À surveiller: Dollarama, Empire\IGA et Nuvei

Publié le 06/12/2023 à 08:40

À surveiller: Dollarama, Empire\IGA et Nuvei

Publié le 06/12/2023 à 08:40

Par Dominique Beauchamp

Dollarama dévoilera les résultats du troisième trimestre le 13 décembre et la hausse prévue de 21% du bénéfice à 0,85$ par action de Chris Li de Desjardins Marché des capitaux concorde avec le consensus. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Dollarama, Empire/IGA, et Nuvei? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Dollarama (DOL, 100,21$): une hausse des objectifs de ventes serait bienvenue pour les perspectives du titre l’an prochain

Le détaillant à petits prix dévoilera les résultats du troisième trimestre le 13 décembre et la hausse prévue de 21% du bénéfice à 0,85$ par action de Chris Li de Desjardins Marché des capitaux concorde avec le consensus.

Le marchand devrait augmenter sa marge brute de 80 points de base à 44,1% même si la proportion des ventes de produits de consommation courante moins rentables augmente. Le recul des frais de transport, les économies d’échelle et l’augmentation des prix de certains articles amélioreront cette marge, explique l’analyste.

La hausse des coûts de main d’œuvre devrait par contre augmenter les dépenses générales et administratives de 60 points de base, à 14,7% des revenus, au troisième trimestre.

Dollarama bénéficie de l’inflation encore bien sentie et de la remontée des taux d’intérêt qui attirent les amateurs de rabais en magasin. C’est pourquoi Chris Li s’attend à une hausse de 10% des ventes par magasin comparable au troisième trimestre, supérieure aux prévisions de ses collègues.

Cette conjoncture devrait d’ailleurs inciter le détaillant à relever les objectifs pour les ventes par magasin comparable pour le reste de l’exercice financier 2024.

«Nous croyons qu’une hausse de 4 à 5% des ventes par magasin comparable au quatrième trimestre de 2024 est importante, car elle servira d’assise à la tendance pour l’année prochaine», explique Chris Li qui rappelle que les forts résultats de 2024 placent la barre très haute en termes de comparaison pour 2025.

En d’autres mots, si la société ne relève pas les orientations de ses ventes comparables pour le dernier trimestre de 2024, les investisseurs pourraient alors redouter un ralentissement qui risque de s’étendre à 2025 et ainsi provoquer une baisse des estimations pour l’an prochain.

«Nos prévisions de croissance de 15% du bénéfice en 2025 reposent sur une augmentation de 4% des ventes comparables l’an prochain par rapport au rythme de 12% en 2024», précise l’analyste. Le renouvellement annuel des produits offerts, le plus grand nombre d’articles à 4,25$ et plus chacun ainsi que la fréquentation stable des magasins devraient permettre à Dollarama d’y parvenir.

L’analyste s’attend par contre à ce que la course aux aubaines se modère l’an prochain et diminue le nombre d’articles en panier.

Les ventes par magasin comparable deviennent un facteur-clé pour la performance du titre qui se négocie à un multiple élevé de 26,5 fois les bénéfices prévus. En plus, Dollarama devra peut-être composer avec le retour potentiel des investisseurs vers les secteurs moins défensifs.

En 2025, la marge brute devait s’améliorer d’encore 40 points de base à 44,4% prévoit-il tandis que les dépenses générales et administratives devraient rester stables en proportion des revenus. Le bénéfice passerait de 3,35$ par action en 2024 à 3,86$ en 2025.

«Bien que le potentiel d’appréciation soit bien modeste pour justifier une recommandation d’achat, Dollarama offre encore un bon équilibre entre les attributs de croissance et de prudence, dans un environnement économique incertain», évoque l’analyste qui propose l’achat du titre et maintient sa cible de 104$.

Chris Li révisera ses prévisions et son modèle d’évaluation au besoin, après le dévoilement du troisième trimestre.

Empire/IGA (EMP.A, 37,73$): un nouvel effort de réduction des coûts est à prévoir

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour il y a 7 minutes | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Le projet de loi 31 sur le logement est finalement adopté

Le projet de loi a provoqué plusieurs levées de boucliers, particulièrement parce qu’il s’attaque à la cession de bail.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.