Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture mardi

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture mardi

(Photo: 123RF)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient en hausse mardi matin, alors que les investisseurs réagissaient positivement au rachat de la banque américaine Silicon Valley.

Les indices boursiers à 07h22

Wall Street a terminé en ordre dispersé lundi, le Dow Jones et le S&P 500 ont modestement progressé tandis que le Nasdaq a cédé 0,47%. Les actions des banques ont pour leur part largement rebondi.

« Les marchés sont plus positifs, car ils espèrent que la contagion bancaire a été contenue », commente Susannah Streeter, analyste de Hargreaves Landsdown.

L’anxiété des investisseurs concernant les banques s’est calmée avec l’arrivée d’un repreneur pour la banque américaine Silicon Valley Bank (SVB), qui a fait faillite début mars.

Le rebond des valeurs bancaires européennes se poursuit mardi avec des hausses de 1,94% pour Deutsche Bank (DBK) et de 2,78% pour Commerzbank (CBK) à Francfort. À Paris, BNP Paribas (BNP) montait de 1,60% et Société Générale (GLE) de 1,39% tandis qu’à Milan Unicredit (UCG) prenait 1,67% et à Madrid Banco Sabadell (SAB) progressait de 2,59%.

Les rendements obligataires, qui avait lourdement chuté, continuent également de remonter, signe que les investisseurs se remettent à chercher des placements plus risqués.

Le taux de la dette allemande à 10 ans valait 2,28%, contre 2,22% à la clôture de lundi et 2,12% à la clôture de vendredi. L’équivalent à deux ans s’établissait à 2,58% après être remonté à 2,38% à l’issue de la séance de la veille.

« Les marchés des taux commencent à mettre de côté leurs paris selon lesquels cet événement bancaire obligerait la Fed à assouplir de façon prononcée sa politique monétaire, en raison de craintes de récession imminente », estime Stephen Innes, analyste de SPI Asset Management.

Les opérateurs de marchés reviennent peu à peu à leur sujet favori: l’évolution des politiques monétaires et le risque de récession qu’elles font peser sur les économies.

Sur ce thème, les prises de parole de la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) Christine Lagarde, ainsi que le discours d’un responsable de la Réserve fédérale américaine (Fed) seront scrutés mardi. Avant la publication en fin de semaine des chiffres d’inflation en zone euro et aux États-Unis.

Brassage dans le malt

Le groupe agricole français Malteries Soufflet (MFBP.PA), filiale de InVivo, a annoncé mardi sa volonté d’acquérir le producteur de malt australien United Malt Group (UMG), pour jusqu’à 1,5 milliard de dollars australiens (930 milliards d’euros), afin de notamment renforcer sa présence internationale. L’action de United Malt Group a grimpé de plus de 30% à Sydney, pour atteindre 4,50 dollars australiens, un peu en dessous du prix de l’offre.

Du côté des devises, du pétrole et du bitcoin

Les prix du pétrole étaient stables après leur forte hausse de la veille. Le baril de Brent de mer du Nord pour livraison en mai valait 78,09 dollars (-0,10%) et le baril de WTI américain à même échéance progressait de 0,15% à 72,92 dollars, vers 7 h 15 GMT.

Le bitcoin valait 27 050 dollars, en recul de 2,74% sur deux jours, depuis l’annonce d’un régulateur américain à propos d’une procédure en justice contre la plus importante plateforme d’échanges de cryptomonnaies au monde, Binance, ainsi que son patron Changpeng Zhao, accusé d’avoir volontairement contourné la réglementation américaine.

Du côté des devises, l’euro gagnait 0,18% par rapport au dollar, à 1,081 7 dollar pour un euro.