Cet été, consommez de la culture!

Publié le 29/06/2012 à 14:30, mis à jour le 09/07/2012 à 11:55

Cet été, consommez de la culture!

Publié le 29/06/2012 à 14:30, mis à jour le 09/07/2012 à 11:55

BLOGUE. C’est parti ! La saison des festivals bat son plein. Les Francofolies ont encore connu un beau succès, le Festival de Jazz s’est ouvert hier avec une de nos plus grandes stars québécoises Rufus Wainwright. Suivront Juste pour rire, le Festival des films du monde, etc. Montréal est sans conteste LA ville des festivals.

Profitons donc de l’été pour jouir de la richesse de la créativité québécoise. La première façon de soutenir la culture, et certainement la plus simple et la plus plaisante, c’est d’assister à des spectacles à Montréal ou en région (Domaine Forget, festival d’Orford, festival de St-Sauveur, Symposium de Baie St-Paul, etc).

Allez voir et entendre des artistes sur scène , nous ramène aussi à cet acte « commercial » qui nous relie à la culture et qui tend peu à peu à disparaitre avec la présence croissante de contenus internet gratuits. Acheter un disque ou un billet de concert, par exemple, c’est payer de façon juste tout un processus de création, ce qu’on appellerait dans l’industrie « la recherche et développement ». Lorsque l’on fait l’acquisition d’un téléphone intelligent, ce que nous payons surtout, c’est la recherche et développement du produit et tout ce qui est relié à la propriété intellectuelle. Alors, quand il est question de création culturelle, pourquoi s’attendre à recevoir gratuitement le fruit de la recherche et la propriété intellectuelle de ce qui est produit.

Internet est un outil formidable de découverte, de promotion et de consommation culturelle, mais cela doit se faire dans les règles sinon c’est la créativité même que l’on met en danger en ne rémunérant pas l’artiste de façon juste. Nous voyons nos artistes briller sur les scènes, courir les plateaux de télévision pour faire la promotion de leurs spectacles. Mais l’envers du décor n’est pas toujours rose. Contrairement à ce qu’a déjà dit une candidate à l’élection fédérale à Québec, ignorante ou surtout d’un populisme déplorable,  les artistes ne sont pas « gâtés ». Ils travaillent, beaucoup ne vivent pas totalement de leur art et sont obligés de faire des petits boulots. En 2005, le salaire moyen d’un artiste canadien était d’environ 22 000$ alors que le salaire moyen des Canadiens était de 36 000$.

Avant de réclamer plus de subventions pour la culture, plus de dons, plus de commandites, commençons donc par « consommer » notre culture. J’entends déjà les critiques dire qu’on ne « consomme » pas la culture. Effectivement ce n’est pas un bien comme un autre. Mais l’utilisation volontaire de ce verbe est aussi un appel, car j’ai entendu ceux qui me disent que leurs salles de théâtre sont moins pleines qu’avant, que les abonnés des orchestres sont moins nombreux. Il faut remplir les salles pour attirer les soutiens privés et publics, les subventions et les mécènes. La relation avec le spectateur est le premier maillon de l’économie de la culture. Il faut l’entretenir.

Cet été, amusez-vous, cultivez-vous, consommez de la créativité !

N.B. : je vais appliquer à moi-même cette recommandation et prendre des vacances pour faire quelques découvertes. De retour en août.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Sébastien Barangé, Directeur des communications et affaires publiques de CGI. (Twitter @SBarange)

 

Sébastien Barangé est activement engagé auprès de plusieurs organismes à but non lucratif:

membre du comité exécutif d'artsScène Montréal (Business for the arts)

président du conseil d'administration d'Art Souterrain

membre du conseil d'administration de la Fondation Michaëlle Jean

membre du conseil d'administration de la Fondation Tolérance

 

Ancien journaliste à Radio-Canada et collaborateur du Devoir, diplômé en communication de l’Institut d’Études Politiques (Aix-en-Provence, France) et en gestion des arts de HEC Montréal, Sébastien Barangé est curieux de tout ce qui est créatif et invite à penser différemment. Ce blogue est un espace de dialogue autour des liens entre les arts et le monde des affaires.

 

 

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Les ventes de véhicules automobiles ont reculé de 13% en avril au Canada

140 785 véhicules légers neufs ont été vendus en avril, soit à peine plus que les 140 460 vendus en mars.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.