Investissement valeur: si c'est si simple, pourquoi tout le monde ne le fait pas?

Publié le 23/08/2019 à 13:20

Investissement valeur: si c'est si simple, pourquoi tout le monde ne le fait pas?

Publié le 23/08/2019 à 13:20

Un livre financier.

(Photo: 123rf.com)

BLOGUE INVITÉ. Comme nos lecteurs réguliers le savent, nous sommes des investisseurs valeur. Cette philosophie d’investissement a été approfondie par Benjamin Graham dans son livre classique de 1934 «Security Analysis».

Cette philosophie repose sur trois idées puissantes: 1) Une action représente une part dans la propriété d'une entreprise. 2) M. Marché (le marché boursier) est souvent trop excité ou trop déprimé. Vous devez acheter lorsqu'il est déprimé et vendre lorsqu'il est excité. 3) Pour se protéger d'une perte permanente en capital, mais aussi pour augmenter la probabilité de rendements excédentaires, il faut toujours acheter des titres avec une marge de sécurité.

Avec des principes aussi simples, pourquoi si peu de gestionnaires de portefeuille adoptent cette méthode? La réponse est peut-être en partie comportementale.

L'investisseur valeur doit être anticonformiste par nature. Pour obtenir des rendements supérieurs à la moyenne, il ne peut pas faire ce que l'investisseur moyen fait. Par exemple, après l’achat initial d’un titre sous-évalué, il faut qu’il ait la conviction de le conserver ou même d’en acheter davantage lorsque le titre continue à baisser. Une telle conviction ne vient pas naturellement, surtout lorsqu’au même moment tout le monde prédit le contraire.

La photo ci-dessous, tirée d’un GoogleTalk avec le milliardaire canadien Bruce Flatt, également un investisseur valeur, représente bien cette idée anticonformiste. Cette photo est affichée dans son bureau pour rappeler à ses employés de rechercher des opportunités loin de leurs pairs.

 


Les films hollywoodiens nous montrent souvent le marché boursier comme étant fait de transactions rapides, de chiffres clignotants sur de multiples écrans et de personnes hurlant sur le parquet. En réalité, le processus de l’investissement valeur ressemble plutôt à une atmosphère de bibliothèque. C’est un processus de lecture et d’apprentissage continu afin de bien comprendre les nombreuses entreprises sur le marché, parsemé de rares moments d’action lorsqu’une bonne opportunité est trouvée.

En outre, ce processus ne comporte aucune garantie d’enrichissement rapide. Alors que d’autres chassent les introductions en Bourse les plus attendues dont le prix semble doubler tous les mois, l’investisseur valeur se contente généralement de battre l’indice sur le long terme. Ce qui commence comme une petite avance dans les premières années devient un fossé énorme en raison du pouvoir de l’intérêt composé.

Finalement, l’investisseur valeur n’a pas toujours raison. Il doit faire preuve d’auto-critique, d’humilité et admettre lorsqu'il a tort afin d'éviter de répéter les mêmes erreurs.

Tout cela va à l’encontre de la nature humaine. L’investissement valeur est simple, mais il est loin d’être facile à appliquer!

Patrick Thénière, CIM, Associé Barrage Capital

 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Titres en action: Alibaba, Google, Disney...

06:59 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Lassonde, Fiera et Open Text

Que faire avec les titres d’Industries Lassonde, Fiera Capital et Open Text? Voici quelques recommandations d'analystes.

Blogues similaires

Le vent tourne-t-il en Bourse?

BLOGUE. Un seizième record pour le S&P 500 cette année suscite encore la méfiance.

Faibles taux obligataires: l'option des débentures convertibles

08/11/2019 | Denis Lalonde

BALADO. Les faibles rendements obligataires rendent les débentures convertibles plus attrayantes, dit Vincent Fournier.