Les 10 fonds communs de placement canadiens les plus populaires en 2023

Publié le 25/12/2023 à 09:00

Les 10 fonds communs de placement canadiens les plus populaires en 2023

Publié le 25/12/2023 à 09:00

Les investisseurs sont prêts à payer davantage pour des titres présentant des caractéristiques populaires et moins pour des titres présentant des caractéristiques impopulaires. (Photo: 123RF)

Au début du mois, Google a publié son rapport «Year in Search». Les recherches les plus populaires sur Google au Canada en 2022 concernaient la guerre en Israël et à Gaza, la Coupe du monde de cricket de l'ICC et la Coupe du monde de football féminin. Les Canadiens se sont également demandé pourquoi les orignaux perdaient leurs bois. Voici la réponse, au cas où vous vous poseriez la question. 

Qu'en est-il de Morningstar.ca? Cette année, comme l'année dernière et les années précédentes, nous avons décidé de vous présenter les fonds communs de placement les plus populaires sur Morningstar.ca. Avant d'aborder les titres proprement dits, examinons les répercussions de la popularité elle-même sur le cours des actions. 

Paul Kaplan, Thomas Idzorek et James Xiong, ainsi que Roger Ibbotson de Yale, ont écrit un livre intitulé Popularity: A Bridge Between Classical and Behavioral Finance, dans lequel ils affirment: «Nous pensons que la plupart des primes et anomalies boursières les plus connues peuvent s’expliquer par un phénomène intuitif (social ou comportemental) qui se produit naturellement et que l’on observe dans d'innombrables contextes: la popularité». En d'autres termes, les investisseurs sont prêts à payer davantage pour des titres présentant des caractéristiques populaires et moins pour des titres présentant des caractéristiques impopulaires. 

Cela étant dit, jetons un coup d'œil à nos fonds communs de placement les plus populaires. La plupart des fonds de la liste ont une Cote de médaillé Morningstar, mais aucun n'a obtenu la très convoitée Cote Or. Il y a cependant quelques fonds cotés Argent sur la liste, que vous trouverez ici:

 

«Il est intéressant de voir la variété des fonds qui ont été populaires cette année. On voit une combinaison de fonds équilibrés et de fonds d'action, ainsi que des fonds axés sur le revenu et des produits thématiques. Ce qui me surprend le plus, c'est qu'aucun fonds à revenu fixe ne figure sur la liste. Avec la hausse des rendements, les fonds à revenu fixe gagnent souvent en popularité», a déclaré Danielle LeClair, directrice de la recherche sur les gestionnaires pour Morningstar Canada.

 

Fonds indiciels et FNB 

Les investisseurs qui ont des yeux de lynx auront remarqué que les fonds indiciels figurent sur la liste des fonds communs de placement cette année et les années précédentes. On pourrait penser que les fonds indiciels sont identiques aux fonds négociés en bourse (FNB). Mais ce n'est pas le cas. 

«En fait, il n'y a aucune différence entre un fonds indiciel Nasdaq et un FNB Nasdaq, à l'exception des frais et du mode de transaction. Les fonds communs de placement sont souvent plus chers et, dans ce cas, le RFG de 1,26% du Fonds indiciel Nasdaq CIBC est bien supérieur à celui de trois fonds canadiens négociés en bourse qui suivent le même indice: le FNB BMO actions Nasdaq 100 (ZNQ) coûte 0,39%, le FNB Horizons Nasdaq 100 (HXQ) coûte 0,28%, et le FNB Invesco Nasdaq 100 (QQC) coûte 0,20%. Le prix des fonds communs de placement est également fixé une fois à la fin de la journée, alors que les FNB peuvent être négociés tout au long de la journée, ce que certains investisseurs préfèrent sans doute», indique Danielle LeClair. 

Les frais, c’est important. En fait, ce sont souvent des indicateurs clés de la réussite, ce qui explique pourquoi Morningstar attribue souvent des cotes plus élevées aux versions moins chères des fonds.

