Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 09/09/2022 à 07:56, mis à jour le 09/09/2022 à 07:58

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 09/09/2022 à 07:56, mis à jour le 09/09/2022 à 07:58

(Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales accéléraient vendredi et se dirigeaient vers une progression hebdomadaire, la première depuis quatre semaines, l'appétit pour le risque retrouvé faisant également reculer le dollar.  

L'Europe boursière évoluait en nette hausse: Paris, Francfort et Milan prenaient du terrain vers 6h55, heure du Québec. La Bourse de Londres fonctionnait normalement au lendemain du décès de la reine Elizabeth II, mais sera fermée le jour de son enterrement, qui sera férié au Royaume-Uni.

En Asie, la tendance était la même: la Bourse de Tokyo, de Shanghai (0,82%) et de Hong Kong ont avancé.

Wall Street se dirigeait également vers une troisième séance de hausse consécutive.

 

Les indices boursiers à 07h45

Les contrats à terme du Dow Jones haussaient de 209,00 points (+0,66%) à 31 975,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 gagnaient 29,00 points (+0,72%) à 4 034,50 points. Les contrats à terme du Nasdaq affichaient une hausse de 118,50 points (+0,96%) à 12 440,25 points.

À Londres, le FTSE 100 montait de 112,27 points (+1,55%) à 7 374,33 points. À Paris, le CAC 40 récoltait 97,84 points (+1,60%) à 6 223,74 points. À Francfort, le DAX affichait une hausse de 181,20 points (+1,40%) à 13 085,52 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a progressé de 149,47 points (+0,53%) à 28 214,75 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a haussé de 507,63 points (+2,69%) à 19 362,25 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain progressait de 1,47 $ US (+1,76%) à 85,01 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord gagnait 1,67 $ US (+1,87%) à 90,82 $ US.

 

Le contexte

L'indice des actions mondiales MSCI progressait sur la semaine, après trois replis successifs. 

Autre signe d'une confiance retrouvée des investisseurs, le dollar, considéré comme une valeur refuge, était délaissé après avoir atteint des records de plusieurs décennies contre de nombreuses grandes monnaies cette semaine. 

L'euro, à 1,0080 dollar américain, et la livre, à 1 614 $ US, progressaient d'un peu moins de 1% face au billet vert, et la monnaie japonaise était encore plus vigoureuse sur la séance (+1,80%) vers 6h55.

Ce mouvement intervient au lendemain de la réunion de la Banque centrale européenne, qui a décidé de remonter ses taux de 75 points de base, une hausse d'ampleur inédite depuis la création de l'institution et qui pourrait être suivie par d'autres de la même ampleur d'ici la fin de l'année, anticipent des analystes.

La baisse de l'inflation en Chine observée en août, à 2,5%, donne aussi plus de marge de manœuvre au pouvoir politique pour soutenir la demande dans le pays, fragilisée depuis plusieurs semaines. 

Des commentaires de membres de la Banque du Japon et des mesures économiques en Chine pour soutenir la demande aidaient aussi la configuration du marché. 

Mais sur le plus long terme, la remontée des indices semble peu probable pour de nombreux investisseurs, alors que l'Europe et les États-Unis sont aux prises avec un ralentissement économique, encore amplifié par la lutte des banques centrales contre l'inflation. 

«Le ralentissement des chiffres du produit intérieur brut (PIB) combiné à des coûts d'emprunt plus élevés, une inflation obstinément élevée et un ratio dette/PIB à des niveaux historiques sont parmi les signes les plus inquiétants pour les opérateurs boursiers», énumère Pierre Veyret, analyste d'ActivTrade.

Déjà en haut de l'affiche jeudi, les valeurs bancaires étaient de nouveau en forme en Europe, portées par le contexte de hausse des taux: Société Générale prenait 3,42%, BNP Paribas 3,26%, Santander 4,28% et Commerzbank 3,97%. 

En Europe, les ministres de l'Énergie de l'Union européenne se réunissent aujourd'hui pour examiner les propositions de la Commission européenne, présentées en début de semaine, pour faire face à la crise énergétique.

En net recul depuis son pic de la fin août, le prix du gaz naturel européen sur le marché qui fait référence, le TTF néerlandais, baissait de 5% à 210 euros le mégawattheure vers 6h40.

Les prix du pétrole étaient en légère hausse vendredi, le Brent évoluant au-dessus des 90 $ US, tirés par les possibles interruptions de livraison d'hydrocarbures russes et la baisse relative du dollar.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street bondit à l’ouverture après l’inflation américaine

Mis à jour à 10:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert en hausse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 12 juin

Mis à jour à 09:03 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales tergiversent sur les chiffres de l'emploi américain.

OPINION Bourse: à Wall Street, le Nasdaq et le S&P 500 à des records, le Dow Jones en repli
Mis à jour le 11/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 11 juin
Mis à jour le 11/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
L’action de la semaine: Hydro One
Mis à jour le 10/06/2024 | Morningstar

À la une

À surveiller: First Solar, Boralex et BCE

Que faire avec les titres de First Solar, Boralex et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes.

Transport collectif: la Caisse de dépôt propose un 3e lien Québec-Lévis

Mis à jour il y a 34 minutes | La Presse Canadienne

La question de la mobilité à Québec fait débat depuis plusieurs années.

Justin Trudeau se rend en Italie pour un Sommet du G7 marqué par différents conflits

Il y a 4 minutes | La Presse Canadienne

La rencontre, qui se déroulera sur trois jours, s'amorcera jeudi dans les Pouilles, en Italie.