BMO annonce une baisse de son bénéfice au 4e trimestre et augmente son dividende

Publié le 01/12/2023 à 08:11, mis à jour le 01/12/2023 à 14:04

BMO annonce une baisse de son bénéfice au 4e trimestre et augmente son dividende

Publié le 01/12/2023 à 08:11, mis à jour le 01/12/2023 à 14:04

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — BMO Groupe financier a annoncé vendredi qu’il s’attend

à des économies de coûts plus importantes grâce à son acquisition de Bank of the West, pour 16,3 milliards de dollars américains, dans le cadre d’une concentration plus large sur l’efficacité pour faire face au ralentissement économique.

La banque s’attend à des synergies de 800 millions de dollars (M$) grâce au regroupement des banques, en hausse de près de 20% par rapport à son estimation précédente, tandis que la banque a également réduit ses activités immobilières et certaines activités de prêt au cours du trimestre.

«Nous avons un plan clair pour répondre au changement d’environnement que nous avons commencé à anticiper bien plus tôt cette année. Nous sommes restés vigilants pour contrôler ce que nous pouvons contrôler», a affirmé le chef de la direction Darryl White lors d’une conférence téléphonique vendredi.

Il a déclaré que les réductions dans des domaines tels que la main-d’œuvre, l’immobilier, la technologie et les achats devraient permettre d’économiser 400 M$ supplémentaires en termes de taux d’exécution d’ici la fin de 2024.

La banque a annoncé au cours du trimestre qu’elle mettait fin à son unité de prêts automobiles indirects et a également pris une charge liée à des réductions immobilières au cours du trimestre.

Baisse des effectifs

BMO n’a pas dévoilé de suppressions d’emplois majeures, mais ses derniers résultats montrent que son effectif total est en baisse de près de 1600 par rapport au trimestre précédent.

«Nous continuons de nous concentrer sur le renforcement du rendement du capital grâce à nos décisions disciplinées et dynamiques en matière d’allocation du capital, y compris la liquidation de notre portefeuille automobile indirect», a indiqué Darryl White.

Même si la banque prévoit des économies à venir, les coûts de ces économies futures ont pesé sur les résultats.

La banque a déclaré un bénéfice net de 1,62 G$, ou 2,06 $ par action, pour le trimestre clos le 31 octobre, en baisse par rapport aux 4,48 milliards de dollars (G$), ou 6,51 $ par action, un an plus tôt.

Les résultats ont également été affectés par les provisions pour pertes sur créances, qui ont augmenté au cours du trimestre pour atteindre 446 M$, contre 226 M$ un an plus tôt.

Alors que la banque a augmenté ses provisions pour pertes sur créances tout comme d’autres banques, le chef de la gestion des risques de BMO, Piyush Agrawal, a noté à quel point les perspectives se sont améliorées à mesure que l’inflation et d’autres indicateurs réagissent à la hausse des taux d’intérêt.

«L’économie a donc très bien résisté. Vous constatez des révisions positives des prévisions économiques, et je pense que celles-ci joueront à notre avantage à l’approche de 2024.»

Sur une base ajustée, BMO affirme avoir gagné 2,81 $ par action au cours de son dernier trimestre, en baisse par rapport à un bénéfice ajusté de 3,04 $ par action il y a un an.

Le chiffre d’affaires s’est élevé à 8,36 G$, en baisse par rapport aux 10,57 G$ du même trimestre de l’année dernière.

En deçà des attentes

L’analyste Gabriel Dechaine, de la Banque Nationale, a déclaré que les résultats étaient inférieurs à ses attentes de 3 $ par action et au consensus de 2,85 $ par action.

Il a expliqué que le coup manqué était en partie dû à des dépenses plus élevées, notamment les coûts de consolidation successorale, ainsi qu’à des impôts plus élevés que prévu, compensés par des revenus meilleurs que prévu.

BMO a déclaré que ses activités des services bancaires particuliers et entreprises au Canada ont rapporté 962 M$ au cours de son dernier trimestre, en hausse par rapport à 917 M$ un an plus tôt, grâce à une augmentation des revenus, due à la hausse des revenus nets d’intérêts et des revenus autres que d’intérêts, partiellement compensée par une hausse des dépenses et une augmentation de la provision pour pertes de crédit.

Les activités bancaires particulières et entreprises de la banque aux États-Unis ont rapporté 661 M$, soit une légère hausse par rapport aux 660 M$ du même trimestre de l’année dernière.

Les activités de gestion de patrimoine de BMO ont permis d’engranger 262 M$, contre 298 M$ un an plus tôt, tandis que la branche marchés des capitaux de la banque a gagné 489 M$, contre 357 M$ au quatrième trimestre 2022.

Le groupe des services d’entreprise de la banque a enregistré une perte de 757 M$ au cours de son dernier trimestre, contre un bénéfice de 2,25 G$ un an plus tôt.

BMO a également augmenté son dividende vendredi, annonçant qu’il versera désormais un dividende trimestriel de 1,51 $ par action, au lieu de 1,47 $ par action.

 

 

Sur le même sujet

Sophie Brochu quitte le CA de la BMO

Mis à jour le 18/03/2024 | Dominique Talbot

Elle était membre du conseil d’administration de la Banque de Montréal depuis 2013.

BMO écope

01/03/2024 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. La divulgation des résultats du 1er trimestre de 2024 a ébranlé la confiance des investisseurs.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé

Mis à jour à 18:12 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gagnants et les perdants du 18 avril

Mis à jour à 18:32 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique

Que faire avec les titres de Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.