée par les résultats de sociétés.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 16 avril

Mis à jour à 08:28 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Repli des Bourses mondiales, face à des vents économiques et géopolitiques contraires.

À la une

Quel avenir pour les stations de ski?

Il y a 14 minutes | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «On peut s’attaquer au problème dès maintenant en s’adaptant et en se diversifiant.»

Israël/Iran: pourquoi les cours du pétrole ne s'envolent-ils pas?

Il y a 16 minutes | AFP

Les exportations de pétrole de l'Iran sont notamment soumises à des sanctions internationales.

CAE signe un accord avec Nav Canada pour former des contrôleurs aériens

Il y a 35 minutes | La Presse Canadienne

Cet accord prévoit la formation de contrôleurs aériens à compter de cet automne.