À surveiller: Canadien National, Loblaw et Paramount Resources

Publié le 06/07/2023 à 10:26

À surveiller: Canadien National, Loblaw et Paramount Resources

Publié le 06/07/2023 à 10:26

Par Catherine Charron

Un analyste réitère sa confiance envers la direction de lu Canadien National. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres du Canadien National, de Loblaw et de Paramount Resources? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

Canadien National (CNR, 159,15$): la route est de plus en plus incertaine

Constatant que de nombreux facteurs nuisent à brosser un portrait clair des prochains mois de Canadien National, Benoit Poirier de Valeurs mobilières Desjardins révise à la baisse ses attentes.

D’une part, le volume transporté au deuxième trimestre a plus diminué qu’escompté, glissant de 7,3% par rapport au même moment l’an dernier, alors que l’analyste misait sur un recul de 4,4%. Il attribue cette performance au transport de conteneurs intermodal - surtout international-, au transport de produits forestiers, et aux feux de forêt partout au pays.

De l’autre, son troisième trimestre a débuté avec une grève au port de Vancouver. La reprise complète de ses activités de transport intermodal est donc incertaine à très court terme, estime l’analyste.

Lors de la dernière rencontre avec leurs actionnaires, les dirigeants de l’organisation ont indiqué que leur bénéfice par action prévu s’appuyait en grande partie sur une reprise des activités de consommation au cours de la deuxième moitié de l’exercice 2023. Benoit Poirier doute qu'un tel scénario se réalise.

Non seulement l’entreprise est affectée par les grèves dans les installations portuaires, mais en plus, les indicateurs économiques laissent présager qu’une reprise du transport intermodal dans la deuxième moitié de l’exercice est peu probable. Ses tonnes milles commerciales devraient plutôt avoir glissé de 2,6% à la fin de 2023, croit l'analyste.

Il table donc sur un recul en 2023 de 0,2% de son bénéfice par action par rapport à l’exercice précédent. C'est sous la cible que s’était fixée la société de transport, souligne l’analyste, ce qui laisse entrevoir d’autres baisses.

Ainsi, d’après lui, les revenus générés par l’entreprise au deuxième trimestre devraient atteindre 4,071 millions de dollars (M$), tandis que son bénéfice par action ajusté et dilué devrait se situer à 1,73$, et non plus respectivement à 4,321 M$ et 1,92$.

Or, le CN ne sera pas la seule affectée par ses différents phénomènes, rappelle Benoit Poirier : le secteur du transport au complet devrait en pâtir au deuxième trimestre.

Néanmoins, l’analyste révise à la hausse son cours cible pour la société, le faisant passer de 180$ à 184$. En effet, Valeurs mobilières Desjardins s’appuie dorénavant sur ses prévisions pour 2025 pour le fixer.

De plus, l’analyste réitère sa confiance envers la direction de l’organisation, misant notamment sur une bonification de son ratio d’exploitation grâce à la nomination d’Ed Harris comme directeur de l’exploitation à la fin de 2022. Ce ratio devrait atteindre 59,9% en 2023, et 58,2% en 2024.

Loblaw (L, 120,47$): croissance stable de son bénéfice par action

Sur le même sujet

À surveiller: MTY, Lightspeed et RioCan

16/02/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres MTY, Lightspeed et RioCan? Voici des recommandations d’analystes.

À surveiller: Bombardier, Disney et BCE

09/02/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Bombardier, Disney et BCE? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie

Mis à jour le 20/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également terminé dans le rouge.

Bourse: les gagnants et les perdants du 20 février

Mis à jour le 20/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Nvidia, Manuvie et TC Énergie

20/02/2024 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Nvidia, Manuvie et TC Énergie? Voici des recommandations.