L'épicier Metro observe une baisse de l'inflation alimentaire dans ses magasins

Publié le 15/11/2023 à 08:15

L'épicier Metro observe une baisse de l'inflation alimentaire dans ses magasins

Publié le 15/11/2023 à 08:15

Par La Presse Canadienne

Le conflit de travail dans 27 magasins de la région de Toronto aura retranché environ 27 M$ au bénéfice de l’entreprise au quatrième trimestre. (Photo: La Presse Canadienne)

L’épicier Metro a constaté une modération de l’inflation alimentaire l’été dernier, mais elle reste beaucoup plus élevée qu’avant la pandémie. Le rythme annuel d’augmentation des prix est passé de 8% à 5,5% en trois mois.

L’inflation alimentaire atteint ainsi 5,5% chez Metro au cours de la période de trois mois qui se termine le 30 septembre. La société montréalaise souligne que ce seuil est inférieur à la moyenne au pays.

Au Canada, l’inflation alimentaire a suivi une trajectoire comparable passant de 8,3% en juin à 5,9% en septembre, selon les données de Statistique Canada. Les résultats de Metro couvrent une période antérieure à la convocation du gouvernement Trudeau, qui a demandé aux épiciers de trouver des moyens d’abaisser leurs prix, tandis que la menace d’un impôt spécial a été évoquée.

Le propriétaire des enseignes Metro, Jean Coutu et Super C a dévoilé, mercredi, des résultats financiers inférieurs aux attentes des analystes, malgré une hausse de ses ventes comparables de 6,8% en épicerie et de 5,5% en pharmacie.

La société a dévoilé un bénéfice net de 222,2 millions de dollars (M$), en hausse de 31,7%. L’an dernier, le bénéfice de Metro avait été réduit en raison d’une charge liée à l’abandon du programme Air Miles par Jean Coutu. Sans cette charge, le bénéfice aurait augmenté de 4,3%. Le bénéfice ajusté dilué par action atteint 99 cents.

Le conflit de travail dans 27 magasins de la région de Toronto aura retranché environ 27 M$ au bénéfice de l’entreprise au quatrième trimestre.

Les revenus, pour leur part, ont augmenté de 14,4% à 5,07 milliards de dollars (G$). La société souligne que l’exercice 2023 comptait une semaine de plus, soit 53 semaines. Sans cette semaine supplémentaire au quatrième trimestre, les revenus auraient progressé de 5,4%.

Avant la publication des résultats, les analystes anticipaient un bénéfice par action de 1,07 $ et des revenus de 5,09 G$, selon la firme de données financières Refinitiv.

 

Par Stéphane Rolland

Sur le même sujet

Le PDG de Metro rejette les accusations du ministre Champagne

Mis à jour le 30/01/2024 | Dominique Talbot

Il rejette les accusations du ministre Champagne de manquer de transparence sur les causes de l’inflation alimentaire.

Métro: recul des bénéfices nets et hausse du chiffre d'affaires au 1er trimestre

Le géant québécois dit s’attendre à affronter d'importants vents contraires au cours de l'exercice 2024.

À la une

Les nouvelles du marché du vendredi 23 février

Mis à jour il y a 7 minutes | Refinitiv

Nvidia augmente sa valeur boursière de 277 G$US.

Bourse: Nvidia a pulvérisé les attentes, mais quelle sera la suite?

Il y a 58 minutes | Denis Lalonde

BALADO. Après un gain d'environ 240% sur un an, est-il trop tard pour investir dans le titre de Nvidia?

Lynx Air cessera ses activités lundi après avoir demandé la protection de la loi

Il y a 39 minutes | La Presse Canadienne

Le vol inaugural de Lynx Air a décollé il y a moins de deux ans, en avril 2022.