Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Canadian Tire: doit-on craindre une 2e moitié d’année difficile?

Jean Gagnon|05 mai 2023

Canadian Tire: doit-on craindre une 2e moitié d’année difficile?

Canadian Tire divulguera ses résultats du 1er trimestre 2023 le 11 mai. (Photo: 123RF)

La BOUSSOLE BOURSIÈRE est une rubrique qui traite d’un événement marquant et de son effet sur le marché boursier en s’appuyant sur l’analyse d’experts. Cette analyse pourra être autant fondamentale que technique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

 

Le détaillant le plus fréquenté au Canada qui compte plus de 1000 magasins et postes d’essence a fait le bonheur de ses actionnaires depuis le début de l’année, le cours de son action passant de 140 $ à plus de 180 $, une hausse de près de 30% durant cette courte période de quatre mois.

Canadian Tire divulguera ses résultats du 1er trimestre 2023 dans une une semaine (11 mai), et ceux-ci sont attendus avec une certaine appréhension par Chris Li, analyste chez Valeurs mobilières Desjardins. Même que cela pourrait ralentir la progression du titre durant la deuxième moitié de l’année, selon lui.

 

Plusieurs vents contraires

Le détaillant a eu à affronter plusieurs défis durant le 1er trimestre, si bien que la visibilité quant aux bénéfices était faible. En conséquence, les prévisions des bénéfices par action des analystes pour le trimestre s’étalent dans un large large corridor entre 1,06$ à 1,67$. Pour sa part, Chris Li prévoit qu’ils seront de 1,25$, soit une baisse de 59% comparativement au trimestre correspondant de l’année précédente.

Parmi les vents de face que la firme a eu à affronter au dernier trimestre, l’analyste mentionne entre autres les très bons résultats de l’année dernière qui rendent la comparaison difficile, mais aussi un ralentissement des dépenses des consommateurs, des inventaires élevés, une saison hivernale plus chaude qu’à l’habitude et une hausse des dépenses promotionnelles.

 

Qu’en pensera la direction

Pour l’analyste de Desjardins, la question qui se pose est de savoir si les résultats qui seront divulgués jeudi prochain et les commentaires de la direction inciteront les analystes à réviser à la baisse leurs prévisions pour la deuxième moitié de l’année.

Le consensus des analystes table sur une modeste augmentation de 2% des bénéfices par action durant cette période comparativement à l’année précédente. Chris Li est moins confiant. Il croit plutôt qu’ils diminueront de 6%, ce qui laisserait prévoir des bénéfices par action de 15,40$ pour l’ensemble de l’année 2023, alors que le consensus des analystes prévoit plutôt quant à lui 17,27$.

En appliquant à ces bénéfices un multiple de 11 fois, l’analyste en arrive à une évaluation de 170$. Son cours cible pour les 12 prochains mois est de 205$ alors qu’il applique ce même multiple de 11 fois sur les bénéfices estimés pour 2024.

 

Les niveaux de support

Bien qu’il accuse un certain recul depuis quelques séances alors que l’ensemble des marchés boursiers sont sous pression, le titre demeure néanmoins en bonne position technique, constate Monica Rizk, analyste senior pour les publications Phases & Cycles.

Le récent recul du titre n’a pas créé trop de dommage car celui-ci se maintient pour l’instant au-dessus de ses moyennes mobiles de 50 jours (ligne noire) et de 200 jours (ligne grise), estime l’analyste. Elle identifie également de bons niveaux de support d’abord à 170 $ et ensuite à 160 $. Il faudra que ces niveaux de support soient enfoncés avant de conclure que le titre retrouve la tendance baissière dans laquelle il évoluait depuis deux ans après avoir connu une hausse remarquable durant les 12 mois qui avait suivi l’arrivée de la pandémie de COVID-19.