À surveiller: Corporation Power, Banque Scotia, et Suncor

Publié le 01/12/2020 à 08:41

À surveiller: Corporation Power, Banque Scotia, et Suncor

Publié le 01/12/2020 à 08:41

Par Dominique Beauchamp

La Corporation Power réalise un gain de 737 M$ sur son placement dans Lion Électrique (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Corporation Power, Banque Scotia et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Corporation Power (POW, 29,69$): son placement dans Lion Électrique lui rapporte déjà 737 M$

L’entrée en Bourse du fabricant de camions et d’autobus électriques Lion met au jour l’un des aspects les plus méconnus de la société de portefeuille de la famille Desmarais, les placements privés, estime Banque Scotia.

La transaction démontre aussi que la société déploie de nouveaux efforts pour se mettre en valeur, ajoute-t-il.

La fusion de Lion avec une coquille d’investissement existante procure au fabricant de St-Jérome des liquidités de 520 millions de dollars américains et lui donne aussi une valeur marchande de 1,9 milliard de dollars américains, estime l’analyste Phil Hardie.

Après cette entrée en Bourse, l’intérêt de Power Sustainable Capital dans Lion passe de 44,2 à 31,4%. Power réalise par le fait même un gain de 731 millions de dollars par rapport à son investissement initial en 2018.

Ce gain ajoute un dollar à la valeur de la société. Le cours-cible passe donc de 34 à 35$.

L’analyste rappelle que Power possède aussi le fournisseur d’éclairages architecturaux Lumenpulse, 42,6% du fabricant d’articles de sport Bauer et Easton Peak Achievement Athletics ainsi que 21,3% du consultant en énergie GP Strategies.

Bien que Power ait simplifié sa structure en avalant sa principale filiale Financière Power et en instaurant un rachat de 10% des actions, son titre s’échange toujours à fort escompte par rapport à la valeur de sous ses actifs. En fait, l’escompte s’est même creusé de 16,3% à 28,4% depuis l’annonce de la réorganisation en décembre. Cet écart se compare à une moyenne historique de 18,8%, fait valoir Phil Hardie.

Même si Power est sous-évaluée et que le cours-cible laisse entrevoir un rendement potentiel de 23,9% (incluant le dividende de 6%), Phil Hardie reste neutre envers le titre pour lequel il prédit une performance égale à son secteur.

Banque Scotia (BNS, 63,20$): mieux que prévu, mais en baisse de 20%

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

La Banque Scotia investit 500 millions dans un programme favorisant l'éducation

Son programme vise à éliminer les obstacles à l'enseignement supérieur et à l'avancement professionnel.

L'intelligence artificielle au service des banques

Le secteur des services financiers doit trouver le juste équilibre entre intelligence artificielle et contact humain.

À la une

Le Conseil du patronat veut «éliminer les interventions de la santé publique»

Il demande plus de pouvoirs pour les employeurs dans un régime de santé et sécurité au travail jugé trop généreux.

Lion livrera 60 autobus scolaires électriques à Autobus Séguin

Il y a 56 minutes | La Presse Canadienne

Ce serait la plus importante commande du genre en Amérique du Nord selon l'entreprise.

Sur le banc des pénalités, Couche-Tard est bon marché

BLOGUE. Tous se demandent quelle autre filière Couche-Tard a choisie en tant qu’avenue de croissance complémentaire.