Restaurants Brands International s'attend à avoir 40 000 restaurants en 2028

Publié le 15/02/2024 à 19:15

Restaurants Brands International s'attend à avoir 40 000 restaurants en 2028

Publié le 15/02/2024 à 19:15

Par La Presse Canadienne

Les activités de Tim Hortons aux États-Unis devraient être celles qui contribuent le plus à la croissance nette des restaurants sur les marchés nationaux de RBI. (Photo: La Presse Canandienne)

Toronto — L’entreprise propriétaire de Tim Hortons et Burger King s’attend à ce que son empire de la restauration rapide compte 40 000 restaurants et réalise un chiffre d’affaires global de 60 milliards de dollars américains (G$US) d’ici 2028.

Restaurant Brands International (RBI), qui possède aussi Popeyes Louisiana Kitchen et Firehouse Subs, compte actuellement environ 30 000 restaurants et, au cours de son dernier exercice financier, a enregistré un chiffre d’affaires de 42,8G$US dans l’ensemble de ses bannières.

S’exprimant lors d’une journée pour les investisseurs à New York, jeudi, le directeur de l’exploitation de RBI, Josh Kobza, a expliqué que l’entreprise a l’ambition de générer une croissance nette de 5% de son nombre de restaurants et une croissance des ventes de 8% au cours des cinq prochaines années.

«Nous sommes fiers du travail accompli par nos franchisés et leurs équipes pour offrir des aliments de qualité, un excellent service et une commodité aux clients», a souligné M. Kobza dans un communiqué.

«Notre horizon d’investissement à long terme devrait se traduire par des performances commerciales convaincantes et générer des rendements totaux annuels au moins à deux chiffres pour les actionnaires au cours des cinq prochaines années», a-t-il soutenu.

Pour Tim Hortons — qui occupe déjà 70% de la part de marché du café chaud au Canada, de même que 65% de la part de marché du segment des produits de boulangerie et pâtisserie —, RBI se concentrera sur l’augmentation des ventes en après-midi et en soirée, en misant notamment sur les wraps, les bols, les collations et d’autres nouveautés.

Tim Hortons prévoit également d’augmenter ses ventes de boissons froides par rapport à sa part de marché de 25% en 2023 en se concentrant sur son café infusé à froid, ses boissons aux fruits RafraîchiTim et son populaire cappuccino glacé.

Les activités de Tim Hortons aux États-Unis devraient être celles qui contribuent le plus à la croissance nette des restaurants sur les marchés nationaux de RBI, alors que l’objectif est d’atteindre 1000 restaurants de cette bannière au sud de la frontière d’ici 2028.

Pour Burger King, RBI a l’intention de se concentrer sur la modernisation complète des restaurants, puis sur la refranchise de la grande majorité de son portefeuille d’environ 1000 restaurants — une initiative qu’elle prévoit d’achever d’ici cinq à sept ans.

RBI prévoit de faire gagner du terrain à Popeyes au Canada et aux États-Unis, en passant de près de 3400 restaurants en 2023 à plus de 4200 d’ici 2028.

Avec Firehouse Subs, l’entreprise souhaite atteindre 800 nouveaux emplacements d’ici 2028 au Canada et aux États-Unis.

Les dirigeants de RBI s’attendent à ce que le bénéfice d’exploitation global ajusté de l’entreprise atteigne 3,2G$US d’ici 2028, comparativement à 2,2G$US au cours du dernier exercice.

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour à 17:36 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.