Favoriser le respect de tous les côtés


Édition du 19 Mai 2018

Dans l'édition du 9 septembre 2017, j'ai utilisé le cas Tim Hortons et le litige qui l'opposait à au moins la moitié de ses franchisés canadiens pour illustrer à quel point la relation franchiseur-franchisé doit reposer d'abord sur le respect, la communication ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La filiale chinoise de Tim Hortons entrera en bourse

Tim Hortons compte actuellement 199 succursales en Chine et prévoit de presque doubler l’empreinte de la chaîne.

À surveiller: Restaurant Brands, Uber et SNC-Lavalin

03/08/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Restaurant Brands, Uber et SNC-Lavalin? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

C'est votre plus grand risque d'affaires, mais vous refusez de le voir (2)

09:00 |

ANALYSE. Un nombre grandissant d'investisseurs et d'entreprises disent que le risque climatique doit être LA priorité.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

09/09/2021 | Les Affaires

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

L'inspection et une garantie légale de qualité bientôt obligatoires?

17/09/2021 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Il ne sera plus possible de s’improviser inspecteur sans posséder la formation adéquate.