Comment être plus créatif que jamais?

Publié le 22/07/2013 à 09:29, mis à jour le 22/07/2013 à 08:58

Comment être plus créatif que jamais?

Publié le 22/07/2013 à 09:29, mis à jour le 22/07/2013 à 08:58

Lire présente des avantages insoupconnés... Photo: DR

BLOGUE. Lorsqu'on doit faire preuve de créativité, il faut nécessairement sortir de sa zone de confort, et donc se mettre à évoluer au mieux dans le flou et l'incertitude. Et tout le monde n'est pas franchement à l'aise avec ça, n'est-ce pas?

Découvrez mes précédents billets

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Petite question qui est loin d'être anodine : existerait-il une astuce permettant de mieux s'adapter à ce genre de situation? Oui, de faire preuve de plus de créativité qu'à l'habitude? Vous voulez la réponse, j'imagine. OK, la voici : un tel truc existe. De surcroît, il est ultrasimple!

Trois chercheurs de l'École de management Rotman de Toronto (Canada) se sont penchés sur le problème : Maja Djikic, directrice du Laboratoire sur l'auto-développement; Keith Oatley, professeur émérite de psychologie cognitive; et Mihnea Moldoveanu, professeur de pensée intégratrice. Ils ont signé une étude intitulée Opening the closed mind: The effect of exposure to literature on the need for closure, qui est parue dans le Creativity Research Journal. Une étude d'une géniale simplicité…

Il a été demandé à 100 étudiants de l'Université de Toronto de fournir quelques données personnelles, dont leurs habitudes de lecture, puis de lire un texte d'environ 6 000 mots. Celui-ci était soit un essai – parmi un choix de huit textes, dont Why do we laugh? d'Henri Bergson, Dreams of the death of beloved persons de Sigmund Freud et Killing for sport de George Bernard Shaw –, soit une nouvelle littéraire, comme The echo de Paul Bowles, In the zoo de Jean Stafford et Prohibition de Glenway Wescott. Des œuvres qui étaient pour la plupart issues de la même période, à savoir la première moitié du siècle passé.

Cela fait, chaque participant a dû remplir un questionnaire visant à évaluer son besoin de certitude et de stabilité. Il s'agissait d'attribuer des notes à une quarantaine d'affirmations comme «Je n'aime pas les situations empreintes d'incertitude» et «J'aime avoir des amis qui sont imprévisibles».

Résultats? Deux trouvailles fort intéressantes :

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...