 

Crucial

Les frais sont un indicateur crucial de la réussite à long terme des investisseurs.

Il faut donc surveiller les frais ou les ratios de frais de gestion (RFG) des fonds. Ian Tam, directeur de la recherche sur les placements à Morningstar Canada, affirme que l'accès à des fonds d'investissement à faibles frais est essentiel à la réussite à long terme de l'investisseur canadien.

«En substance, les frais payés réduisent ce que l'investisseur garde en poche, ce qui peut être important lorsqu'ils sont cumulés sur la durée d’un investissement. Les investisseurs ont tout intérêt à prêter attention non seulement aux frais de gestion (payés aux gestionnaires de portefeuille), mais aussi aux commissions de suivi ou autres commissions uniques (payées aux conseillers), surtout s'ils n'ont pas l'impression d'obtenir une bonne valeur pour les conseils qu'ils reçoivent. Les conseils sont précieux, mais seulement si on les reçoit», prévient Ian Tam.

Pourquoi deux fonds Fidelity Innovations mondiales figurent-ils sur la liste?

Le Fonds Fidelity Innovations mondiales figure deux fois sur la liste: dans la série A-0 et dans la série F. Les différentes catégories de parts indiquent des réseaux de distribution différents. Le fonds de la série A est un produit à commission, ce qui signifie qu'il s’accompagne de frais groupés qui comprennent à la fois les frais de gestion, les frais d'exploitation et le coût du conseil financier. Le fonds de la série F est un produit à honoraires, ce qui signifie que les frais facturés excluent le coût du conseil financier.

«En règle générale, les fonds de la série F sont utilisés par des conseillers qui facturent des frais séparés en plus des frais du fonds», explique Danielle LeClair.

Le fonds de la série A est coté Neutre, tandis que celui de la série F est coté Argent. Danielle LeClair attribue une grande partie du succès du fonds à son gestionnaire principal, Mark Schmehl.

Mark Schmehl est entré à Fidelity en 1999 en tant qu'analyste de recherche couvrant un large éventail de secteurs, et il a rapidement gravi les échelons pour assumer davantage de responsabilités. Il est l'unique gestionnaire du Fonds Fidelity Innovations mondiales depuis sa création en 2017, mais il gère également le Fonds Fidelity Canadian Growth Company depuis 2011 et le Fonds Fidelity Situations spéciales depuis sa création en 2007.

«La philosophie de placement de Mark Schmehl est clairement définie: elle se concentre sur la recherche d'entreprises ou de secteurs qui bénéficient des tendances à long terme qui les sous-tendent. Son expérience diversifiée dans les placements complète les exigences de la stratégie en matière de rapidité d'esprit, de conviction et de familiarité avec de nombreux secteurs du marché. Son processus de placement est spécifique et difficile à reproduire. Il aboutit à un portefeuille différent de celui de ses pairs.»

«Le processus se concentre sur deux aspects du marché: les entreprises dont les données fondamentales sont faibles, mais qui commencent à s'améliorer, et les entreprises à la pointe de l'innovation, c'est-à-dire celles dont les attentes sont élevées. Historiquement, le fonds a favorisé ces dernières, ce qui s'est traduit par un biais notable en faveur de l’élan, mais Mark Schmehl a fait preuve d'habileté pour naviguer dans ce marché en pleine effervescence en faisant preuve d'une grande conviction et d'une exécution cohérente», explique Danielle LeClair.

Elle souligne toutefois que, bien que Mark Schmehl ait l'intention de gérer le fonds pendant de nombreuses années, celui-ci comporte un risque important lié à la personne clé: il est peu probable que le fonds affiche des rendements similaires sous la direction d'un autre gestionnaire.

Par Ruth Saldanha

 

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 17 mai

Mis à jour le 17/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

17/05/2024 | Lesaffaires.com et Refinitiv

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

OPINION Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points
Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché du vendredi 17 mai
Mis à jour le 17/05/2024 | Refinitiv
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 10 mai
Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.