À surveiller: BRP, Tesla et Thomson Reuters

Publié le 23/01/2023 à 09:18

À surveiller: BRP, Tesla et Thomson Reuters

Publié le 23/01/2023 à 09:18

Par Jean Gagnon
Un ponton Manitou

Un modèle de ponton Manitou qui sera fabriqué au Mexique par BRP. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de BRP, Tesla et Thomson Reuters ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

BRP (DOO, 106,13 $): un investissement de 220 millions au Mexique pour accroitre sa production. Risque-t-elle de trop produire se demande l’analyste de STIFEL GMP?

Le fabricant de véhicules récréatifs terrestres et marins annonçait la semaine dernière un investissement de 220 millions $ dans la construction d’une usine dans la ville de Chihuahua au Mexique. L’usine se consacrera à la fabrication de véhicules marins. Elle entrera en opération au début de 2025 et elle génèrera des revenus de plus de 400 millions $ par année, note Martin Landry, analyste chez STIFEL GMP.

Déjà le segment des véhicules marins de BRP génère des revenus annuels de 520 millions, et BRP prévoit qu’ils atteindront un milliard $ à la fin de 2024.

Cette annonce laisse croire que la société offrira plusieurs nouveaux produits au cours des prochaines années, et suggère que les dirigeants sont vraiment confiants en leur capacité de gagner de nouvelles parts de marché dans l’industrie marine, explique l’analyste.

Il rappelle que BRP s’est immiscé dans le secteur marin en juin 2018 en faisant l’acquisition de Alumacraft Boats, suivie par celle du fabricant de ponton Manitou en août 2018, et enfin par celle de Telwater, une firme australienne en 2019. Manitou a connu un énorme succès en 2022 en remportant un des prix prestigieux du Boat Builders Award Gala,

L’industrie du ponton est une en pleine expansion, et elle se chiffre à plus de 4 milliards $ en revenus en Amérique du Nord. BRP détient actuellement moins de 10% du marché.

L’analyste note également que l'entreprise a toujours eu beaucoup de succès lorsqu’elle augmentait sa capacité manufacturière, réussissant à respecter les délais prévus et demeurant à l’intérieur de ses budgets, et cela sans avoir à ralentir sa production.

L’évaluation boursière actuelle de BRP est très alléchante, estime l’analyste. Le titre se négocie aujourd’hui à environ 7,2 fois les bénéfices par action prévus pour 2025 comparativement à une moyenne de 14 fois ses bénéfices de l’année à venir depuis que la société est inscrite en Bourse.

L’analyste recommande l’achat de l’action et son cours cible est de 145 $. Il reconnaît toutefois qu’un risque que le titre n’atteigne pas son cours cible réside dans le fait que la société pourrait se retrouver éventuellement avec une capacité de production excédentaire à ses besoins à la suite de ses nouveaux investissements

 

 

Tesla (TSLA, 133,37 $US): la baisse des prix très bien reçue en Chine

Sur le même sujet

BRP: les analystes ont déjà les yeux tournés vers l'exercice 2026

Édition du 10 Avril 2024 | Denis Lalonde

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties.

Bourse: Luc Girard analyse la situation chez Dollarama et BRP

12/04/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres de Dollarama et BRP on bien fait récemment, mais la situation peut-elle durer?

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.